Qualité du canola de l'Ouest canadien 2011

Teneur en protéines

La teneur moyenne en protéines brutes de 2011 est de 19,6 % pour le Canola, Canada no 1, de 20,0 % pour le Canola, Canada no 2 et de 20,3 % pour le Canola, Canada no 3. La teneur moyenne en protéines du Canola, Canada no 1 en 2011 (19,6 %) est inférieure à celle de 2010 (20,1 %) et très inférieure aux moyennes sur cinq et dix ans, qui sont de 20,7 % et de 21,4 %, respectivement. Le canola récolté au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta présente une teneur moyenne en protéines de 20,6 %, 19,4 % et 19,6 %, respectivement, chaque échantillon soumis par les producteurs ayant une teneur en protéines allant de 13,7 % à 25,9 % pour le Canola, Canada no 1 et de 15,5 % à 24,2 % pour le Canola, Canada no 2.

La teneur en protéines de 2011, calculée selon une base humide de 8,5 %, graine déshuilée, est de 38,8 %, soit légèrement inférieure à la valeur de 39,0 % observée en 2010 et bien en deçà des valeurs de 40,0 % et de 40,9 % calculées respectivement sur une période de cinq et dix ans. La teneur en protéines calculée pour une graine déshuilée (à 100 %) est beaucoup plus élevée au Manitoba (39,7 %) qu'en Alberta (38,9 %) ou en Saskatchewan (38,5 %).

En ce qui concerne le canola, il existe un lien inversé entre la teneur en huile et la teneur en protéines. Ainsi, plus la teneur en huile est élevée, plus la teneur en protéines est faible. Par conséquent, on s'attendait à ce que la teneur en protéines du canola récolté en 2011 soit plus faible que celle des moyennes de 2010, puisque les teneurs en huile observées étaient plus élevées.

La génétique et l'environnement sont des facteurs qui influent sur la teneur en huile, mais également sur la teneur en protéines. Les conditions agronomiques, comme l'état du sol, peuvent avoir une incidence sur les paramètres de qualité. Il a été démontré que la teneur en protéines du canola et d'autres grains varie en fonction du taux d'azote; celle du canola est influencée par le taux d'azote dans le sol. Des taux élevés d'azote ont donné des teneurs plus élevées en protéines et en glucosinolates et des teneurs moins élevées en huile. De la même façon, des taux élevés de soufre dans le sol, en raison des engrais, sont réputés accroître les teneurs en protéines et en glucosinolates des grains de canola.

Il se peut que les pluies trop abondantes et l'humidité persistante observées au cours de la saison de croissance de 2011 aient eu une incidence sur le taux d'azote dans le sol. L'azote présent dans le sol s'est probablement dilué, ce qui n'a pas permis aux plants d'avoir accès à des taux d'azote suffisants. En outre, il y a eu un excès d'humidité dès le début du développement végétal. Les plants de canola n'ont donc pas pu développer de racines profondes en quantité suffisante, ce qui a limité leur accès aux nutriments nécessaires, surtout à l'azote, qui ont été dilués dans le sol. Il est probable que le faible taux d'azote dans le sol et les racines sous-développées aient entraîné un apport insuffisant en azote, ce qui a empêché les plants de faire la synthèse des protéines, d'où la faible teneur en protéines et la teneur plus élevée en huile.

La teneur moyenne en protéines du Canola, Canada no 1 des exportations commercialement propres était de 19,6 % en décembre 2011 et de 19,7 % entre août et novembre 2011. Les teneurs moyennes en protéines observées au cours de toute la saison d'expédition étaient moins élevées que celles observées au cours de la saison précédente (19,6 % et 19,7 % par rapport à 20,2 %). Ces moyennes correspondent à la plus faible teneur en huile présente dans le canola récolté en 2011 par rapport à la récolte de 2010.

La teneur moyenne en protéines calculée, graine déshuilée, des exportations de Canola, Canada no 1 commercialement propre effectuées en décembre 2011 est de 38,8 %, soit une valeur semblable à celle observée l'an dernier.

La teneur moyenne en protéines des exportations canadiennes devrait rester dans la fourchette des 19,5 % à 20,0 % pendant la plus grande partie de la saison d'expédition 2011-2012.

Données qualitatives du canola, par grade et par province - Teneur en protéines
  Nombre d'échantillons Teneur en protéines¹(%)
moyenne minimum maximum
¹ N x 6,25, base humide de 8,5 %.
² Comprend la région de la rivière de la Paix qui se trouve en Colombie-Britannique.
³ Les valeurs sont des moyennes pondérées fondées sur la production par district agricole et par province, selon les estimations de Statistique Canada.
Canola, Canada no 1
Manitoba 375 20,6 15,7 24,5
Saskatchewan 721 19,4 13,7 24,5
Alberta2 396 19,6 15,2 25,9
Ouest canadien³ 1492 19,6 13,7 25,9
Canola, Canada no 2
Manitoba 37 21,2 19,0 24,2
Saskatchewan 68 19,6 15,5 23,4
Alberta² 62 20,0 17,0 22,7
Ouest canadien³ 167 20,0 15,5 24,2
Canola, Canada no 3
Ouest canadien³ 65 20,3 17,2 23,7
Canola, échantillon Canada
Ouest canadien³ 31 19,5 15,6 24,2