Qualité du canola de l'Ouest canadien 2011

Bilan des conditions météorologiques et de production

Conditions météorologiques

Les mois de mai et de juin ont connu une humidité excessive ainsi que des températures plus fraîches que la normale pour le Sud des Prairies (Manitoba et Saskatchewan). L'ensemencement a donc été tardif, voire impossible dans certaines régions du Manitoba et de la Saskatchewan. Dans le Nord des Prairies (Nord de la Saskatchewan et de l'Alberta), le temps plus chaud et plus sec de mai a permis de commencer à semer plus tôt. Dans l'ensemble, l'ensemencement a été retardé d'environ 2 semaines en 2011; seulement 70 % de la superficie normalement ensemencée au début de juin étaient effectivement ensemencés. À la fin du même mois, quelque 20 % de la superficie ensemencée habituelle restaient à cultiver, soit environ 2,63 millions d'hectares (6,5 millions d'acres, selon les données de la CCB).

Les conditions météorologiques ont changé radicalement en juin et juillet. L'humidité excessive et les températures fraîches observées dans le Nord des Prairies (régions du Nord de la Saskatchewan et de l'Alberta) ont retardé le développement végétatif, alors que des conditions chaudes et sèches étaient enregistrées dans le Sud (régions du Sud du Manitoba et de la Saskatchewan). Les conditions observées en août étaient très chaudes et sèches dans l'ensemble des Prairies, et elles se sont poursuivies en septembre.

Les mauvaises conditions de croissance ayant prévalu en début de saison ont retardé la germination, puis la croissance des plants, ce qui a retardé la récolte. Les conditions très favorables observées en septembre ont toutefois permis une récolte plus rapide que l'an dernier. Cependant, la région Nord-Ouest de l'Alberta et celle de la rivière de la Paix n'étaient pas encore complètement récoltées à la fin d'octobre. Malgré le temps doux observé le jour, le Manitoba, la Saskatchewan et les régions du Centre et du Nord-Est de l'Alberta ont subi un gel meurtrier à la mi-septembre. Une gelée localisée a été observée dans le Nord-Ouest de l'Alberta et la région de la rivière de la Paix. À cette date, environ 40 % des superficies ensemencées étaient récoltées; cette gelée hâtive a peut-être compromis la qualité du canola qui n'était pas encore parvenu à maturation.

Le rapport préliminaire sur la qualité du canola de 2011 renferme des cartes et des renseignements détaillés sur les conditions météorologiques de la saison de croissance 2011 (novembre 2011). Les cartes météorologiques pour l'ensemble de la saison de croissance se trouvent à http://www4.agr.gc.ca/DW-GS/historical-historiques.jspx?lang=fra&jsEnabled=true.

Une analyse sommaire des conditions météorologiques ayant caractérisé la saison de croissance de 2011 peut également être consultée (en anglais seulement) à http://www.cwb.ca/public/en/farmers/grain/crop/.

Production

Les producteurs de l'Ouest canadien ont ensemencé plus de 7,5 millions d'hectares (ha) de terres en canola en 2011, ce qui représente une superficie beaucoup plus grande que celle de l'année précédente (tableau 2). Dans la Série de rapports sur les grandes cultures no 8, Statistique Canada révèle qu'en 2011, le rendement moyen de la production de l'Ouest canadien enregistré (1 900 kg/ha) est légèrement moins élevé que le rendement record de 2009 (1 950 kg/ha) et de 2008 (1 945 kg/ha). En outre, ce rendement est supérieur à la moyenne sur cinq ans, qui est de 1 823 kg/ha. Les producteurs de l'Ouest canadien ont connu une récolte record de 14,06 millions de tonnes métriques de canola en 2011, soit une production grandement supérieure à celle de l'année dernière (11,78 millions de tonnes métriques).

Selon les estimations de production provinciales de Statistique Canada (Série de rapports sur les grandes cultures, 3 décembre 2011), 11,8 % de tout le canola cultivé en 2011 provenait du Manitoba, 49,9 %, de la Saskatchewan et 37,9 %, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique (tableau 2). La production a été beaucoup moins importante au Manitoba (1 600 kg/ha) qu'en Saskatchewan (1 800 kg/ha) ou en Alberta (2 200 kg/ha). Un faible rendement (1 600 kg/ha en 2011 par rapport à 1 800 kg/ha en 2010) et une grande superficie non ensemencée (1,01 million d'hectares ou 2,5 millions d'acres) expliquent la faible production de canola au Manitoba en 2011, comparativement à 2010.

Tableau 2 – Superficie ensemencée et production du canola de l'Ouest canadien
  Superficie ensemencée Production¹ Production moyenne²
milliers de tonnes milliers de tonnes milliers de tonnes
2011 2010 2011 2010 2006-2010
¹ Source : Série de rapports sur les grandes cultures, No. 8, vol. 90, 6 décembre 2011; Statistique Canada.
² Source : Série de rapports sur les grandes cultures, estimations finales révisées pour 2006-2010.
³ Comprend la région de la rivière de la Paix qui se trouve en Colombie-Britannique.
Manitoba 1 102,8 1 363,9 1 655,6 2 215,8 2 232,1
Saskatchewan 3 957,8 3 156,5 7 019,3 5 034,9 4 807,2
Alberta³ 2 523,2 2 246,0 5 385,7 4 525,8 3 716,1
Western Canada 7 583,8 6 766,3 14 060,6 11 776,5 10 755,4