Qualité du canola de l’Ouest canadien en 2016 - Teneur en acides gras libres

Teneur en acides gras libres

La teneur moyenne en acides gras libres (AGL) de l'huile du canola récolté en 2016 est de 0,20 %, valeur semblable à celle de 2015 (0,18 %) (figure 12), mais supérieure à la moyenne quinquennale (0,15 %). La teneur moyenne en acides gras libres des échantillons de canola Canada no 1 du Manitoba est de 0,34 %, valeur supérieure à celles des échantillons de la Saskatchewan (0,16 %) et de la région Alberta-Colombie-Britannique (0,21 %). Au Manitoba, la teneur moyenne en 2016 (0,34 %) est supérieure à celle de la moyenne quinquennale (0,24 %), et seuls deux districts ont des teneurs moyennes inférieures à 0,24 %, soit les districts no 4 (0,17 %) et no 5 (0,22 %). Dans la région de l’Alberta-Colombie-Britannique, c’est le district no 7 qui a la teneur moyenne la plus élevée (0,36 %), suivi des districts no 6 (0,26 %) et no 5 (0,25 %).

Pour ce qui est des échantillons de canola Canada no 2, leurs teneurs moyennes en acides gras libres sont très supérieures à celles du canola Canada no 1, soit 0,58 % contre 0,20 %. On observe des écarts importants des teneurs en acides gras libres entre les trois provinces; en Saskatchewan, la teneur est faible, s’établissant à 0,17 %, et elle est très semblable à celle du canola Canada no 1 (0,16 %). Ailleurs, les teneurs en acides gras libres des échantillons de canola Canada no 2 sont de 0,73 % dans la région de l’Alberta-Colombie-Britannique et de 1,22 % au Manitoba.

Figure 12 Canola, Canada no 1 - Teneur en acides gras libres des échantillons de récolte, de 2000 à 2016 (% d’acide oléique)

Teneur en acides gras libres.Détails ci-dessous

  • Détails
    Teneur en acides gras libres des échantillons de récolte, de 2000 à 2016 (% d’acide oléique)
    Année Teneur en acides gras libres (% d’acide oléique)
    2016 Données
    2015 0,18
    2014 0,18
    2013 0,13
    2012 0,14
    2011 0,12
    2010 0,16
    2009 0,15
    2008 0,10
    2007 0,18
    2006 0,17
    2005 0,11
    2004 0,19
    2003 0,23
    2002 0,35
    2001 0,35
    2000 0,24
Programme d’échantillons de récolte 2016 – Données sur la qualité du canola, par grade et par province – Teneurs en acides gras libres
Nombre d’échantillons Teneurs en acides gras libres (%)
moyenne
Canada no 1
Manitoba 417 0,34
Saskatchewan 806 0,16
Alberta-Colombie-BritanniqueNote de bas de page1 604 0,21
Ouest canadienNote de bas de page2 1827 0,20
Canada no 2
Manitoba 12 1,22
Saskatchewan 15 0,17
Alberta-Colombie-BritanniqueNote de bas de page1 24 0,73
Ouest canadienNote de bas de page2 51 0,58
Canada no 3
Ouest canadienNote de bas de page2 11 0,32
Canola, Échantillon Canada
Ouest canadienNote de bas de page2 26 0,32

On a constaté que la teneur en acides gras libres du canola peut être élevée dans les cultures qui ont subi un stress thermique au champ (températures élevées pendant la saison de croissance) ou qui ont reçu des pluies abondantes durant les récoltes, lesquelles font germer des grains ou augmenter le taux d’humidité des grains. Or, de fortes pluies ont retardé les récoltes dans les trois provinces (figures 2b et 3b). Les conditions d’humidité excessives au temps de la récolte favorisent la germination des graines, phénomène qui fait augmenter la teneur en acides gras libres de l’huile de canola. En outre, l’entreposage de grains de canola à un taux d’humidité élevé constitue un autre problème, car les grains conservés dans de mauvaises conditions risquent de chauffer ou de brûler dans le silo.

En décembre 2016, la teneur moyenne en acides gras libres (AGL) des exportations commercialement propres de canola Canada no 1 s'établit à 0,29 %, contre 0,32 % pour celle de la période d’août à novembre 2016. La teneur en acides gras libres des échantillons individuels des exportations commercialement propres de canola Canada no 1 varie de 0,12 à 0,83 %. Ces moyennes sont semblables à celles des exportations non commercialement propres (0,27 %) de la période août-décembre 2016.

La teneur en acides gras libres du canola pourrait constituer un problème dans les exportations de canola récolté en 2016, car elle devrait être plus élevée que l'an dernier (0,36 %). Sur la base des exportations de la période août-décembre, on s’attend à d'importantes variations dans les teneurs en acides gras libres, car certaines cargaisons avaient des teneurs en acides gras libres élevées. Sur une année complète, on remarque aussi une augmentation de la teneur en acides gras libres à mesure que les expéditions avancent, car les enzymes hydrolytiques sont encore actives dans les graines de canola.

Date de modification :