Qualité du canola de l'Ouest canadien 2012

Échantillons utilisés aux fins de l’enquête sur la récolte et répartition des grades

Les échantillons utilisés par la Commission canadienne des grains pour l’enquête sur la récolte du canola sont soumis par des producteurs, des usines de trituration et des installations de manutention du grain répartis dans tout l’Ouest canadien. Dans un premier temps, on nettoie les échantillons pour enlever les impuretés. Les analyses qui suivent servent à déterminer la teneur en huile, en protéines, en chlorophylle et la teneur totale en glucosinolates à l’aide d’un spectromètre à balayage dans le proche infrarouge de modèle NIRSystems 6500. Les inspecteurs des grains des Services à l’industrie attribuent un grade à tous les échantillons soumis en consultant le Guide officiel du classement des grains pour le canola et le colza (chapitre 10). Le présent rapport se fonde sur l’analyse des échantillons composites faits à partir d’échantillons de même grade en fonction du district agricole et de la province. Les échantillons composites sont préparés en mélangeant les échantillons de Canola, Canada no 1 par district agricole provincial, les échantillons de Canola, Canada no 2 par province, et les échantillons de Canola, Canada no 3 Canola et d’Échantillon Canada en fonction de l’ensemble de l’Ouest canadien.

Les données sur la qualité de la récolte de 2012 proviennent des échantillons de canola reçus jusqu’au 20 novembre 2012. Les échantillons de graines produisant une huile spéciale, notamment à haute teneur en acide oléique, à faible teneur en acide linolénique et à haute teneur en acide érucique, n’ont pas été considérés dans le présent rapport. Les données qualitatives sont donc tirées de 2 108 échantillons, ce qui est davantage que les 1 641 et 1 755 échantillons analysés en 2010 et 2011, respectivement. Les données obtenues proviennent des échantillons qui ont été soumis par les producteurs et les usines de trituration, puis nettoyés pour enlever les impuretés. Le canola commercialement propre exporté en novembre contenait en moyenne 1,89 % d’impuretés (soit entre 1,20 % et 2,50 %), ce qui influencera les facteurs de qualité comme la teneur en huile, en chlorophylle et en AGL. Les exportations de canola contenant plus de 2,5 % d’impuretés sont considérées comme non commercialement propres (NCC), et leurs valeurs liées aux facteurs qualitatifs seront encore plus réduites. La composition des échantillons analysés lors de l’enquête de 2012 est comparée aux résultats de 2011 et aux moyennes à long terme (tableaux 3 à 5). La qualité des exportations canadiennes de canola est présentée au tableau 6.

Dans le cadre de l’enquête sur la récolte de 2012, 83,2 % des échantillons de canola reçus ont obtenu le grade Canola, Canada no 1, soit moins qu’en 2011 (85,2 %), à croissance similaire (figure 4). Ce taux de 83,2 % est également inférieur à la moyenne d’échantillons de Canola, Canada no 1 sur 5 ans (87,0 %). Comme en 2011, la répartition des grades du canola récolté en 2012 varie selon le district agricole (figure 5). Le Manitoba a produit la plus grande portion d’échantillons de Canola, Canada no 1 (87,6 %), suivi de l’Alberta (83,16 %). La Saskatchewan a produit la plus faible portion de Canola, Canada no 1 (80,9 %). Le centre de la Saskatchewan et le nord-ouest du Manitoba sont les régions ayant produit le plus faible pourcentage d’échantillons ayant obtenu le grade Canola, Canada no 1 (< 80,0 %).

Le principal facteur ayant contribué, en 2012, au déclassement des grains de Canola, Canada no 1 à Canola, Canada no 2 est le nombre de graines nettement vertes. En effet, la teneur moyenne en graines nettement vertes est de 0,90 %, 3,18 %, 6,70 % et 1,07 % dans les échantillons de Canola, Canada no 1, de Canola, Canada no 2, de Canola, Canada no 3 et de Canola, Échantillon Canada, respectivement. La plupart des échantillons de faible grade (Échantillon) ont été ainsi classés en raison de la présence de grains mélangés, et non de graines nettement vertes. Il y a mélange apparent lorsque des matières restent dans l’échantillon après le nettoyage et se distinguent facilement du canola sans avoir recours à un appareil de grossissement, comme le stipule le Guide officiel du classement des grains.

Figure 4 – Répartition historique des grades de canola, 2004-2012

Répartition des grades de canola au fil des ans.Graphique décrit au-dessus.
Répartition du Canola, Canada no 1 de l’Ouest canadien, par district agricole, à partir des échantillons reçus en 2012
Pourcentage (%) Districts agricoles de l'Alberta Districts agricoles de la Saskatchewan Districts agricoles du Manitoba
> 95,0   3AS, 3BN, 3BS, 4B 7, 11
90,0 - 94,9 1, 6 8B 1, 1A, 3, 4, 8, 9, 10
85,0 - 89,9 2, 3 1B 2
80,0 - 84,9 7 9B 12
75,0 - 79,9 4A, 4B, 5 2B, 5B, 6A, 8A, 9A NA
70.0 - 74.9 NA 7A 6
< 69,9 4A, 4B, 5 2A, 3AN, 4A, 5A, 6B, 7B 5
Figure 5 – Répartition du Canola, Canada no 1 de l’Ouest canadien, par district agricole, à partir des échantillons reçus en 2012
Répartition des grades de canola au fil des ans. Graphique décrit au-dessus.