Qualité du canola de l'Ouest canadien 2013

Composition des acides gras

La teneur moyenne en acide érucique du canola récolté en 2013 s’élève à 0,01 %, soit une valeur identique à celle observée au cours des trois dernières années (0,01 %) et à la moyenne quinquennale de 0,01 % (tableaux 1, 5, 7, 8 et 9, figure 12). Tout comme pour la teneur totale en glucosinolates, ces valeurs peu élevées sont le résultat direct des efforts d’amélioration génétiques consentis par l’industrie canadienne du canola.

Pour les échantillons de Canola, Canada no 1, la teneur moyenne en acide α-linolénique (C18:3) est de 9,1 %, soit inférieure à celle observée en 2012 (9,6 %) et à la moyenne quinquennale (9,7 %) (tableau 1, figure 13). La teneur moyenne en acide α-linolénique des échantillons du Manitoba (9,4 %) est semblable à celle des échantillons de l’Alberta (9,3 %), alors que celle des échantillons de la Saskatchewan est la moins élevée (8,9 %) (tableaux 5, 7, 8 et 9). Les conditions chaudes observées dans les Prairies à la fin août et en septembre expliquent la baisse de la teneur en acide α-linolénique enregistrée en 2013. La température influe sur le niveau d’insaturation, p. ex. acide α-linolénique; des températures chaudes entraînent un faible niveau d’insaturation (donc une plus faible teneur en acide α-linolénique) de l’huile contenue dans les graines de canola.

La teneur moyenne en acide oléique (C18:1) des échantillons de Canola, Canada no 1 atteint 63,4 %, soit une teneur supérieure d’environ 1 % par rapport à 2012 (62,5 %) (tableau 1, figure 14). Elle est également supérieure de 1 % à la moyenne quinquennale (62,5 %) (tableau 1). En moyenne, la teneur en acide oléique est plus faible au Manitoba (62,8 %) qu’en Alberta (63,3 %) et en Saskatchewan (63,7 %) (tableaux 5, 7, 8 et 9). Ces résultats sont quelque peu inhabituels; au cours des années précédentes, le canola du Manitoba avait la teneur en acide oléique la plus élevée.

La teneur moyenne en acide linoléique (C18:2) des échantillons de Canola, Canada, no 1 est inférieure à celle de 2012 (18,5 % par rapport à 19,2 %) (tableau 1).

La composition des acides gras (acide oléique, acide linoléique et acide α-linolénique) est très différente e celle observée en 2012, ce qui se traduit par un indice moyen d’iode très différent. L’indice d’iode est beaucoup plus bas qu’en 2012 (111,7 unités en 2013 par rapport à 113,3 unités en 2012) (tableau 1, figure 15). Ce sont les échantillons de Canola, Canada no 1 de la Saskatchewan qui ont le plus faible indice d’iode (111,3 unités), tandis que les échantillons du Manitoba et de l’Alberta ont un indice d’iode semblable, soit 112,5 unités et 112,1 unités, respectivement (tableau 5). Les échantillons de Canola, Canada no 2 ont un indice d’iode plus élevé et des teneurs en acide linoléique et en acide α-linolénique supérieures (tableau 5).

La teneur moyenne en acides gras saturés s’établit à 6,8 % (tableau 1). La valeur globale est légèrement supérieure à celle de 2012 (6,6 %) et semblable à celles observées en 2009, 2010 et 2011 (6,8 % - 6,9 %) (tableau 1, figure 16). La teneur moyenne en acides gras saturés est semblable dans les trois provinces, soit 6,8 % au Manitoba, 6,9 % en Saskatchewan et 6,7 % en Alberta. Cependant, les teneurs moyennes des districts agricoles sont très différentes, certains districts présentent des teneurs moyennes très près de 7 % et allant jusqu’à 7,3 % (tableaux 7, 8 et 9). D’habitude, la température influe sur la teneur totale en acides gras saturés, des températures élevées donnant une saturation plus élevée de l’huile. On s’attend généralement à ce que la teneur totale en acides gras saturés varie entre les trois provinces, puisque le sud des Prairies connaît des températures beaucoup plus chaudes que le nord. Il semble que cette année, il y a un lien entre la hausse des taux de saturation et la baisse de la teneur en acide α-linolénique.

Pendant les deux premiers mois de la saison d’expédition 2013-2014, les teneurs moyennes en acide α-linolénique du canola commercialement propre et non commercialement propre s’élève à 9,3 % et 9,1 %, respectivement (tableau 6). Ces valeurs sont inférieures à celles observées durant la saison d’expédition précédente (9,7 %). Pour ce qui est de l’indice d’iode, celui de cette année, jusqu’en novembre 2013, est inférieur (de 111,6 à 111,8 unités) à celui de l’année dernière (113,4 unités). La teneur en acides gras saturés des exportations de novembre  2013 demeure très semblable à celle de 2012-2013 (6,8 % par rapport à 6,6 %). La teneur en acide érucique devrait demeurer très faible au cours de la nouvelle saison d’expédition (moins de 0,1 %), puisque les valeurs établies lors de l’enquête sur la récolte de 2013 sont très faibles.

Tableau 5 – Enquête sur la récolte de 2013 - Données qualitative du canola, par grade et par province – composition des acides gras, teneur totale en gras saturés et indice d’iode de l’huile
  Composition relative des acides gras de l’huile (%) Total des gras saturésNote de bas de page 3 (%) Indice d’iodeNote de bas de page 4 (unités)
C18:0 C18:1 C18:2 C18:3 C22:1
Canola, Canada no 1
Manitoba 1,8 62,8 18,8 9,4 0,02 6,8 112,5
Saskatchewan 1,9 63,7 18,5 8,9 0,01 6,9 111,3
AlbertaNote de bas de page 1 1,7 63,3 18,5 9,3 0,02 6,7 112,1
Ouest canadienNote de bas de page 2 1,8 63,4 18,5 9,1 0,01 6,8 111,7
Canola, Canada no 2
Manitoba 1,8 62,2 19,0 9,7 0,00 6,9 113,8
Saskatchewan 1,9 62,9 18,9 9,2 0,00 6,9 112,2
AlbertaNote de bas de page 1 1,7 61,9 19,2 9,6 0,00 6,9 113,2
Ouest canadienNote de bas de page 2 1,8 62,3 19,2 9,6 0,00 6,9 113,1
Canola, Canada no 3
Ouest canadienNote de bas de page 2 1,8 62,2 19,2 9,4 0,06 6,9 112,8
Canola, Échantillon Canada
Ouest canadienNote de bas de page 2 1,9 63,5 18,2 9,1 0,04 6,9 111,4

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Comprend la partie du district de la rivière de la Paix qui se situe en Colombie-Britannique.

Retour à la première référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Les valeurs sont des moyennes pondérées fondées sur la production par province, selon les estimations de Statistique Canada.

Retour à la première référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Le total des acides gras saturés est la somme des acides suivants : palmitique (C16:0), stéarique (C18:0), arachidique (C20:0), béhénique (C22:0) et lignocérique (C24:0).

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Calculé d’après la composition des acides gras.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Figure 12 – Canola, Canada no 1 - Teneur en acide érucique des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1974-2013
Graphique du teneur en acide érucique du Canola des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1974-2013. Détails ci-dessous
Tableau : Teneur en acide érucique des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1974-2013
Année Teneur en acide érucique de l'huile (%)
1975 3,10
1976 2,30
1977 1,60
1978 1,30
1979 1,30
1980 1,10
1981 1,00
1982 1,20
1983 0,80
1984 0,60
1985 0,70
1986 0,50
1987 0,70
1988 0,60
1989 0,60
1990 0,60
1991 0,50
1992 0,50
1993 0,50
1994 0,50
1995 0,30
1996 0,40
1997 0,30
1998 0,30
1999 0,20
2000 0,15
2001 0,11
2002 0,11
2003 0,13
2004 0,12
2005 0,06
2006 0,05
2007 0,04
2008 0,01
2009 0,01
2010 0,03
2011 0,01
2012 0,01
2013 0,01
Figure 13 – Canola, Canada no 1 - Teneur en acide α-linolénique des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013
Graphique du teneur en acides a-linolénique du Canola des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013. Détails ci-dessous
Tableau : Teneur en acide α-linolénique des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013
Année Teneur en acide α-linolénique de l'huile (%)
1994 10,6
1995 11,0
1996 10,4
1997 9,7
1998 8,5
1999 9,8
2000 9,9
2001 9,4
2002 10,6
2003 8,4
2004 11,2
2005 11,0
2006 9,9
2007 9,8
2008 9,1
2009 9,8
2010 10,4
2011 9,9
2012 9,6
2013 9,1
Figure 14 – Canola, Canada no 1 - Teneur en acide oléique des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013
Graphique du teneur en acides oléique du Canola des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013. Détails ci-dessous
Tableau : Teneur en acide oléique des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013
Année Teneur en acide oléique de l'huile (%)
1994 59,3
1995 59,1
1996 60,3
1997 61,0
1998 62,3
1999 60,9
2000 61,5
2001 61,9
2002 60,6
2003 63,2
2004 58,9
2005 59,8
2006 62,0
2007 61,5
2008 63,2
2009 62,2
2010 62,3
2011 62,1
2012 62,5
2013 63,4
Figure 15 – Canola, Canada no 1 - Indice d’iode des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1980-2013
Graphique du indice d’iode du Canola des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1980-2013. Détails ci-dessous
Tableau : Indice d’iode des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1980-2013
Année Indice d’iode de l'huile (unités)
1980 120,0
1981 117,0
1982 118,0
1983 116,0
1984 113,0
1985 117,0
1986 116,0
1987 115,0
1988 118,0
1989 115,0
1990 117,0
1991 115,0
1992 118,0
1993 119,0
1994 117,0
1995 117,0
1996 115,0
1997 113,0
1998 111,0
1999 113,0
2000 114,0
2001 112,4
2002 114,7
2003 110,1
2004 117,0
2005 116,0
2006 113,4
2007 113,3
2008 111,5
2009 114,0
2010 115,0
2011 113,6
2012 113,3
2013 111,8
Figure 16 – Canola, Canada no 1 - Total des acides gras saturés des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013
Graphique des acides gras saturés du Canola des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013. Détails ci-dessous
Tableau : Total des acides gras saturés des échantillons de l’enquête sur la récolte, 1994-2013
Année Total des acides gras saturés de l'huile (%)
1994 6,6
1995 6,7
1996 6,8
1997 7,0
1998 7,4
1999 7,2
2000 7,1
2001 7,2
2002 7,0
2003 7,3
2004 7,0
2005 7,0
2006 7,0
2007 7,0
2008 7,1
2009 6,8
2010 6,9
2011 6,8
2012 6,6
2013 6,8