Qualité du lin de l’Ouest canadien - Bilan des conditions météorologiques et de la production

Conditions météorologiques, semis et croissance

Les producteurs de lin ont connu un début de saison préoccupant en 2016 en raison du manque d’humidité dans le sol. Comme le début du printemps a été sec, les producteurs ont pu commencer à semer dès le début de mai, et avaient donc effectué près de 86 % de leurs semis à la fin du mois. Les cultures se sont bien développées en juin, car elles ont reçu des pluies en temps opportun et les températures ont été plus chaudes que la normale. En juillet, les précipitations supérieures à la normale et les températures fraîches laissent espérer des rendements supérieurs à la moyenne. À la fin de juillet, plus de 90 % des champs de lin étaient jugés dans un état de bon à excellent en Saskatchewan. Les récoltes ont commencé à la mi-septembre, mais elles ont été ralenties par les pluies, de sorte qu’à la mi-octobre, seulement la moitié des champs avait été récoltée en Saskatchewan et au Manitoba. Dans la deuxième semaine d’octobre, la Saskatchewan, l’Alberta et certaines parties du Manitoba ont reçu d’abondantes précipitations de pluies et de neige, ce qui a retardé de plusieurs semaines la progression des récoltes. En novembre, la chaleur et les conditions sèches ont permis aux récoltes de progresser, mais il demeurait un pourcentage important de champs non récoltés.

Sources: Crop Report, Saskatchewan Agriculture (anglais seulement), Crop Report, Manitoba Agriculture (anglais seulement), Crop Report, Alberta Agriculture (anglais seulement)

On peut consulter les tendances de températures et de précipitations enregistrées dans l'Ouest canadien pour la saison de croissance de 2016 sur le site Web d'Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Information sur la production et les grades

Les agriculteurs de l'Ouest canadien ont ensemencé 378 000 hectares (ha) en lin en 2016 (tableau 3), ce qui constitue un recul important par rapport à 2015 (665 000 ha). Le rendement estimatif de lin en 2016, soit 1 700 kilogrammes/hectare (kg/ha), est supérieur au rendement de 2015 (1 500 kg/ha) et à la moyenne décennale (1 390 kg/ha). La production de lin a chuté de 363 200 tonnes métriques (t) en regard des 942 300 000 t de l'an dernier. Comparativement aux données de production de 2015, les productions de lin du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta ont diminué pour s’établir respectivement à 50 800, 473 700 et 54 600 t (Statistique Canada). La Saskatchewan comptait pour 81,8 % de la production de lin, le Manitoba pour 8,8 % et l'Alberta, 9,4 %.

Plus de 86 % des échantillons de lin reçus par la Commission canadienne des grains dans le cadre de son Programme d'échantillons de récolte 2016 étaient constitués de Lin OC no 1 au moment de notre analyse qualitative des récoltes. Ce pourcentage devrait baisser à mesure que l’on analyse du lin récolté tardivement après les premières chutes de neige. La principale raison de déclassement du lin cette année est le poids léger des échantillons.

Tableau 3 – Superficie ensemencée et production de lin dans l’Ouest canadienFootnote1
Région Superficie ensemencée Production Production moyenne
2016 2015 2016 2015 2006 à 2015
milliers d’hectares milliers de tonnes milliers de tonnes
Manitoba 34 51 50,8 71,1 105,8
Saskatchewan 316 567 473,7 787,4 570,6
Alberta 28 47 54,6 83,8 48,6
Canada 378 665 579,1 942,3 725
Date de modification :