Comité de normalisation des grains de l'Ouest

Les producteurs, transformateurs et exportateurs de grain ont tous leur mot à dire en ce qui concerne le développement du système de classement canadien. Comment est-ce possible? Grâce à la présence du Comité de normalisation des grains de l'Ouest dans les provinces des Prairies et la région de la rivière de la Paix en Colombie-Britannique.

Rôle du comité dans le système de classement

La Commission canadienne des grains établit les normes et les caractéristiques relatives aux grades de grain en fonction des recommandations du Comité de normalisation des grains de l'Ouest. Le comité formule des recommandations fondées sur une étude et un examen approfondis des questions de classement.

Le comité :

  • veille à ce que les changements apportés au système de classement tiennent compte des intérêts et des préoccupations de toutes les parties du secteur céréalier du Canada;
  • révise constamment le système de classement canadien afin qu'il demeure pertinent pour le grain secteur céréalier et pour les acheteurs de grain canadien.

Le Comité de normalisation des grains de l'Ouest se réunit deux fois par année : une fois à l'automne, après la récolte, et une fois au printemps, avant l'ensemencement. Ses membres comprennent des producteurs, transformateurs et exportateurs de grain, ainsi que des représentants du gouvernement.

Activités

Le comité :

  • fait des recommandations à la Commission canadienne des grains sur les caractéristiques et grades de grain, que l'on trouve dans le Guide officiel du classement des grains;
  • recommande à la Commission canadienne des grains les échantillons-types que les exploitants de silo et les inspecteurs de la Commission canadienne des grains utilisent pour déterminer si un échantillon de grain correspond à la qualité visuelle minimale d'un grade de grain donné;
  • recommande que la Commission canadienne des grains entreprenne ou poursuive des études et projets liés au classement, ce qui comprend de la recherche sur les enjeux relatifs au classement. Les recommandations du comité portant sur le classement sont fondées, en partie, sur les résultats des études sur le classement;
  • participe aux études et projets liés au classement.