Qualité du canola de l’Ouest canadien en 2016 - Teneur en huile

Teneur en huile

La teneur moyenne en huile du canola Canada no 1 en 2016 (44,3 %) est identique à celle de 2015 (44,2 %), très inférieure au record de 2011 (45,2 %) (figure 6), mais avoisine la moyenne quinquennale de la période de 2011 à 2015 (44,4 %) (figure 6). Au Manitoba, la teneur moyenne en huile du canola (43,5 %) est inférieure à celle du canola de la région de l'Alberta-Colombie-Britannique (43,9 %) et de la Saskatchewan (44,8 %). La teneur des échantillons de récolte 2016 de grade Canada no 1 varie de 37,5 % à 49,5 % au Manitoba, de 37,1 % à 50,0 % en Saskatchewan et de 38,9 % à 49,5 % pour la région de l’Alberta-Colombie-Britannique.

La teneur en huile du canola Canada no 2 (42,7 %) est inférieure à celle du canola Canada no 1 (44,3 %). La teneur en huile des échantillons de canola de l'Ouest canadien de grade Canada no 2 varie de 37,4 à 48,2 %.

La génétique et l’environnement influent sur la teneur en huile du canola. Des conditions fraîches donnent un canola à teneur plus élevée en huile, qu’importe la variété de canola.

La teneur moyenne en huile des exportations commercialement propres de canola Canada no 1 en décembre 2016 était de 43,8 %, contre 43,5 % au cours de la période d’août à novembre 2016 et 43,2 % l'an dernier (base humide de 8,5 %). Quant aux exportations non commercialement propres (NCC) de canola, leur teneur moyenne en huile était de 43,7 % pour la période d’août à décembre 2016.

Les teneurs moyennes en huile des exportations commercialement propres et non commercialement propres du canola Canada no 1 sont inférieures à celles des échantillons de récolte en raison de l’effet de dilution des impuretés. En effet, les échantillons de récolte étaient complètement nettoyés (taux d’impuretés nuls), contrairement aux exportations commercialement propres dont les taux moyens d'impuretés étaient respectivement de 1,79 % et de 1,77 % pour la période d’août à novembre 2016 et décembre 2016. Sur la période d’août à décembre 2016, les taux moyens d’impuretés des cargaisons commercialement propres variaient de 0,2 à 2,5 % et celui des cargaisons non commercialement propres était de 2,72 %.

On s’attend à ce que la teneur moyenne en huile des exportations canadiennes demeure autour de 43,0 % pendant la plus grande partie de la saison d'expédition 2016 à 2017.

Figure 6 Canola, Canada no 1 - Teneur en huile de la graine des échantillons de récolte, de 2000 à 2016 (%, base humide de 8,5 %)

Teneur en huile de la graine.Détails ci-dessous

  • Détails
    Teneur en huile de la graine des échantillons de récolte, de 2000 à 2016 (%, base humide de 8,5 %)
    Année Teneur en huile de la graine (%, base humide de 8,5 %)
    2016 Données
    2015 44,2
    2014 44,2
    2013 44,8
    2012 43,5
    2011 45,2
    2010 44,3
    2009 44,5
    2008 44,3
    2007 43,4
    2006 44,6
    2005 44,4
    2004 43,3
    2003 41,8
    2002 42,5
    2001 42,8
    2000 43,2
Programme d’échantillons de récolte 2016 – Données sur la qualité du canola, par grade et par province – Teneurs en huile
Nombre d’échantillons Teneurs en huile (%)Note de bas de page1
Moyenne Minimum Maximum
Canada no 1
Manitoba 417 43,5 37,5 49,5
Saskatchewan 806 44,8 37,1 50,0
Alberta-Colombie-BritanniqueNote de bas de page2 604 43,9 38,9 49,5
Ouest canadienNote de bas de page3 1827 44,3 37,1 50,0
Canada no 2
Manitoba 12 41,4 39,2 43,8
Saskatchewan 15 43,6 40,1 48,2
Alberta-Colombie-BritanniqueNote de bas de page2 24 42,4 37,4 46,3
Ouest canadienNote de bas de page3 51 42,7 37,4 48,2
Canada no 3
Ouest canadienNote de bas de page3 11 43,2 41,7 47,1
Canola, Échantillon Canada
Ouest canadienNote de bas de page3 26 41,8 30,4 46,0
Date de modification :