Commission canadienne des grains
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Changement apporté au calcul et à la consignation des profils en acides gras (graine de lin)

À compter de l’année d’expédition 2007-2008, la façon de calculer et de consigner le profil en acides gras dans les échantillons de lin destinées à l’exportation a changé. Avant l’an 2007-2008, on estimait que le profil en acides gras dans les échantillons de lin comprenait seulement les cinq acides gras principaux suivants dans l’huile de lin : palmitique (C16:0), stéarique (C18:0), oléique (C18:1), linoléique (C18:2), et linolénique (C18:3). Les profils en acides gras et les valeurs de l’indice d’iode calculé étaient basés sur ces cinq acides gras principaux seulement, normalisés à 100 %.

Les échantillons de lin contiennent jusqu’à 0,5 % d’autres acides gras mineurs comme les acides suivants : arachidique (C20:0), gadoléique (C20:1), béhénique (C22:0), et lignocérique (C24:0). En outre, les échantillons composites prélevés à l’exportation contiennent souvent des quantités négligables d’autres graines oléagineuses qui peuvent contribuer au 1 % à 1,5 % d’acides gras mineurs additionnels dans le profil complet. Par conséquent, le profil en acides gras de l’exportation du lin peut contenir tout ou partie des acides gras suivants : myristique (C14:0), palmitique (C16:0), palmitoléique (C16:1), stéarique (C18:0), oléique (C18:1), linoléique (C18:2), linolénique (C18:3), arachidique (C20:0), gadoléique (C20:1), eicosadiénoique (C20:2), béhénique (C22:0), érucique (C22:1), docosadiénoique (C22:2), lignocérique (C24:0), et nervonique (C24:1). Ils sont maintenant tous inclus dans le profil en acides gras et l’indice d’iode calculé.

Les méthodes servant à analyser la composition en acides gras (%) et l’indice d’iode de l’huile extraite de l’échantillon prélevé à l’exportation demeurent les mêmes : ISO 5508 : Corps gras d’origines animale et végétale – Analyse par chromatographie en phase gazeuse des esthers méthyliques d’acides gras et la méthode recommandée par l’AOCS Cd 1c-85 : Indice d’iode calculé.

En comparaison des calculs précédents, les indices d’iode des exportations sont approximativement de 2 à 3 unités inférieures à ceux déclarés précédemment pour un échantillon identique prélevé à l’exportation.

Il importe de garder ces changements à l’esprit car la teneur en acide linolénique du lin récolté en 2007-2008 était également nettement inférieure, ce qui influe principalement sur l’indice d’iode calculé. La teneur inférieure en acide linolénique du lin récolté en 2007 était surtout causée par l’extrême chaleur qui régnait dans la majeure partie des zones de culture du lin dans l’Ouest canadien. Les données courantes sur la qualité de la récolte, y compris les valeurs de l’indice d’iode, sont disponibles à : http://grainscanada.gc.ca/Quality/Flax/flaxmenu-f.htm.

D. R. DeClercq
Chimiste spécialisé en oléagineux
Laboratoire de recherches sur les grains
Commission canadienne des grains