Qualité de l'orge brassicole de l'Ouest canadien - 2013

Enquête sur la récolte annuelle

Méthodologie d’échantillonnage et d’enquête du LRG

La Commission canadienne des grains mène une enquête annuelle afin de préciser la qualité de l’orge brassicole cultivée dans les trois provinces des Prairies. Les données du présent rapport sont dérivées de l’analyse d’échantillons composites de variétés représentatives sélectionnées pour le maltage. L’enquête 2013 sur l’orge brassicole reposait sur 76 échantillons composites de variétés représentant 925 900 tonnes d’orge retenue pour la malterie au Canada ou pour exportation en orge brassicole par Cargill Inc., Canada Malting Co. Ltd., Parrish and Heimbecker Co. Ltd., Malteurop, Rahr Malting Co. Ltd., Richardson International et Viterra Inc. Le tonnage visé par la présente enquête ne représentait qu’une portion du volume total d’orge brassicole sélectionnée dans l’Ouest canadien jusqu’à la fin d’octobre et ne rend pas nécessairement compte des quantités réelles sélectionnées. Le LRG a reçu des échantillons du début de la récolte jusqu’au 26 octobre.

Tendances générales et données statistiques annuelles  

L’orge brassicole sélectionnée en 2013 était d’une qualité supérieure à la moyenne. La teneur en protéines était la plus basse constatée depuis 10 ans.

Conditions de maltage mises en place en 2013 avec l’appareil de micro-maltage Phoenix
Trempage 10 h d’immersion, 18 h de repos à l’air, 8 h d’immersion, 12 h de repos à l’air à13°C
Germination 96 h à15°C
Touraillage 12 h à 60°C, 6 h à 65°C, 2 h à 75°C, 4 h à 85°C

Qualité brassicole en 2013 : points saillants  

La récolte de cette année a donné des malts d’excellente qualité :

  • Le caractère fortement ventru, allié à la faible teneur en protéines, a donné des teneurs élevées en extrait de malt. Généralement, l’extrait de malt des cultivars d’orge brassicole les plus communs était d’environ 1,2 % supérieur à la moyenne quinquennale.
  • Nous avons obtenu des malts bien désagrégés, donnant un moût présentant un faible taux de bêta-glucane et de bonnes concentrations en protéines solides et d’azote aminé libre. Les taux d’activité enzymatique (pouvoir diastatique et alpha-amylase) des malts étaient adéquats et proches de la moyenne à long terme.
  • Malgré leur grosseur, les grains absorbaient l’eau facilement et se dégradaient rapidement. Une bonne absorption d’eau et un taux d’humidité adéquat au sortir du trempage pendant le maltage peuvent être liés à un albumen légèrement plus mou comme en témoignaient les valeurs relativement faibles de l’indice de dureté de l’orge.
  • Les pertes de malt un peu supérieures à la moyenne, comme en témoignent les rendements en malt inférieurs à la normale, donner à penser que les malts produits dans la présente étude étaient légèrement sur-désagrégés.

Qualité de l’orge sélectionnée pour le maltage en 2013 : tendances générales et données statistiques annuelles

Teneur moyenne en protéines de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2004 à 2013

L’orge brassicole sélectionnée en 2013 était d’une qualité supérieure à la moyenne. La teneur en protéines était la plus basse constatée depuis 10 ans.

Graphique – Teneur en protéines de l’orge brassicole, 2004-2013. Détails en dessous.

Détails
Teneur moyenne en protéines de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2004 à 2013
Années 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Protéines 11,7 12,2 12,6 12,3 11,8 11,7 11,9 12,3 11,7 11,2 11,6 11,4 11,9 11,1

Poids moyen de 1 000 grains d’orge sélectionnée pour le maltage de 2004 à 2013

Les poids de mille grains et le caractère ventru des grains étaient supérieurs aux moyennes à long terme et correspondaient nettement aux forts diamètres des grains d’orge. Les grains d’orge de fort calibre à faible teneur en protéines sont généralement associés à des concentrations accrues de fécule et par conséquent, à une plus forte possibilité d’une teneur en extraits supérieure. Toutefois, les grains exagérément gros peuvent avoir une incidence sur la qualité du malt et particulièrement sur la capacité d’hydratation et de dégradation durant le maltage.

Poids moyen de 1 000 grains d’orge sélectionnée pour le maltage de 2004 à 2013
Graphique – Poids de 1000 grains d’orge brassicole, 2004-2013. Détails en dessous.
Détails
Poids moyen de 1 000 grains d’orge sélectionnée pour le maltage de 2004 à 2013
Années 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Poids moyen de 1 000 grains 39,5 42,1 40,1 40,9 43,2 43,1 41,7 39 44,6 44,3 41,7 44,2 41,5 48,2

Caractère ventru moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2004-2013

Le caractère ventru des grains étaient supérieurs aux moyennes à long terme et correspondaient nettement aux forts diamètres des grains d’orge. Les grains d’orge de fort calibre à faible teneur en protéines sont généralement associés à des concentrations accrues de fécule et par conséquent, à une plus forte possibilité d’une teneur en extraits supérieure. Toutefois, les grains exagérément gros peuvent avoir une incidence sur la qualité du malt et particulièrement sur la capacité d’hydratation et de dégradation durant le maltage.

Caractère ventru moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2004-2013
Graphique – Caractère ventru (%) de l’orge brassicole, sur tamis de 6/64 po, 2004-2013. Détails en dessous.
Détails
Caractère ventru moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2004-2013
Annés 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Caractère ventru moyen 87,5 90,7 90 85,5 92,5 90,9 89,5 84 93,8 94,1 92,1 93,2 88,4 94,7

Diamètre moyen du grain des variétés d'orge retenues pour la malterie en 2013

Le caractère ventru des grains étaient supérieurs aux moyennes à long terme et correspondaient nettement aux forts diamètres des grains d’orge. Les grains d’orge de fort calibre à faible teneur en protéines sont généralement associés à des concentrations accrues de fécule et par conséquent, à une plus forte possibilité d’une teneur en extraits supérieure. Toutefois, les grains exagérément gros peuvent avoir une incidence sur la qualité du malt et particulièrement sur la capacité d’hydratation et de dégradation durant le maltage.

Diamètre moyen du grain des variétés d'orge retenues pour la malterie en 2013
Graphique – Diamètre moyen (mm) de six variétés d’orge, 2013. Détails en dessous.
Détails
Diamètre moyen du grain des variétés d'orge retenues pour la malterie en 2013
Variété Diamètre
Moyenne Écart-type
Metcalfe 2,62 0,05
Copeland 2,62 0,05
Meredith 2,62 0,04
Newdale 2,58 0,07
Bentley 2,71 0,04
Kindersly 2,66 0,04

Indice moyen de dureté des variétés de blé sélectionnées pour la malterie en 2013

Une autre caractéristique inhabituelle des grains d’orge cette année était la dureté relativement faible du grain. Nous ne mesurons pas de routine la dureté du grain lorsque nous évaluons la qualité des grains d’orge. Il y a habituellement une corrélation positive entre les niveaux élevés de protéines et de bêta-glucane du grain et les indices de dureté du grain, tandis que la corrélation est négative entre la dureté du grain et la dégradation de l’extrait de malt et la désagrégation de l’albumen. L’orge de cette année était plus molle, ce qui peut faciliter l’absorption de l’eau pendant le trempage.

Indice moyen de dureté des variétés de blé sélectionnées pour la malterie en 2013
Graphique – Indice moyen de dureté de six variétés d’orge, 2013. Détails en dessous.
Détails
Indice moyen de dureté des variétés de blé sélectionnées pour la malterie en 2013
Variété Indice moyen de dureté
Moyenne Écart-type
Metcalfe 55,5 3,4
Copeland 47,0 2,9
Meredith 51,8 3,5
Newdale 50,2 2,7
Bentley 49,7 1,5
Kindersly 51,2 7,6

Résultats RVA pour l’orge sélectionnée pour le maltage dans les trois provinces de l’Ouest canadien en 2013

Les sélectionneurs d’orge utilisent l’analyse rapide de la viscosité (RVA) pour distinguer les grains sains de ceux présentant un degré modéré ou élevé de germination précoce, afin de gérer leurs approvisionnements en conséquence. Cette année, les résultats RVA rendaient compte de conditions de récolte généralement favorables, car seules des régions localisées ont connu des précipitations supérieures à la moyenne. La répartition des données RVA par province est présentée. Des 76 échantillons d’orge analysés cette année, 52 % affichaient des valeurs RVA très élevées, allant de 120 à 170 unités RVA, indice que les grains sont très sains et peuvent très certainement conserver leur énergie de germination lors d’un entreposage prolongé. Près du quart (23 %) des échantillons présentaient une germination précoce modérée (50 à 110 unités RVA) et donc un bon potentiel de conservation en conditions appropriées d’entreposage frais et sec. Un peu plus du quart (26 %) des échantillons affichaient des valeurs RVA inférieures à 50 unités et provenaient surtout de l’Alberta, signalant la nécessité de repérer l’orge qui doit être maltée promptement à moins d’être entreposée brièvement au froid et au sec.

Résultats RVA pour l’orge sélectionnée pour le maltage dans les trois provinces de l’Ouest canadien en 2013
Graphique – Résultats RVA pour l’orge brassicole récoltée en Alb., en Sask. et au Man., 2013. Descriptions au-dessus et en dessous.

RVU = Unités RVA Le risque de perte de capacité germinative lors de l’entreposage est faible si le nombre d’unités RVA est > 120; intermédiaire si la RVA est de 50 à 120; élevé si la RVA est < 50. La case indique la plage des valeurs RVA dans le 50 % intermédiaires des échantillons analysés; la ligne horizontale et le point à l’intérieur de la case indiquent la médiane et la moyenne respectivement. Les lignes horizontales courtes à l’extérieur de la case indiquent les valeurs minimales et maximales.