Qualité du canola de l'Ouest canadien 2012

Bilan des conditions météorologiques et de production

Conditions météorologiques

Les qualificatifs « extrêmes » et « variables » caractérisent très bien les conditions météorologiques de la saison de croissance de 2012.
Les Prairies ont connu un hiver doux et peu de chutes de neige; les conditions semblaient donc réunies pour permettre un ensemencement hâtif. Au début d’avril, le temps chaud et sec a incité certains producteurs à commencer à semer.

Le temps froid et la pluie de la fin d’avril ont interrompu l’ensemencement. Comme en 2011, les mois de mai et de juin ont connu une humidité excessive ainsi que des températures plus fraîches que la normale (figures 2a, 2b, 3a, 3b, et 3c). Les cultures de canola déjà semées ont mis du temps à germer et ont dû être ensemencées de nouveau dans certains cas. Les conditions météorologiques ont radicalement changé au début de juillet (Figure 2a et 2b). Le temps est devenu chaud et sec dans tout le Canada, particulièrement les Prairies, et il est resté jusqu’à la fin de la saison de croissance, sauf à quelques endroits du nord de la Saskatchewan et du nord-ouest du Manitoba, où de fortes pluies ont entraîné des accumulations d’eau (Figure 3a, 3b, et 3c). Les conditions de croissance chaudes et sèches se sont poursuivies jusqu’en septembre. En juillet, les températures minimales quotidiennes étaient beaucoup plus élevées que celles observées à pareille date en 2011. Dans l’ensemble, l’ensemencement était terminé environ deux semaines plus tôt qu’à l’habitude (soit autour de la première semaine de juin). Contrairement à l’année dernière, aucune superficie n’a pu être ensemencée en raison d’inondations localisées attribuables à l’humidité excessive.

Les conditions ayant prévalu en juillet et en août ont permis une maturation rapide des cultures de canola et une récolte hâtive. Les producteurs de canola ont ainsi pu commencer la récolte dès la fin de juillet dans certaines régions du Manitoba et l’ont terminée dès le 20 août dans l’est et la région des lacs du Manitoba. Les vents forts qui ont soufflé dans certaines régions du Manitoba et de la Saskatchewan durant l’andainage ont entraîné de lourdes pertes (égrenage sur pied et diffusion des cultures). Dans les Prairies, le canola était tout récolté la dernière semaine de septembre, soit environ deux ou trois semaines plus tôt que la normale.

Les cartes météorologiques pour l’ensemble de la saison de croissance se trouvent sur le site Web de Agriculture and Agri-Food Canada.

Figure 2a – Carte montrant les écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (national) au Canada durant la saison de croissance 2012 - Juin 2012
Détails dans le texte qui précède.
Figure 2b – Carte montrant les écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (national) au Canada durant la saison de croissance 2012 - Juillet 2012
Détails dans le texte qui précède.
Figure 3a - Carte montrant l’écart d’un mois par rapport aux précipitations moyennes (statique, national) durant la saison de croissance 2012 - Du 2 au 31 mai 2012 – 30 jours
Détails dans le texte qui précède.
Figure 3b - Carte montrant l’écart d’un mois par rapport aux précipitations moyennes (statique, national) durant la saison de croissance 2012 - Du 27 mai au 25 juin 2012 – 25 jours
Détails dans le texte qui précède.
Figure 3c - Carte montrant l’écart d’un mois par rapport aux précipitations moyennes (statique, national) durant la saison de croissance 2012 - Du 29 juillet au 27 août 2012 – 27 jours
Détails dans le texte qui précède.

Production

En 2012, les pluies abondantes et le temps froid qu’a connus la majorité des Prairies en mai et juin, suivis du temps chaud et des faibles précipitations de juillet à septembre ont été responsables du faible rendement en canola. Le stress attribuable aux maladies a été très élevé (par exemple, pourriture sclérotique et jaunisse de l’aster) est venu réduire davantage le rendement des cultures déjà affaiblies par le stress thermique. De plus, les vents forts qui ont soufflé dans certaines régions durant la récolte ont diminué la quantité de grains récoltés (rendement).

Les données sur la production sont disponibles sur le site Web de Statistique Canada.

Superficie ensemencée et production du canola de l’Ouest canadien
  Superficie ensemencée ProductionFootnote 1 Production moyenneFootnote 2
en milliers d’hectares en milliers de tonnes en milliers de tonnes
2012 2011 2012 2011 2007-2011
Manitoba 1 446.8 1 102,8 2 100,1 1 746,3 2 232,1
Saskatchewan 4 540,6 3 957,8 6 137,1 7 348,2 4 807,2
Alberta3 2 679,1 2 523,2 4 981,6 5 403,9 3 716,1
Ouest canadien 8 666,5 7 583,8 13 218,8 14 498,4 10 755,4

Footnotes

Footnote 1

Source : Statistique Canada. Tableau 001-0010 – Estimation de la superficie, du rendement, de la production et du prix moyen à la ferme des principales grandes cultures, en unités métriques, annuelle.

Return to footnote 1 referrer

Footnote 2

Source : Série de rapports sur les grandes cultures, estimations finales révisées pour 2007-2011.

Return to footnote 2 referrer

Footnote 3

Comprend la partie du district de la rivière de la Paix qui se situe en Colombie-Britannique.

Return to footnote 3 referrer