Qualité du canola de l'Ouest canadien 2015

Bilan des conditions météorologiques et de la production

Examen des conditions météorologiques et effets sur l’ensemencement et la récolte

Les cartes météorologiques des figures 2a et 2b ont été obtenues d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. La figure 3 montre l’évolution de l’ensemencement et de la récolte pour chaque province. Les graphiques ont été dressés à l’aide des rapports sur la récolte de chaque province (en anglais) : Manitoba, Saskatchewan, Alberta.

Comme en 2014, les conditions extrêmes ont semblé être la norme pendant la saison de croissance 2015. L’hiver 2015 a été plus chaud que celui de 2014 pour la même période, de sorte que l’ensemencement a commencé deux semaines plus tôt (figure 2a). Les conditions climatiques en mai n’ont pas été très favorables : il y a eu deux périodes froides, une à la mi-mai avec du givre, et l’autre en fin mai, avec du givre et de la neige. En conséquence, certaines régions ont été réensemencées deux fois et certaines ne l’ont pas été avec du canola (figure 3). Au Manitoba seulement, il a fallu réensemencer environ un million d’acres. Les températures de juin ont été inférieures à la normale dans le sud de la Saskatchewan et de l’Alberta, et conformes à la normale dans le reste des Prairies. Les températures chaudes ont commencé fin juin et se sont poursuivies en juillet et en août dans toutes les Prairies. En septembre, on a assisté à un certain refroidissement en Alberta et dans le nord-ouest de la Saskatchewan avec des températures inférieures à la normale, tandis qu’au Manitoba et dans une grande partie de la Saskatchewan, les températures ont été supérieures à la normale.

Les précipitations ont été problématiques en 2015 : parfois, il ne pleuvait pas assez, et parfois trop, au mauvais moment. D’avril au début juillet ou à la mi-juillet, les Prairies ont manqué d’humidité (figure 2b), ce qui a conduit à des difficultés d’émergence du canola. Ensuite, bien qu’il y ait eu suffisamment d’humidité pour assurer le développement des cultures dans la majeure partie des Prairies, certaines régions de l’Alberta et la région de la rivière de la Paix en Colombie-Britannique ont souffert d’un manque de pluie pendant la majeure partie de la saison de croissance. En septembre, les précipitations ont été trop importantes, ce qui a retardé les récoltes, les champs étant trop humides pour que les machines agricoles puissent y pénétrer. Octobre a été sec et suffisamment chaud pour permettre que la récolte progresse et soit finalement achevée début novembre (figure 3).

Figure 2a. Écarts de la température moyenne mensuelle par rapport à la normale au Canada (Prairies) durant la saison de croissance 2015

Les cartes sont élaborées par le Service national d'information sur l'agroclimat (SNIA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les données sont fournies en collaboration avec Environnement Canada.

Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (Prairies) en avril 2015

Carte - Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (Prairies) au Canada en avril 2015

Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (Prairies) en juillet 2015

Carte - Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (Prairies) au Canada en juillet 2015

Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (Prairies) en septembre 2015

Carte - Écarts de la normale de la température moyenne mensuelle (Prairies) au Canada en septembre 2015

Figure 2b. Précipitations accumulées et écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) au cours de la saison de croissance 2015 2015 (du 1er avril au 31 octobre 2015)

Les cartes sont élaborées par le Service national d'information sur l'agroclimat (SNIA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les données sont fournies en collaboration avec Environnement Canada.

Précipitations accumulées et écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) (du 1er avril au 6 juillet 2015)

Carte - Précipitations accumulées et l'écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) (du 1<sup>er</sup> avril au 6 juillet 2015)

Précipitations accumulées et l'écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) (du 10 juillet au 7 septembre 2015)

Carte - Précipitations accumulées et l'écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) (du 10 juillet au 7 septembre 2015)

Précipitations accumulées et l'écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) (du 9 août au 7 septembre 2015)

Carte - Précipitations accumulées et l'écart par rapport à la normale au Canada (Prairies) (du 9 août au 7 septembre 2015)

Figure 3. Évolution de l’ensemencement et de la récolte au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta pour les saisons de croissance 2014 et 2015

A. Évolution de l’ensemencement en 2014 et 2015

Graphique de l’évolution de l’ensemencement au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta pour les saisons de croissance 2015 et 2014. Détails ci-dessous.

Tableau A: Évolution de l’ensemencement en 2014 et 2015
Évolution de l’ensemencement au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta pour les saisons de croissance 2014 et 2015
Date d'ensemencement 2015 Manitoba (%) 2015 Saskatchewan (%) 2015 Alberta (%) 2014 Manitoba (%) 2014 Saskatchewan (%) 2014 Alberta (%)
2 mai 35
3 mai 55
1er juin 75
2 juin 65
3 juin 99
15 juin 100
4 mai 1
11 mai 55
19 mai 72
25 mai 87
1er juin 93
8 juin 97
15 juin 100
27 avril 1
4 mai 14
11 mai 34
18 mai 64
26 mai 87
1er juin 97
5 mai 14
12 mai 35
19 mai 70
26 mai 95
2 juin 100
5 mai 0.5
12 mai 0.5
20 mai 25
26 mai 27
2 juin 65
9 juin 85
16 juin 90
23 juin 100
8 mai 2
15 mai 7
22 mai 22
29 mai 64
5 juin 78
12 juin 93
19 juin 95
26 juin 100
5 mai 2
20 mai 47
3 juin 95
B. Évolution de la récolte en 2015 et 2014

Graphique de l’évolution de la récolte au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta pour les saisons de croissance 2015 et 2014. Détails ci-dessous.

Tableau B: Évolution de la récolte en 2015 et 2014
Évolution de la récolte au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta pour les saisons de croissance 2014 et 2015
Dates de croissance 2015 Manitoba (%) 2015 Saskatchewan (%) 2015 Alberta (%) 2014 Manitoba (%) 2014 Saskatchewan (%) 2014 Alberta (%)
10 août 1 0,8
17 août 3 1,8
24 août 7 1,8
31 août 14 6,6
8 septembre 25 13,2 1
15 septembre 38 19,2 5
22 septembre 47,8 28,9 30
29 septembre 70 42 45
6 octobre 81 60,2 70
14 octobre 95 89 79,8 85
20 octobre 97 94,2 90    
21 août 1
28 août 2
4 septembre 7
11 septembre 1
18 septembre 23
25 septembre 68
2 octobre 89
16 octobre 95
23 octobre   99  
30 octobre      
19 août 1
26 août 4
2 septembre 13
9 septembre 19
16 septembre 26
23 septembre 52
30 septembre 72
7 octobre 81
17 octobre     93
21 octobre     97,7

Production

En 2015, les producteurs de l’Ouest canadien ont ensemencé un peu plus de 8 millions d’hectares en canola, ce qui représente une légère augmentation par rapport à 2014 et environ 1,8 % de plus que la moyenne quinquennale (tableau 2). Selon Statistique Canada, le rendement moyen de la production de l’Ouest canadien en 2015 s’établit à 2 100 kilogrammes par hectare, ce qui est inférieur au rendement moyen record observé en 2013 (2 200 kilogrammes par hectare), mais supérieur à la moyenne quinquennale de 1 886 kilogrammes par hectare. La production de 2015 de l’Ouest canadien (17,171 millions de tonnes métriques) est la deuxième production la plus élevée jamais enregistrée au Canada. Elle se situe à seulement 700 000 tonnes de la production record de 17,876 millions de tonnes en 2013, et bien au-dessus de la production moyenne quinquennale (14,865 millions de tonnes).

En 2015, la production provinciale au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique représente respectivement 16,6 %, 51,3 %, 31,7 % et 0,4 % de la production totale de canola (14,9 %, 49,2 %, 35,4 % et 0,5 % en 2014) (tableau 2). Dans toutes les provinces de l’Ouest, les rendements moyens de 2015, à respectivement 2 300, 2 000, 2 200 et 1 900 kilogrammes par hectare au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique, sont beaucoup plus élevés que ceux de l’année précédente qui étaient respectivement de 2 000, 1 800, 2 100 et 1 700 kilogrammes par hectare.

Tableau 2. Superficie ensemencée et production de canola dans l’Ouest canadien
Province Superficie ensemencée Superficie récoltée ProductionNote de bas de page1
En milliers d’hectares En milliers d’hectares En milliers de tonnes
2015 2014 2010-2014 2015 2014 2010-2014 2015 2014 2010-2014
Manitoba 1 270,7 1 214,1 1 283,3 1 266,7 1 185,7 1 246,4 2 857,6 2 313,3 2 249,3
Saskatchewan 4 330,1 4 309,9 4 139,9 4 305,9 4 208,7 4 064,7 8 799,7 7 622,6 7 213,5
Alberta 2 468,5 2 630,5 2 493,0 2 448,3 2 612,2 2 470,6 5 443,1 5 488,5 5 334,5
Colombie-Britannique 36,4 42,5 41,6 36,4 42,1 41,2 70,8 71,9 67,8
Ouest canadien 8 105,8 8 197,0 7 957,8 8 057,3 8 048,7 7 957,8 17 171,2 15 496,3 14 865,1

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Consulter le site Web de Statistique Canada pour obtenir les données sur la production.

Retour à la référence de la note de bas de page 1