Blé - Chapitre 4 | Guide officiel du classement des grains

Facteurs de classement

Autres céréales (OCG)

Autres céréales (OCG)

Les autres céréales dans le blé sont le seigle, l'orge, le triticale, l'avoine, le gruau d'avoine et le gruau de folle avoine qui restent dans l'échantillon nettoyé. Ces céréales sont incluses dans le total des matières étrangères.

L'épeautre et le Kamut® sont considérés comme Autres céréales lors du classement des échantillons de blé.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—100 g     Exportation—250 g

Autres céréales et autres matières (OCGOM)

Autres céréales et autres matières

Les autres céréales et les autres matières dans les tableaux des facteurs déterminant les grades d'exportation se rapportent aux céréales autres que le blé et aux matières inséparables à l'exception de ce qui suit : grosses graines, folle avoine, pierres, matières minérales, ergot et sclérotiniose.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—250 g     Optimum—250 g     Exportation—250 g

Blés d'autres classes ou variétés

Blés d'autres classes ou variétés (WOOC)

  • Les autres classes de blé sont toutes les classes de blé, y compris les variétés non enregistrées, qui ne font pas partie de la classe prédominante dans l'échantillon.
  • Les classes contrastantes sont des classes d'un blé de couleur différente; par exemple, le blé CWAD est une classe contrastante dans le blé CWRS.
  • Les autres variétés de blé comprennent toute autre variété enregistrée.

Remarque :

La classe de blé CWHWS est considérée comme blé WOOC aux fins du classement des échantillons de blé CWRS

Portion représentative aux fins d'analyse, Blés d'autres classes ou variétés
Facteur Minimum, en grammes Optimum, en grammes
Dans le cas de blés autres que le blé dur ambré et tendre blanc de printemps—
autres classes propres au mélange 25 50
classes contrastantes 50 100
Dans le cas du blé dur ambré et tendre blanc de printemps—
blés d'autres classes 50 100
Autres variétés de blé 15 25

Tolérance pratique s'appliquant aux blés des autres classes propres au mélange.

Lorsqu'on évalue les blés des autres classes propres au mélange, on considère jusqu'à 0,9 % au-delà de la caractéristique du grade comme tolérance pratique et on n'en tient pas compte.

Par exemple, dans le cas du blé CWRS no 2, la tolérance est de 4,5 %. Les échantillons contenant jusqu'à 5,4 % seront toujours considérés comme étant à l'intérieur de la tolérance.

Remarque :

Cette tolérance pratique ne s'applique qu'aux variétés enregistrées qui répondent aux exigences des grades meuniers de blé.

Tolérance pratique qui s'applique aux variétés enregistrées des grades meuniers de blé
Classe prédominante Blés d’autres classes
CWRS CWHWS CWAD CWRW CWSWS CWES CWSP CPSW
CWRS - WOOC CC WOOCNote 2 CC WOOCNote 2 Note 3 CC
CWHWS CC - CC CC WOOC CC Note 3 WOOC
CWAD WOOC WOOC - WOOC WOOC WOOC Note 3 WOOC
CWRW WOOCNote 2 CC CC - CC WOOCNote 2 Note 3 CC
CWSWS WOOC WOOC WOOC WOOC - WOOC WOOC WOOC
CWES WOOCNote 2 CC CC WOOCNote 2 CC - Note 3 CC
CWSP WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC - WOOC
CPSW CC WOOC CC CC WOOC CC Note 3 -
CPSR WOOCNote 2 CC CC WOOCNote 2 CC WOOCNote 2 Note 3 CC
CNHR WOOCNote 2 WOOC CC WOOCNote 2 CC WOOCNote 2 Note 3 CC
CERNote 1 - CC CC - CC - Note 4 CC
CERS - WOOC CC - CC - Note 4 CC
CEHRW - CC CC - CC - Note 4 CC
CESRW - CC CC - CC - Note 4 CC
CEAD WOOC WOOC - WOOC WOOC WOOC Note 3 WOOC
CEWW CC WOOC CC CC WOOC CC Note 3 WOOC
CESWS WOOC WOOC WOOC WOOC - WOOC Note 3 WOOC
CEHWS CC - CC CC WOOC CC Note 4 WOOC
CEHWW CC WOOC CC CC WOOC CC Note 4 WOOC
Classe prédominante Blés d’autres classes
CPSR CNHR CERNote 1 CEAD CEWW CESWS CEHWS CEHWW
CWRS WOOCNote 2 WOOCNote 2 WOOCNote 2 CC CC CC CC CC
CWHWS CC CC CC CC WOOC WOOC - WOOC
CWAD WOOC WOOC WOOC - WOOC WOOC WOOC WOOC
CWRW WOOCNote 2 WOOCNote 2 WOOCNote 2 CC CC CC CC CC
CWSWS WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC - WOOC WOOC
CWES WOOCNote 2 WOOCNote 2 WOOCNote 2 CC CC CC CC CC
CWSP WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC
CPSW CC CC CC CC WOOC WOOC WOOC WOOC
CPSR - WOOCNote 2 WOOCNote 2 CC CC CC CC CC
CNHR WOOCNote 2 WOOCNote 2 WOOCNote 2 CC CC CC CC CC
CERNote 1 - - - CC CC CC CC CC
CERS - - - CC CC CC WOOC CC
CEHRW - - - CC CC CC CC CC
CESRW - - - CC CC CC CC CC
CEAD WOOC WOOC WOOC - WOOC WOOC WOOC WOOC
CEWW CC CC CC CC - WOOC WOOC WOOC
CESWS WOOC WOOC WOOC WOOC WOOC - WOOC WOOC
CEHWS CC CC CC CC WOOC WOOC - WOOC
CEHWW CC CC CC CC WOOC WOOC WOOC -

WOOC - Blés d’autres classes

CC - Classes contrastantes

Footnotes

Note de bas de page 1

Le blé CER sert aux blés CERS, CEHRW et CESRW.

Retour à la référence de la note de bas de page1 referrer

Note de bas de page 2

Voir la tolérance pratique s’appliquant aux blés d’autres classes ou variétés.

Retour à la référence de la note de bas de page2 referrer

Note de bas de page 3

Considéré comme du blé WOOC si de la même couleur, considéré comme une CC si de couleur différente.

Retour à la référence de la note de bas de page3 referrer

Note de bas de page 4

Aucune tolérance applicable aux blés WOOC, considéré comme une CC si de couleur différente.

Retour à la référence de la note de bas de page4 referrer

Boulettes de terre (EP)

Boulettes de terre (EP)

  • Les boulettes de terre dures sont les boulettes qui ne s'effritent pas sous pression légère. Voir Pierres.
  • Les boulettes de terre molles sont les boulettes qui s'effritent sous pression légère. Voir Boulettes de terre molles.
Boulettes de terre molles (SEP)

Boulettes de terre molles (SEP)

Les boulettes de terre molles sont

  • les boulettes qui s'effritent en poussières fines sous pression légère exercée par un doigt seulement - si elles ne s'effritent pas, elles sont considérées comme des Pierres;
  • toutes les matières non toxiques de consistance semblable.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse     Optimum—working     Exportation—échantillon d'analyse

Procédure

  1. Retirez à la main les boulettes de terre molles de l'échantillon nettoyé.
  2. Les boulettes de terre molles qui représentent 10,0 % ou moins de l'échantillon sont considérées comme impuretés.
  3. Dans les cas où les boulettes de terre molles représentent plus de 10,0 % du poids net, classez Blé, Échantillon - Mélange.
Carie (SM)

Carie (SM)

La carie est la décoloration d'un grain à la suite d’une infection par la flore du champ. La décoloration peut être d'une couleur brune, noire ou rouge.

Blé dur ambré

La décoloration est considérée comme la carie

  1. si plus de la moitié du grain est décolorée ou;
  2. si la décoloration du sillon
    • s'est répandue sur les joues du grain, peu importe toute décoloration du germe;
    • ressemble à un trait mince qui s'étend plus de la moitié de la longueur du sillon, en combinaison avec toute décoloration du germe.
Remarque :

Les grains qui révèlent un trait mince de décoloration de n'importe quelle longueur dans le sillon, mais qui ne révèlent aucune décoloration du germe, ne sont pas considérés comme étant atteints de la carie.

Classes de blé autres que le blé dur ambré

Dans les classes de blé autres que le blé dur ambré, la décoloration est considérée comme la carie si plus de la moitié du grain est décoloré, ou si la décoloration s'étend dans le sillon. La décoloration moins intense est considérée comme la moucheture (grains mouchetés).

Portion représentative aux fins d'analyse

  • Minimum—100 g     Optimum—500 g     Exportation—500 g
Carie du blé (SMUT)

Carie du blé (SMUT)

La carie du blé est une maladie des plantes provoquée par un champignon qui se caractérise par

  • des balles sporifères noires molles;
  • des grains tachés par les balles sporifères noires;
  • l'odeur distincte de carie, ou l'odeur du poisson pourri.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Procédure

Voir la procédure Nettoyage pour améliorer le grade.

  • Si les échantillons dégagent une odeur distincte ou sont fortement atteints de balles sporifères non extractibles, classez Blé, Échantillon OC/EC/Can - Odeur.
  • Si les grains sont marqués de balles sporifères mais ne dégagent aucune odeur de carie, l'échantillon est taché naturellement et classé en conséquence.
Carie pénétrée (PENT SM)

Carie pénétrée (PENT SM)

Dans le cas des grains atteints de la carie pénétrée, la décoloration pénètre et se propage à travers l'endosperme et est normalement causée par une plus forte infection.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—100 g     Optimum—500 g     Exportation—500 g

Procédure

  • Déterminez le poids des grains atteints de la carie pénétrée comme pourcentage du poids net de l'échantillon.
Classes contrastantes (CON CL)

Classes contrastantes (CON CL)

Voir Blés d'autres classes ou variétés (WOOC).

Décoloration superficielle (SUPDISCLR)

Décoloration superficielle (SUPDISCLR)

La décoloration superficielle révèle une décoloration rougeâtre qui ne pénètre pas l'endosperme. Ce facteur est évalué subjectivement en fonction de la condition du grain, sans référence aux tolérances spécifiques.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse     Optimum—échantillon d'analyse     Exportation—échantillon d'analyse

Ergot (ERG)

Ergot (ERG)

L'ergot est la maladie des plantes qui produit des champignons allongés dont l'extérieur est de coloration noir violacé, l'intérieur, d'un blanc violacé à blanc nuancé, et la texture de la surface, relativement lisse.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse     Optimum—échantillon d'analyse     Exportation—échantillon d'analyse

Excrétions (EXCR)

Excrétions (EXCR)

Important :

Portez des gants et un masque pour manipuler tous les échantillons dans lesquels vous soupçonnez la présence d'excrétions.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse     Optimum—échantillon d'analyse     Exportation—échantillon d'analyse

Gelée/Stress par la chaleur (FRHTS)

Gelée/Stress par la chaleur (FRHTS)

Le son des grains gelés ou stressés par la chaleur est boursouflé sous l'effet d'une exposition au gel ou à la chaleur persistante. La boursouflure peut être minime ou très prononcée selon la maturité du grain, la température à laquelle le grain est exposé et la durée de l'exposition. Les échantillons contenant des grains atteints par le gel ou le stress de chaleur sont classés en fonction de la condition, comme en témoignent les échantillons-types ou les échantillons de référence s'appliquant à chaque grade.

Grain contaminé

Grain contaminé

Important :

Portez des gants et un masque pour manipuler tous les échantillons dans lesquels vous soupçonnez la présence de grain contaminé.

Dans la Loi sur les grains du Canada, le grain contaminé est défini comme suit : État des grains qui contiennent une substance en quantité telle qu'ils sont impropres à la consommation humaine et animale ou qui sont falsifiés au sens des règlements pris en vertu des paragraphes B.01.046(1) et B.15.002(1) et de l'article B.15.001 de la Loi sur les aliments et drogues.

Les échantillons jugés contaminés par le Laboratoire de recherches sur les grains, en consultation avec l'inspecteur en chef des grains du Canada, sont classés Blé, Échantillon condamné.

Grains brûlés (FBNT)

Grains brûlés (FBNT)

Les grains carbonisés ou roussis par le feu sont considérés comme étant brûlés. Une coupe transversale d'un grain brûlé ressemble au charbon et comporte plusieurs alvéoles. Ces alvéoles font que le grain a un poids réduit et s'effrite facilement sous pression.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—500 g     Optimum— échantillon d'analyse     Exportation— échantillon d'analyse

Grains brûlés en entreposage (BBT)

Grains brûlés en entreposage (BBT)

Les grains brûlés en entreposage sont noircis par suite d'un chauffage intense durant l'entreposage. La coupe transversale d'un grain brûlé en entreposage est lisse et lustré. Le poids d'un grain brûlé en entreposage est semblable à celui d'un grain sain.

Une seule tolérance s'applique au total des grains brûlés en entreposage, fortement mildiousés, moisis et pourris.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—100 g     Optimum—1000 g     Exportation—1000 g

Procédure

  • Déterminez le poids des grains brûlés en entreposage comme pourcentage du poids net de l'échantillon.
Grains cassés (BKN)

Grains cassés (BKN)

Les grains cassés sont les morceaux de blé qui sont moins des trois-quarts d'un grain entier. Le morceau qui est plus des trois-quarts d'un grain est considéré comme un grain entier. Voir Grains échaudés et cassés.

Grains cécidomyiés (MDGE DMG)

Grains cécidomyiés (MDGE DMG)

Aux fins de classement, les grains cécidomyiés doivent révéler au moins deux des caractéristiques suivantes :

  • une rupture du son sur le dos ou le côté du grain;
  • une ligne ou marque blanche distincte sur le dos ou le côté du grain;
  • une distorsion distincte du grain.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains dégermés (DGM)

Grains dégermés (DGM)

Le germe a été enlevé lors de la manutention mécanique ou par un insecte. Les grains dégermés n'ont pas la décoloration grisâtre que l'on voit souvent dans les grains germés.

  • ces grains sont considérés comme endommagés lors du classement du blé CWRW. Voir Pyrale indienne de la farine.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—50 g     Exportation—50 g

Grains échaudés et cassés (SHR, BKN)

Grains échaudés et cassés (SHR, BKN)

La même portion représentative sert à déterminer les pourcentages de grains échaudés et cassés.

Grains échaudés (SHR)

Les grains échaudés sont les grains entiers de blé qui passent au tamis à fentes no 4,5.

Grains cassés (BKN)

Les grains cassés sont les morceaux de blé qui sont moins des trois-quarts d'un grain entier. Si le morceau de blé est plus des trois-quarts d'un grain, on le considère comme étant entier.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—250 g     Optimum—250 g     Exportation—250 g

Déterminer le pourcentage de grains échaudés

1. À l'aide d'un diviseur de type Boerner, séparez une portion représentative d'environ 250 g de l'échantillon.

2. Passez la portion au tarare Carter en réglant selon ce qui suit :

Commande d'alimentation no 5
Commande pneumatique arrêt
Crible aucun
Tamis supérieur à fentes no 4,5
Tamis du centre plateau vide
Tamis inférieur aucun
Nettoyeur du tamis arrêt

3. Retirez à la main les grains cassés qui passent au tamis et calculez le pourcentage de chacun.

Déterminez le pourcentage de grains cassés

4. À l'aide d'un diviseur de type Boerner et la portion tamisée à l'étape 2, séparez une portion représentative d'environ 50 g.

5. Retirez à la main les grains cassés dans la portion de 50 g et calculez le pourcentage.

6. Ajoutez ce pourcentage au pourcentage des grains triés à la main à l'étape 3 pour déterminer le total des grains cassés.

Déclarez le total des grains échaudés et cassés (TSHRBKN)

7. Lorsque le pourcentage de grains échaudés, cassés ou le total de grains échaudés et cassés est le facteur déterminant du grade et dépasse la tolérance du grade d'un pourcentage jusqu'à concurrence de 0,9 %, la fraction excessive, jusqu'à 0,9 %, est tronquée pour déterminer le grade ; par exemple, 4,6 % est considéré comme 4,0 %. Cependant, les pourcentages de grains échaudés, cassés et le total des grains échaudés et cassés consignés dans les documents sont les pourcentages réels non tronqués. Les pourcentages de grains échaudés et cassés, assujettis à la troncature, représentent la somme de pourcentages réels non tronqués de grains échaudés et de grains cassés.

Exemples

Tolérances du blé CWRS no 1 : échaudés - 4 % ; cassés - 5 % ; total des grains échaudés et cassés - 7 %.

Exemple 1

Un échantillon de blé CWRS no 1 ayant 4,7 % de grains échaudés, 2,2 % de grains cassés et un total de 6,9 % de grains échaudés et cassés.

Le pourcentage des grains échaudés serait déclaré comme 4,7 % mais considéré comme 4 % aux fins de classement. Le total des grains échaudés et cassés serait déclaré comme 6,9 %. L'échantillon serait classé comme blé CWRS no 1.

Exemple 2

Un échantillon de blé CWRS no 1 ayant 4,7 % de grains échaudés, 3,2 % de grains cassés et un total de 7,9 % de grains échaudés et cassés.

Le pourcentage des grains échaudés serait déclaré comme 4,7 % mais considéré comme 4 % aux fins de classement. Le total des grains échaudés et cassés serait déclaré comme 7,9 % mais considéré comme 7 % aux fins de classement. L'échantillon serait classé comme blé CWRS no 1.

Exemple 3

Un échantillon de blé CWRS no 1 ayant 4,7 % de grains échaudés, 3,4 % de grains cassés et un total de 8,1 % de grains échaudés et cassés.

Le total des grains échaudés et cassés serait déclaré comme 8,1 % et ne pourrait pas être tronqué lors de la détermination du grade parce qu'il dépasse la tolérance de plus de 0,9 %. Le pourcentage des grains échaudés serait déclaré comme 4,7 % mais considéré comme 4 % aux fins de classement puisque la troncature améliorerait le grade de blé fourrager à blé CWRS no 2. L'échantillon serait classé comme blé CWRS no 2 lorsque le total de grains échaudés et cassés est 8,1 %.

Grains échauffés (HTD)

Grains échauffés (HTD)

Les grains échauffés ont la couleur et peut-être l’odeur caractéristique du grain qui s’est détérioré durant l’entreposage ou qui a été endommagé par séchage artificiel. La couleur passe d’un rouge-orange à un brun très foncé, mais les grains échauffés ne sont pas noirs.

Les graines échauffées d’autres grains sont comprises dans la tolérance applicable aux grains échauffés.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—250 g     Exportation—500 g

Grains endommagés par la sauterelle ou le légionnaire (GAW)

Grains endommagés par la sauterelle ou le légionnaire (GAW)

Les grains endommagés par la sauterelle ou le légionnaire sont rongés, habituellement sur les côtés.

  • ces grains sont considérés comme endommagés lors du classement du blé CWRW.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains endommagés par la tenthrède (SFLY DMG)

Grains endommagés par la tenthrède (SFLY DMG)

Les grains endommagés par la tenthrède sont ratatinés ou déformés.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains foncés (blé dur ambré)

Grains foncés (blé dur ambré)

Les grains foncés dans le blé dur ambré ressemblent aux grains atteints par la carie pénétrée sauf que la décoloration va d'un gris au gris anthracite plutôt que du rouge au brun foncé.

Lors du classement, les grains foncés devraient être considérés comme le sont les grains fortement cécidomyiés.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—100 g     Optimum—500 g     Exportation—500 g

Grains foncés et immatures (DKIM

Grains foncés et immatures (DKIM)

Les grains foncés et immatures sont également connus comme grains échauffés en andain. Ils ressemblent aux grains échauffés, mais ils ne révèlent pas la couleur rougeâtre associée aux grains échauffés, et ils ne dégagent pas l'odeur d'échauffement.

  • ces grains sont considérés comme endommagés lors du classement du blé CWRW.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains fortement cécidomyiés (SEVMDGE)

Grains fortement cécidomyiés (SEVMDGE)

Les grains cécidomyiés qui ont une bande noircie s'étendant plus d'un quart de la longueur du grain sont considérés comme étant fortement cécidomyiés. Cette décoloration est provoquée par une infection fongique. Les grains cécidomyiés qui sont noircis sur moins d'un quart de la longueur du grain ou ont une décoloration grise seulement, peu importe l'ampleur, ne sont pas considérés comme étant fortement cécidomyiés. Les grains fortement cécidomyiés sont déterminés dans le cas du blé dur ambré (CWAD) seulement.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains fortement germés (SEVSPTD)

Grains fortement germés (SEVSPTD)

Les grains sont considérés comme étant fortement germés lorsque

  • les pousses dépassent les contours normaux du germe;
  • les grains sont fortement dégénérés à cause d'une germination avancée;
  • la pousse a été nettement cassée et il n'en reste qu'une portion;
  • la pousse a été complètement enlevée et il est évident que la pousse dépassait les contours normaux du germe.
Remarque : Dans le cas de grains de blé dur ambré cécidomyiés, utilisez le tableau suivant :
Les grains de blé dur ambré cécidomyiés ayant sont considérés comme étant
une radicule cassée à l'intérieur du contour du germe germés
une radicule cassée dépassant le contour du germe fortement germés

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation— 100 g

Grains fortement mildiousés (SEVMIL)

Grains fortement mildiousés (SEVMIL)

Dans le blé fortement mildiousé, les spores de mildiou ont fortement noirci l'intérieur et l'extérieur du grain. Les grains fortement mildiousés semblent spongieux sous pression.

Une seule tolérance s'applique au total des grains brûlés en entreposage, fortement mildiousés, moisis et pourris.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—100 g     Optimum—1000 g     Exportation—1000 g

Procédure

  • Déterminez le poids des grains fortement mildiousés comme pourcentage du poids net de l'échantillon.
Grains fusariés (FUS DMG)

Grains fusariés (FUS DMG)

Les grains de blé fusariés se caractérisent normalement par des grains minces ou échaudés d'apparence crayeuse. Les grains fusariés ont une croissance fibreuse ou moisissure blanche ou rosâtre qui ne pourrait être vue qu'au moyen d'une loupe.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—10 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Procédure

  1. À l'aide d'un diviseur de type Boerner, séparez la portion représentative.
  2. Écartez tous les grains fusariés, y compris tous les grains d'apparence crayeuse.
  3. Vous pouvez examiner les grains au moyen d'une lentille de grossissement 10 pour confirmer la présence d'une moisissure ou croissance fibreuse blanche ou rosâtre. En déterminant les dommages causés par la fusariose, ne choisissez que des grains atteints de cette croissance fibreuse ou moisissure blanche ou rosâtre.
Grains germés (SPTD)

Grains germés (SPTD)

Les grains sont germés si une des conditions suivantes existe :

  • les grains font évidemment preuve d’une croissance dans la région du germe, notamment les grains dont le son est visiblement fendu au-dessus du germe et qui affichent une croissance évidente;
  • le germe est enlevé et il y a décoloration et détérioration du grain attribuable à l’altération sur pied.

Remarque :

Pour les grains dont le germe est enlevé, mais qui ne sont pas décolorés ou détériorés par suite de l’altération sur pied, voir Grains dégermés.

Exemples de grains germés

Grains de blé dur ambré
De gauche à droite : fortement germé, germé, germé, germé, germé, non germé.

Grains de blé dur ambré

De gauche à droite : fortement germé, germé, germé, germé, germé, non germé.

Remarque:

Chacune des images ci-dessous est composée de deux photos des mêmes grains prises sous des angles différents.

Sélectionner une image pour l’agrandir.

Remarque : Dans le cas de grains de blé dur ambré cécidomyiés, utilisez le tableau suivant :
Les grains de blé dur ambré cécidomyiés ayant sont considérés comme étant
une radicule cassée à l'intérieur du contour du germe germés
une radicule cassée dépassant le contour du germe fortement germés

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—10 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Procédure

  1. À l'aide d'un diviseur de type Boerner, séparez une portion représentative.
  2. Écartez tous les grains qui portent des indices de germination.
  3. Vous pouvez utiliser une lentille de grossissement 10 pour confirmer la germination.
Grains immatures (IM)

Grains immatures (IM)

Les grains de blé immatures sont des grains qui n’ont pas mûri complètement. Les grains peuvent être complètement développés et afficher diverses teintes de vert qui contrastent avec la couleur naturelle des grains sains. Le développement du grain a été arrêté durant le processus de maturation, occasionnant souvent une variation de la couleur, de la taille et de la forme.

Les grains foncés et immatures et les grains verts, couleur de l’herbe sont des facteurs de classement distincts et ne doivent pas être confondus avec les grains immatures.

Les échantillons qui contiennent des grains immatures sont classés en fonction de la condition définie, comme en témoignent les échantillons-types ou les échantillons de référence s’appliquant à chaque grade.

Grains mildiousés (MIL)

Grains mildiousés (MIL)

Les grains mildiousés sont les grains atteints par la flore du champ qui se développe dans les grains de blé non battus lorsqu’il y a excès d’humidité. Les grains atteints par le mildiou sont d’une couleur grisâtre, et les spores de mildiou, allant de gris à noir, sont normalement attachées à la brosse du grain.

Les échantillons qui contiennent des grains atteints par le mildiou sont classés en fonction de la condition, comme en témoignent les échantillons-types ou les échantillons de référence s'appliquant à chaque grade.

Remarque :

Les échantillons de Blé de force rouge d'hiver de l'Est canadien (CEHRW) et de Blé tendre rouge d'hiver de l'Est canadien (CESRW) se verront attribuer un grade n’étant pas inférieur au blé EC no 3 – Mildiousés.

Grains moisis (MLDY KRNL)

Grains moisis (MLDY KRNL)

Les grains moisis sont décolorés, gonflés et mous par suite d'une décomposition provoquée par des champignons ou des bactéries. La moisissure est visible à l'oeil nu et les grains moisis semblent spongieux sous pression.

Une seule tolérance s'applique au total des grains brûlés en entreposage, fortement mildiousés, moisis et pourris.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—100 g     Optimum—1000 g     Exportation—1000 g

Procédure

  • Déterminez le poids des grains moisis comme pourcentage du poids net de l'échantillon.
Grains mouchetés (moucheture) (BLK PT)

Grains mouchetés (moucheture) (BLK PT)

Les grains mouchetés révèlent une décoloration distincte brun foncé ou noire du germe entier et de la région environnante.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—50 g     Exportation—50 g

Procédure

  • Ne tenez pas compte d'une légère décoloration n'ayant atteint que le germe.
  • La décoloration qui s'étend sur plus de la moitié du grain ou dans le sillon est considérée comme la carie.
Grains pourris (ROT KRNL)

Grains pourris (ROT KRNL)

Les grains pourris sont décolorés, gonflés et mous par suite d'une décomposition provoquée par des champignons ou des bactéries. Les grains pourris semblent spongieux sous pression.

Une seule tolérance s'applique au total des grains brûlés en entreposage, fortement mildiousés, moisis et pourris.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—100 g     Optimum—1000 g     Exportation—1000 g

Procédure

  • Déterminez le poids des grains pourris comme pourcentage du poids net de l'échantillon.
Grains rompus

Grains rompus

Les grains sont considérés comme étant rompus lorsque la fente dans la joue s'étend au moins sur la moitié de la longueur de la joue ou si les deux joues sont fendues, peu importe à quel degré. Il n'est pas nécessaire d'utiliser une loupe pour identifier les grains rompus.

Remarque :

Les grades de Blé, CWRS no 1 et de Blé, CWHWS no 1 ont des tolérances numériques. Dans le cas de tous les autres grades de blé, les grains rompus sont considérés comme étant fortement endommagés et sont évalués en fonction de la « Condition » définie dans le tableau des facteurs déterminants du grade.

Grains roses (PNK)

Grains roses (PNK)

Les grains roses dans les grains de blé font preuve d'immaturité. Les grains roses

  • sont échaudés;
  • révèlent la décoloration rosâtre.
  • sont considérés comme endommagés lors du classement du blé CWRW.

Important :

Il ne faut pas confondre les grains roses avec les grains fusariés, les semences traitées aux pesticides ou autres grains contaminés.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains verts (GR)

Grains verts (GR)

Les grains verts peuvent aller de grains complètement développés à des grains échaudés et déformés affichant une couleur foncée (divers degrés) qui contraste avec la couleur naturelle des grains sains. Le processus de maturation a été entravé ou arrêté en raison de l’environnement ou d’une pratique agronomique, occasionnant une variation de la couleur, de la taille et de la forme. L’effet physique dépend du moment et de la durée de l’exposition aux facteurs contributifs.

Les grains foncés et immatures, les grains verts, couleur de l’herbe et les grains immatures sont des facteurs de classement distincts et ne doivent pas être confondus avec les grains verts.

Les échantillons qui contiennent des grains verts sont classés en fonction de la condition définie, comme en témoignent les échantillons-types ou les échantillons de référence s’appliquant à chaque grade.

Grains verts, couleur de l'herbe (GRASS GR)

Grains verts, couleur de l'herbe (GRASS GR)

Les grains verts, couleur de l'herbe, sont d'un vert vivace distinct d'un bout à l'autre à cause de leur immaturité.

  • ces grains sont considérés comme endommagés lors du classement du blé CWRW.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation—100 g

Grains vitreux durs (HVK)

Grains vitreux durs (HVK)

La vitrosité est la couleur naturelle translucide d'un grain qui est un signe visuel de la dureté du grain. Les grains vitreux durs (HVK) sont un facteur déterminant le grade des classes de blé dur ambré au Canada et de blé roux de printemps dans l'Ouest canadien.

Blé roux de printemps - Ouest canadien

Remarque :

Il est interdit de couper les grains.

Les matières non vitreuses comprennent :

  • les classes contrastantes de blé
  • les matières étrangères
  • les grains qui sont germés, brûlés en entreposage, fortement mildiousés, pourris, moisis, échauffés, brûlés, atteints de la carie pénétrée, fusariés d'un blanc crayeux, verts de la couleur de l'herbe, fortement gelés ou cécidomyiés
  • les grains entiers ou les morceaux de grains qui ont une tache amylacée bien définie sur au moins la moitié de la surface du grain ou d'un morceau du grain qui s'oppose nettement à la couleur translucide des grains vitreux.

Blé dur ambré

Remarque :

Il est permis de couper les grains.

Les matières non vitreuses comprennent :

  • les blés d'autres classes;
  • les matières étrangères;
  • les grains qui sont germés, brûlés en entreposage, fortement mildiousés, pourris, moisis, échauffés, brûlés, atteints de la carie pénétrée, fusariés d'un blanc crayeux, verts de la couleur de l'herbe, fortement gelés ou cécidomyiés, y compris les grains fortement cécidomyiés;
  • les grains qui révèlent une tache amylacée visible de l'extérieur de n'importe quelle taille;
  • les grains amylacés à l'intérieur qui doivent être coupés; il faudra peut-être couper les grains opaques et délavés pour déterminer s'ils sont amylacés à l'intérieur.
  • Lorsque l'on évalue la face intérieure de la section transversale, on exclut ce qui suit des matières non vitreuses :
    • les faces dont la coupure a causé l'effritement de l'endosperme;
    • les faces qui ont une petite tache amylacée plus ou moins la grosseur de la pointe d'un crayon, typiquement à la fente des joues;
    • les faces qui sont généralement nébuleuses mais qui ne révèlent aucune tache dense blanche amylacée.

Portion représentative aux fins de tamisage

Minimum—250 g     Optimum—250 g     Exportation— 250 g

Portion représentative aux fins de triage à la main

Minimum—15 g     Optimum—25 g    Exportation— 25 g

Procédure

1. À l'aide d'un diviseur de type Boerner, obtenez une portion représentative de 250 g de l'échantillon nettoyé.

2. Tamisez la portion représentative de façon mécanique à l'aide du tarare Carter ou de façon manuelle à l'aide du tamis à fentes no 4,5.

Réglez le tarare Carter
Commande d'alimentation no 6
Commande pneumatique arrêt
Crible aucun
Tamis supérieur tamis à fentes no 4,5
Tamis du centre plateau vide
Tamis inférieur aucun
Nettoyeur du tamis arrêt

Méthode manuelle

Passez le sous-échantillon nettoyé pesant environ 250 g au tamis à fentes no 4,5 en effectuant 25 mouvements complets d'environ 15 cm au total.

3. À partir des matières qui ne passent pas au tamis ou qui sont coincés dans le tamis, séparez une portion de 15 g, ou de 25 g dans le cas d'exportations.

Les matières qui passent au tamis ne sont pas utilisées dans la détermination des grains vitreux durs.

4. Séparez les grains vitreux et non vitreux de la portion de 15 g.

5. Blé dur ambré seulement : Coupez l'endosperme des grains délavés et examinez-les pour déterminer leur vitrosité.

Granulés d'engrais (FERT PLTS)

Granulés d'engrais (FERT PLTS)

Les granulés d’engrais sont des éléments nutritifs manufacturés pour les végétaux; les agriculteurs les utilisent pour la production de grain. Ils sont habituellement petits, de forme ronde ou irrégulière, et de couleur blanche, grise, brune, rose ou rouge.

Remarque :

Les employés de la Commission canadienne des grains se reportent aux instructions de travail ISO visant la procédure de manipulation du grain soupçonné d'être contaminé s'ils doivent manipuler des échantillons contenant des granulés d'engrais.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse    Optimum—échantillon d'analyse     Exportation—échantillon d'analyse

Procédure

Retirez à la main les granulés d'engrais et déterminez-en la concentration par rapport au poids net de l'échantillon d'analyse.

Les granulés d'engrais sont considérés comme des pierres lorsque leur concentration ne dépasse pas 1,0 % du poids net de l'échantillon.

Les échantillons qui contiennent des granulés d'engrais à une concentration supérieure à 1,0 % du poids net de l'échantillon sont classés Blé, retenu IP, Soupçonné grain contaminé.

Matières autres que céréales (MOTCG)

Les matières autres que les céréales sont :

  • les graines inséparables telles que l'herbe à poux, le sarrasin de Tartarie, le ray grass et la folle avoine;
  • les grains non céréaliers cultivés tels que le lin, le maîs, les pois, le sarrasin et les lentilles qui restent dans l'échantillon nettoyé.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g     Optimum—100 g     Exportation—250 g

Matières étrangères (FM)

Matières étrangères (FM)

Les matières étrangères sont toutes les matières autres que le blé qui restent dans l'échantillon après l'extraction des impuretés.

Moisissure latérale

Moisissure latérale

Les grains ayant d'étranges bandes gris foncé sur leurs côtés, près des poils, sont peut-être atteints d'une moisissure latérale. Cette moisissure, à croissance très lente, est inoffensive au blé, mais elle affecte l'apparence du grain. Elle se produit plus couramment dans le blé rouge d'hiver. Elle n'est pas apparentée aux moisissures plus graves provoquées par l'entreposage.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—50 g     Exportation—50 g

Procédure

Aux fins de classement, comptez les grains atteints par la moisissure latérale avec les grains mouchetés.

Odeur (ODOR)

Odeur (ODOR)

Aucune tolérance numérique ne s'applique à l'odeur. Tenez compte

  • de la qualité fondamentale de l'échantillon,
  • du type et de l'intensité de l'odeur dégagée, comme l'odeur du mazout, d'une mouffette ou de l'urée,
  • de la présence de résidus visibles provoquant l'odeur.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse     Optimum—échantillon d'analyse     Exportation—échantillon d'analyse

Les facteurs de l'odeur, l'échauffés et brûlés pour le blé
Si l'odeur est le facteur déterminant du grade et qu'il y a . . . le grade est alors . . .
Une odeur nettement désagréable, autre que celle d'échauffement ou de brûlé, qui n'est pas associée à la qualité du grain Blé, Échantillon OC/EC/Can - Odeur
Une odeur distincte d'échauffement Blé, Échantillon OC/EC/Can - Grains échauffés
Une odeur distincte de brûlé Blé, Échantillon OC/EC/Can - Grains brûlés
Pierres (STNS)

Pierres (STNS)

Les pierres se rapportent au schiste dur, au charbon, aux boulettes de terre dures et à toute matière non toxique de consistance semblable. Les granulés d'engrais durs sont considérés comme des pierres lorsqu'ils représentent 1,0 % ou moins du poids net de l'échantillon. (Voir Granulés d'engrais pour connaître la procédure à suivre quand les échantillons contiennent des granulés d'engrais.)

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—500 g     Optimum—1000 g     Exportation—1000 g

Procédure

  1. Retirez à la main les pierres de la portion représentative de l'échantillon nettoyé.
  2. Établissez la teneur en pierres du poids de l'échantillon nettoyé.
Remarque :

Les pierres peuvent être extraites et comprises dans les impuretés si les matières extraites représentent 5,0 % ou moins du poids brut de l'échantillon. Voir Nettoyage pour améliorer le grade.

  • Dans l'Ouest du Canada, les échantillons qui contiennent une quantité de pierres supérieure à la tolérance du grade de base, jusqu'à un maximum 2,5 %, sont classés Blé, Rejeté (grade de base) - Pierres. Le grade de base renvoie au grade défini dans le Règlement sur les grains du Canada (grades énumérés dans la première colonne des tableaux de facteurs déterminant les grades primaires) qui serait attribué à l'échantillon s'il était exempt de pierres.
  • Dans l'Est du Canada, les échantillons qui contiennent une quantité de pierres supérieure à la tolérance d'un grade donné se voient attribuer le grade inférieur. Les échantillons qui contiennent des pierres en quantité supérieure à la tolérance du grade moindre défini par règlement, jusqu'à un maximum de 2,5 %, sont classés Blé, Échantillon EC - Pierres.
  • Dans l'Est et dans l'Ouest du Canada, les échantillons qui contiennent plus de 2,5 % de pierres sont classés Blé, Échantillon - Récupérés.

Exemples : Ouest du Canada

Tiré du tableau des facteurs déterminant les grades de Blé roux de printemps de l'Ouest canadien (CWRS)
Nom de grade Stones %
CWRS no 1 0,03
CWRS no 2 0,03
CWRS no 3 0,06
Fourrager OC 0,10

Grade de base :Blé CWRS no 3

Raison pour l'attribution du grade de base : ... Mildiou

Grade dans l'Ouest du Canada si il y a des pierres
Si l'échantillon contient Grade dans l'Ouest du Canada
0,08 % de pierres Blé, Rejeté (CWRS no 3) - Pierres
1,0% de pierres Blé, Rejeté (CWRS no 3) - Pierres
3,0% de pierres Blé, Échantillon - Récupérés

Exemples : Est du Canada

Tiré du tableau des facteurs déterminant les grades de Blé roux de printemps de l'Est canadien (CERS)
Nom de grade Pierres %
CERS no 1 0.,03
CERS no 2 0,03
CERS no 3 0,06
Fourrager EC 0,10

Grade de base :Blé CERS no 3

Raison pour l'attribution du grade de base : Mildiou

Grade dans l'Est du Canada si il y a des pierres
Si l'échantillon contient Grade dans l' Est du Canada
0,08% de pierres Blé, Fourrager EC
1,0% de pierres Blé, Échantillon EC - Pierres
3,0% de pierres Blé, Échantillon - Récupérés
Protéines (PROT)

Protéines (PROT)

Une teneur minimale en protéines est établie pour les grades no 1 des classes de blé CWRS, CWHWS, CWAD, CWES et CWRW. La teneur en protéines est exprimée sur la base humide de 13,5 %.

Voir les Tableaux des facteurs déterminants des grades.

Pyrale indienne de la farine (DGM)

Pyrale indienne de la farine (DGM)

Les grains endommagés par la pyrale indienne de la farine sont considérés comme étant dégermés.

  • ces grains sont considérés comme étant endommagés lors du classement du blé CWRW.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum—50 g     Exportation—50 g

Sclérotiniose (SCL)

Sclérotiniose (SCL)

La sclérotiniose est le champignon qui produit des masses dures de tissu fongique, dont la taille et la forme varient, que l'on appelle sclérotes. La texture de la surface est grossière, la couleur de l'extérieur de ces masses varie, d'un noir foncé à gris à blanc, et l'intérieur est d'un blanc pur.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—500 g     Optimum—1000 g     Exportation—1000 g

Semence traitée et autres produits chimiques

Semence traitée et autres produits chimiques

Semence traitée

La semence traitée est un grain ayant été enrobé d'un produit chimique agricole à des fins agronomiques. Les enrobages contiennent un colorant pour rendre la semence traitée visuellement apparente. La couleur varie en fonction du type de traitement et du type de grain. Les normes canadiennes actuelles relatives aux couleurs utilisées pour le traitement pesticide appliqué aux semences sont le rose ou le rouge pour les céréales et le bleu layette ou le vert pour le canola. Les semences enrobées d'inoculant peuvent présenter des taches vertes. Les enrobages ou les taches peuvent avoir un aspect graisseux ou poudreux. L'enrobage peut avoir l'apparence de petites taches sur la semence ou la recouvrir entièrement.

Autres produits chimiques

Les autres produits chimiques se rapportent à tout autre résidu chimique qui adhère au grain ou qui se trouve dans l'échantillon ainsi qu'aux échantillons qui dégagent une odeur de produit chimique quelconque.

Important :

Portez des gants et un masque pour manipuler tous les échantillons dans lesquels vous soupçonnez la présence de grain contaminé.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—échantillon d'analyse     Optimum—échantillon d'analyse     Exportation—échantillon d'analyse

Si l'on soupçonne que les grains d'un échantillon ont été traités avec un pesticide, un dessiccant ou un inoculant, ou si l'échantillon contient des produits chimiques autres que des granulés d'engrais, l'échantillon est classé Blé, retenu IP, Soupçonné grain contaminé.

Remarque :

Les employés de la Commission canadienne des grains se reportent aux instructions de travail ISO visant la procédure de manipulation du grain soupçonné d'être contaminé s'ils doivent manipuler des échantillons soupçonnés de contenir des granulés d'engrais ou d'autres produits chimiques.

Tache artificielle (ART STND)

Tache artificielle (ART STND)

Important :

Portez des gants et un masque pour manipuler tous les échantillons dans lesquels vous soupçonnez la présence de substances dangereuses.

Une tache artificielle :

  • comprend toute tache non toxique sur les grains qui résulte d'un contact avec des substances étrangères comme le colorant, l'huile, la graisse, la peinture ou la suie;
  • ne comprend pas les taches considérées comme taches naturelles;
  • ne comprend pas les taches causées par suite d'un contact avec des substances toxiques, ou toutes les taches qui pourraient être considérées comme Grain contaminé.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—250 g     Optimum—500 g     Exportation—500 g

Important :

Si vous n'êtes pas sûr de la cause d'une tache, traitez l'échantillon comme Grain contaminé.

Tache naturelle (NSTN)

Tache naturelle (NSTN)

Les grains naturellement tachés sont le résultat d’un contact avec des substances naturelles comme les balles sporifères, le sol ou les mauvaises herbes. Il ne faut pas tenir compte des grains légèrement tachés.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—50 g    Optimum—100 g     Exportation— 100 g

Total des dommages (TDMG)

Total des dommages (TDMG)

Ce facteur comprend les grains qui sont brûlés, dégermés, endommagés par la carie, endommagés par la sauterelle ou le légionnaire, échauffés, endommagés par la tenthrède ou la cécidomye, roses, foncés et immatures, fusariés, germés, verts de la couleur de l’herbe, ou endommagés de toute autre façon.

Portion représentative aux fins d'analyse

Minimum—25 g     Optimum— 100 g     Exportation—100 g