Qualité du lin de l’Ouest canadien en 2015

Données qualitatives par province et pour l’Ouest canadien

Les tableaux 4 et 5 fournissent des données détaillées sur la qualité des grades supérieurs de lin de l’Ouest canadien (OC) récolté en 2015. Des échantillons soumis au Laboratoire de recherches sur les grains, 98 % ont été classés Ouest canadien no 1, et les 2 % restants ont été classés Ouest canadien no 2 et Échantillon Canada. Le nombre d’échantillons reçus de chaque province ne reflète pas nécessairement de manière fidèle la production ou la répartition des grades. La Commission canadienne des grains disposait toutefois d’assez d’échantillons pour produire de bonnes données sur la qualité dans chaque province. Pour calculer les valeurs moyennes de l’Ouest canadien, on applique aux moyennes provinciales un facteur de pondération basé sur la production estimée par Statistique Canada et sur une estimation de la répartition des grades.

Les teneurs en huile et en protéines donnent une indication quantitative du rendement des graines en huile et de la valeur protéique du tourteau destiné à l’alimentation animale. L’acide α-linolénique est un acide gras oméga-3 auquel on attribue des bienfaits pour la santé humaine et animale (Flax Council of Canada). C’est le principal facteur expliquant l’augmentation de l’utilisation du lin entier et moulu dans les céréales et les produits de boulangerie-pâtisserie, et de l’huile de lin dans les salades. Le lin est également ajouté aux aliments pour animaux, notamment à ceux des poules pondeuses pour produire des œufs à teneur en oméga-3.

L’indice d’iode renseigne sur l’insaturation générale des huiles. Il est possible de le calculer à partir de la composition en acides gras. Les huiles qui ont un indice d’iode plus élevé, c’est-à-dire, qui sont plus insaturées, se polymérisent plus rapidement dans l’air. Dans le lin, l’indice d’iode est directement lié à la quantité d’acide α-linolénique présente dans l’huile. L’acide α-linolénique est l’un des facteurs de qualité les plus importants pour les usages industriels, car il est à l’origine de l’essentiel des propriétés siccatives de l’huile de lin.

Tableau 4 – Lin, Ouest canadien no 1 - Données sur la qualité de la récolte de 2015
Province Nombre d’échantillons
analysés
Teneur en huileNote de bas de page 1, % Teneur en protéinesNote de bas de page 2, % Indice d’iode
Moyenne Min. Max. Moyenne Min. Max. Moyenne Min. Max.
Manitoba 37 44,7 40,6 47,7 23,5 18,8 26,1 190,1 182,5 203,5
Saskatchewan 215 45,7 42,5 49,6 22,2 18,0 26,5 191,6 176,3 201,6
Alberta 39 45,9 41,7 49,1 23,7 17,7 26,2 191,9 181,9 198,4
Ouest canadienNote de bas de page 3 291 45,7 40,6 49,6 22,5 17,7 26,5 191,5 176,3 203,5
Tableau 5 – Lin, Ouest canadien no 1 - Composition en acides gras et teneur en acides gras libres de la récolte de 2015
Province Nombre d’échantillons Composition en acides gras, %Note de bas de page 4 Acides gras libres
C16:0 C18:0 C18:1 C18:2 C18:3
Manitoba 37 5,0 3,8 18,9 14,9 56,5 0,4
Saskatchewan 215 5,0 3,4 18,9 14,5 57,4 0,2
Alberta 39 5,0 3,5 18,2 15,3 57,2 0,2
Ouest canadienNote de bas de page 3 291 5,0 3,5 18,8 14,6 57,2 0,2

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Base sèche.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

N x 6,25; base sèche.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Pourcentage du total des acides gras présents dans l’huile, y compris les acides suivants : palmitique (C16:0), stéarique (C18:0), oléique (C18:1), linoléique (C18:2) et linolénique (C18:3).

Retour à la première référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Les valeurs moyennes sont des moyennes pondérées en fonction de la production estimée par province (Statistique Canada).

Retour à la référence de la note de bas de page 4