Modernisation des classes de blé canadien

Consultations

Consultations

Consultation de 2017

Période de consultation : Du 20 mars au 20 mai 2017

Objectifs de la proposition :

  • Ajouter une nouvelle classe de blé en vue de répondre aux demandes des intervenants de l’Est réclamant des solutions novatrices pouvant satisfaire les marchés changeants du blé.
  • Faire en sorte que les classes de blé de l’Est continuent de satisfaire aux besoins du Canada en matière de production, de manutention, de marketing, de transformation et d’exportation du blé.
  • Fournir le cadre de commercialisation approprié pour porter les rendements au maximum tout au long de la chaîne de valeur à l’avenir.

La période de commentaires est terminée. Le document est fourni uniquement à titre de référence.

Consultation de 2015

Période de consultation : Du 20 février au 20 avril 2015

Objectifs de la proposition :

  • Étudier les classes de blé canadien actuelles
  • Maintenir la qualité et accroître la cohérence des classes de blé canadien afin d’en assurer la qualité marchande
  • Ajouter une classe de blé pour répondre aux nouvelles demandes des producteurs et des marchés

La période de commentaires est terminée. Le document est fourni à titre de référence seulement.

Commentaires découlant des consultations

Commentaires découlant de la consultation de 2015

Du 20 février au 20 avril 2015, nous vous avons consultés (manutentionnaires, transformateurs, marchands, sélectionneurs, producteurs et consommateurs finaux de grain) sur notre proposition visant la modernisation du système de classification du blé canadien. Nous remercions toutes les personnes qui ont soumis des commentaires.

Prochaines étapes

Prochaines étapes

En janvier 2016, la Commission canadienne des grains a entrepris la mise en œuvre d’un plan de modernisation des classes de blé canadien. Le plan tient compte des commentaires recueillis lors de consultations qui ont eu lieu au début de 2015 et des discussions avec les intervenants sur le plan proposé, ainsi que d’une analyse du marché international réalisée par Cereals Canada et l’Institut international du Canada pour le grain.

Le plan est conçu afin :

  • de mieux répondre aux besoins relatifs à la production, à la manutention, à la mise en marché, à la transformation et à l’exportation de blé canadien;
  • d’offrir aux intervenants une solution équilibrée tout en accroissant la future qualité marchande du blé pour toute la chaîne de valeur;
  • de clarifier les exigences d’essai pour l’enregistrement des variétés, et d’en assurer l’efficacité.

Classes de blé de l’Ouest

Le plan comporte les prochaines étapes suivantes :

  • Le 1er août 2018, 25 variétés de la classe Blé roux de printemps de l’Ouest canadien (CWRS) et 4 variétés de la classe Blé roux de printemps Canada Prairie (CPSR) passeront à la classe Blé de force rouge du Nord canadien (CNHR).
  • Le 1er août 2019, la variété AC Crystal, variété de la classe Blé roux de printemps Canada Prairie (CPSR), passera à la classe Blé de force rouge du Nord canadien (CNHR).
  • Le 1er août 2021, 5 variétés de la classe Blé roux de printemps de l’Ouest canadien (CWRS) passeront à la classe Blé de force rouge du Nord canadien (CNHR).

Classes de blé de l’Est

Pour faire suite aux changements apportés au système de classification du blé canadien en 2016, et pour répondre aux demandes des intervenants réclamant une plus grande souplesse dans les classes de blé de l’Est canadien, la Commission canadienne des grains a consulté les intervenants sur sa proposition d’instaurer une nouvelle classe de blé de l’Est. La consultation a eu lieu du 20 mars au 20 mai 2017.

Étant donné les commentaires formulés par les intervenants, la Commission canadienne des grains continue de collaborer avec les intervenants de l’Est afin d’évaluer et d’examiner la structure existante des classes de blé.

La Commission canadienne des grains poursuivra les discussions avec les intervenants et communiquera des procédures et des renseignements clairs à l’ensemble de la chaîne de valeur du blé, à l’échelle nationale et internationale. Au besoin, la Commission canadienne des grains pourrait aller de l’avant avec un examen des autres classes et la réalisation d’essais de variétés afin d’assurer la classification adéquate des variétés.

Changements au chapitre des variétés désignées

Changements au chapitre des variétés désignées

Afin de répondre aux préoccupations des clients quant à la constance de la qualité du blé meunier canadien, la Commission canadienne des grains a déterminé que les variétés des classes Blé roux de printemps de l’Ouest canadien (CWRS) et Blé roux de printemps Canada Prairie (CPSR) qui ne satisfont pas aux paramètres de qualité révisés de ces classes seront assignées à la classe Blé de force rouge du Nord canadien (CNHR). Ces changements visent à protéger la réputation du Canada en tant que source constante de blé meunier de qualité supérieure.

Quelles variétés passeront à la classe CNHR, et quand?

Les variétés ci-dessous passeront à la classe Blé de force rouge du Nord canadien.

Le 1er août 2018, les variétés suivantes de blé CWRS changent de classe :

  • AC Abbey
  • AC Cora
  • AC Eatonia
  • AC Majestic
  • AC Michael
  • AC Minto
  • Alvena
  • Alikat
  • CDC Makwa
  • CDC Osler
  • Columbus
  • Conway
  • Harvest
  • Kane
  • Katepwa
  • Leader
  • Lillian
  • McKenzie
  • Neepawa
  • Park
  • Pasqua
  • Pembina
  • Thatcher
  • Unity
  • 5603HR

Le 1er août 2018, les variétés suivantes de blé CPSR changent de classe :

  • AC Foremost
  • AC Taber
  • Conquer
  • Oslo

Le 1er août 2019, la variété suivante de blé CPSR change de classe :

  • AC Crystal

Le 1er août 2021, les variétés suivantes de blé CWRS changent de classe :

  • AAC Redwater
  • AC Domain
  • Muchmore
  • Vesper
  • 5605 HR CL

Questions et réponses

Pourquoi ces variétés passent-elles à une autre classe?

Les acheteurs de blé canadien ont fait savoir à la Commission canadienne des grains que les classes de blé CWRS et CPSR ne répondaient pas à leurs besoins en matière de qualité. Plus précisément, les clients s’inquiétaient du fait que la force du gluten n’était pas aussi élevée que nécessaire et qu’elle était en baisse depuis quelques années.

Afin de répondre à ces préoccupations, la Commission canadienne des grains a collaboré avec le secteur pour resserrer les paramètres des classes CWRS et CPSR existantes. Lorsqu’une variété de blé CWRS ou CPSR ne satisfaisait pas aux paramètres de qualité révisés sur le plan du rendement à la mouture, de la force de la pâte, de la teneur en protéines ou de la fonctionnalité à l’utilisation finale, elle était assignée à une autre classe. Ainsi, la qualité globale des classes CWRS et CPSR correspond aux attentes des clients, et les variétés assignées à une autre classe peuvent toujours être cultivées et vendues à d’autres clients.

Que dois-je faire si j’ai l’une de ces variétés en stock ou si je cultive ces variétés?

Vous pouvez livrer les variétés en question comme appartenant à la classe CWRS ou CPSR jusqu’au 31 juillet de l’année de leur transition, inclusivement. Par exemple, vous pouvez livrer la variété Muchmore en tant que variété de la classe CWRS jusqu’au 31 juillet 2021, inclusivement.

Si vous avez un contrat visant des variétés touchées que vous ne prévoyez pas livrer avant le 31 juillet de leur année de transition, vous devriez communiquer avec votre acheteur pour discuter des répercussions sur votre contrat.

Afin d’aider les producteurs et les compagnies céréalières à gérer ce changement, nous accordons aux compagnies céréalières une période de cinq mois suivant la date de la transition pour écouler leurs stocks des variétés touchées. Pendant cette période, nous surveillerons les cargaisons destinées à l’exportation pour vérifier la présence de variétés non admissibles et de blé d’autres classes, notamment les variétés passant à la classe CNHR.

Quelle autorité permet à la Commission canadienne des grains de faire des changements tels que la transition de variétés vers d’autres classes?

Notre mandat consiste à maintenir la qualité du grain canadien afin qu’il demeure un produit fiable à livrer sur les marchés intérieurs et étrangers.

Aux termes de la Loi sur les grains du Canada, la Commission canadienne des grains a le pouvoir d’établir les classes de blé et d’assigner les variétés enregistrées à une classe de blé précise. Chaque classe a son propre ensemble de paramètres de qualité se rapportant à ses caractéristiques fonctionnelles ou à ses propriétés à l’utilisation finale. Cette situation fait en sorte de permettre aux acheteurs de blé canadien de se procurer le produit qui répond le mieux à leurs besoins et d’avantager les producteurs qui cultivent des variétés de qualité supérieure.

Aux termes de la Loi sur les semences du Canada, l’équipe d’évaluation de la qualité du Comité de recommandation des Prairies pour le blé, le seigle et le triticale a le pouvoir de recommander l’enregistrement de variétés. L’équipe établit les paramètres de qualité et de performance de chaque classe de blé et des variétés témoins, qui sont cultivées parallèlement aux nouveaux cultivars.

Les membres du Comité sont des experts de l’industrie représentant tous les aspects du secteur des grains. Le Comité a également approuvé les paramètres de qualité révisés et le processus d’examen des variétés proposés par la Commission canadienne des grains.

Quel processus a mené à ces changements?

Avant de changer quoi que ce soit, la Commission canadienne des grains a tenu des consultations publiques auprès de tous les segments de la chaîne de valeur du grain, notamment des producteurs, des organisations de produits et de producteurs, des chercheurs, des entreprises du secteur des sciences de la vie, des sélectionneurs, des compagnies céréalières, des minotiers et d’autres utilisateurs finaux.

La Commission canadienne des grains a beaucoup travaillé avec le Comité de recommandation des Prairies pour le blé, le seigle et le triticale. Ce comité est composé d’experts de l’industrie représentant tous les aspects de la chaîne de valeur.

La quasi-totalité des intervenants appuyait la proposition visant à protéger la qualité, l’uniformité et la fonctionnalité à l’utilisation finale des classes de blé CWRS et CPSR.

Pour donner suite aux résultats des consultations, la Commission canadienne des grains a pris les mesures suivantes pour déterminer quelles variétés devaient changer de classe.

  • On a examiné les variétés actuelles de chaque classe pour vérifier que chacune satisfaisait aux paramètres de qualité révisés établis par l’équipe d’évaluation de la qualité du Comité de recommandation des Prairies pour le blé, le seigle et le triticale. Si une variété ne satisfaisait pas aux paramètres de qualité révisés de sa classe, la Commission canadienne des grains avisait les intervenants que la variété serait assignée à une autre classe après une période de transition de trois ans.
  • Dans les cas où l’on ne disposait pas de suffisamment de renseignements pour déterminer si la variété satisfaisait aux paramètres de qualité révisés, la variété devait être soumise à d’autres essais scientifiques pendant deux ans, dans au moins six emplacements par année dans l’ensemble de l’Ouest canadien, avant qu’une décision puisse être prise. Les variétés soumises à ce processus comprenaient les variétés de blé CWRS suivantes : AAC Redwater, AC Domain, Muchmore, Vesper, 5606 HR CL.
  • Si, après les essais, une variété satisfaisait aux paramètres de qualité révisés de sa classe, elle demeurait dans sa classe. Si une variété ne satisfaisait pas aux paramètres de qualité révisés de sa classe, la Commission canadienne des grains avisait les intervenants que la variété serait assignée à une autre classe après une période de transition de trois ans.
Existe-t-il des preuves à l’effet que ces changements ont amélioré la performance des classes CWRS et CPSR?

La superficie ensemencée des variétés qui quittent les classes CWRS et CPSR est en déclin depuis que les changements de classification ont été annoncés en 2015.

Pendant cette période, la superficie ensemencée des variétés en transition est passée de 18 % à moins de 5 % dans le cas du blé CWRS, et de 55 % à moins de 15 % dans le cas du blé CPSR. Le tableau qui suit présente un sommaire des variétés les plus pertinentes en termes de superficie de culture.

Pourcentage (%) de la superficie totale des Prairies selon la variété et l’année

Pourcentage (%) de la superficie totale des Prairies selon la variété et l’année, CWRS
Variété de blé CWRS 2015 2016 2017
AC Eatonia 0,6 0,4 s.o.
Harvest 9,5 5,4 1,7
Lillian 4,6 2,9 1,7
Unity 2,6 1,5 0,9
Autre 0,8 0,6 0,6
Total 18,1 10,8 4,9
Pourcentage (%) de la superficie totale des Prairies selon la variété et l’année, CPSR
Variété de blé CPSR 2015 2016 2017
AC Foremost 43,7 28,5 10,9
Conquer 9,7 8,5 2,6
AC Taber 0.3 s.o. s.o.
Oslo 1,0 0,9 1,2
Total 54,7 37,9 14,7

En outre, pendant les missions sur les nouvelles récoltes de 2017, de nombreux clients ont indiqué que leurs expéditions récentes de blé CWRS ne posaient aucun problème au chapitre de la force du gluten.

Pour qu’à l’avenir ces classes de blé continuent de répondre aux attentes des acheteurs de blé canadien quant à la constance de la qualité, toutes les variétés des classes de blé CWRS et CPSR devront satisfaire aux paramètres de qualité établis pour ces classes.

D’autres changements seront-ils apportés?

La Commission canadienne des grains a terminé son examen des variétés actuelles des classes CWRS et CPSR visant à évaluer leur qualité en fonction des paramètres de qualité révisés de ces classes. Au-delà des changements annoncés pour 2021, aucune autre variété de blé de la classe CWRS ou de la classe CPSR ne sera assignée à une autre classe.

À l’avenir, les nouvelles variétés proposées pour les classes CWRS et CPSR devront satisfaire aux paramètres de ces classes.

Liens pertinents

Date de modification :