Qualité du lin de l’Ouest canadien en 2012

Bilan des conditions météorologiques et conditions de production

Conditions météorologiques, semis et croissance

Cette année, la saison de croissance du lin s’est caractérisée par des conditions météorologiques extrêmes dans l’ensemble des Prairies, notamment l’humidité excessive, le stress thermique et les vents extrêmes.

À cause du temps chaud et sec en avril et mai, l’ensemencement a eu lieu plus tôt que d’habitude dans la plupart des régions productrices de lin (Sud du Manitoba et Sud-Est de la Saskatchewan). Les vents extrêmes qui ont sévi en mai ont endommagé les plantules dans certaines parties des provinces des Prairie s.

Le temps chaud et sec a persisté pendant la majeure partie de la saison de croissance. En juillet et en août, les températures maximales quotidiennes ont varié de 25 à 34 °C,  et les précipitations ont atteint moins de 10 mm, ce qui est inférieur aux précipitations mensuelles moyennes pour ces deux mois. 

Le temps chaud et sec tout au long du mois d’août a permis de commencer la récolte plus tôt que d’habitude.  À la mi-septembre, on avait déjà récolté bien plus de la moitié des superficies de lin.

Les cartes météorologiques pour l’ensemble de la saison de croissance se trouvent à la site web Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Information sur la production et les grades

En 2012, les agriculteurs de l’Ouest canadien ont ensemencé 397 000 hectares (ha) en lin (tableau 3), une augmentation par rapport aux 300 000 hectares ensemencés en 2011. Le rendement de 2012 est estimé à 1 300 kg/ha, ce qui est inférieur au rendement de 2011 (1 400 kg/ha) et supérieur à la moyenne décennale (1 238 kg/ha). Dans l’ensemble, la production totale de lin de l’Ouest canadien a augmenté de 100 tonnes métriques par rapport à 2011, où elle avait atteint 389 000 tonnes métriques. Comparativement à 2011, la production de lin a augmenté au Manitoba et en Saskatchewan, pour atteindre 36 000 tonnes métriques et 381 000 tonnes métriques, respectivement, mais elle a diminué en Alberta, atteignant 42 000 tonnes métriques, comme il est indiqué dans le tableau 001-0010 de Statistique Canada (Estimation de la superficie, du rendement, de la production et du prix moyen à la ferme des principales grandes cultures, en unités métriques). La Saskatchewan est responsable de 78 % de la production de lin, alors que le Manitoba et l’Alberta sont à l’origine de 14 % et de 9 % de cette production, respectivement.

Plus de 97 % des échantillons reçus par la Commission canadienne des grains dans le cadre de l’enquête sur la récolte de 2012 étaient constitués de Lin, OC no 1.

Tableau 3 – Superficie ensemencée et production de lin dans l’Ouest canadien
Province Superficie ensemencée Production1 Production moyenne
2012 2011 2012 2011 2002-2011
en milliers d’hectares en milliers de tonnes en milliers de tonnes
Manitoba 63 55 66 55 148
Saskatchewan 314 217 381 279 546
Alberta 20 28 42 55 42
Ouest canadien 397 300 489 389 727

Footnotes

Footnote 1

Source: Statistique Canada. Tableau 001-0010 - Estimation de la superficie, du rendement, de la production et du prix moyen à la ferme des principales grandes cultures, en unités métriques, annuel, CANSIM (base de données).

Return to footnote 1 referrer