Qualité du lin de l’Ouest canadien - Données qualitatives par province et pour l’Ouest canadien

Données qualitatives par province et pour l’Ouest canadien

Les tableaux 4 et 5 fournissent des précisions sur la qualité des grades supérieurs de lin de l'Ouest canadien (OC) récolté en 2016. Parmi les échantillons de lin soumis au Laboratoire de recherches sur les grains, 86 % ont été classés OC no 1, alors que le reste des échantillons ont été classés OC no 2, OC no 3 et Échantillon. Le nombre d’échantillons reçus de chaque province ne reflète pas nécessairement de manière fidèle la production ou la répartition des grades. Toutefois, la CCG disposait d’un nombre suffisant d’échantillons pour produire de bonnes données qualitatives pour chaque province. Pour le calcul des valeurs moyennes de l’Ouest canadien, on applique aux moyennes provinciales un facteur de pondération fondé sur les productions estimatives de Statistique Canada et sur la répartition estimative des grades.

Les teneurs en huile et en protéines du lin donnent une indication quantitative du rendement des graines en huile et de la valeur protéique du tourteau destiné à l’alimentation animale. L’acide α-linolénique est un acide gras oméga-3 qui serait bon pour la santé humaine et animale Footnote1. C’est la principale raison pour laquelle on constate une utilisation accrue de graines de lin entières et moulues dans les céréales et les produits de boulangerie, et de l’huile de lin dans les salades. Le lin est également ajouté aux aliments pour animaux, notamment à ceux des poules pondeuses pour produire des œufs à teneur en oméga-3.

L’indice d’iode renseigne sur l’insaturation générale des huiles. Il est possible de le calculer à partir de la composition en acides gras. Les huiles qui ont un indice d’iode plus élevé, c.-à-d. qui sont plus insaturées, se polymérisent plus rapidement dans l’air. Dans le lin, l’indice d’iode est directement lié à la quantité d’acide α-linolénique présente dans l’huile. L’acide α-linolénique est l’un des facteurs de qualité les plus importants pour les usages industriels, car il est à l’origine de l’essentiel des propriétés siccatives de l’huile de lin.

Tableau 4, Données sur la qualité du lin récolté dans l'Ouest canadien en 2016
Grade Nombre
d’échantillon
Teneur en huileFootnote2, % Teneur en protéinesFootnote3, % Indice d’iode, %
Moy. Min. Max. Moy. Min. Max. Moy. Min. Max.
No 1 Lin OC 192 45,6 41,4 49,7 21,8 17,2 25,6 192,2 178,7 203,5
Manitoba 34 45,2 42,0 48,4 22,2 18,6 24,9 190,3 182,5 197,5
Saskatchewan 132 45,6 41,4 49,7 21,5 17,2 24,9 192,6 178,7 203,5
Alberta 26 45,5 42,0 48,1 23,3 18,5 25,6 192,4 181,9 197,2
Lin OC no 2 15 45,6 41,7 49,8 21,4 18,5 24,8 192,4 186,6 198,0
Lin OC no 3 16 45,6 42,4 48,2 21,3 18,3 23,3 193,0 185,0 200,1
Échantillon 1 44,5 - - 17,8 - - 196,5 - -
Tableau 5, Composition en acides gras et teneur en acides gras libres du lin récolté dans l’Ouest canadien en 2016
Grade Nombre
d’échantillons
Composition en acides grasFootnote4, (%) Acides gras libres (%)
C16:0 C18:0 C18:1 C18:2 C18:3
No 1 Lin OC 192 5,2 3,5 18,1 14,7 57,8 0,19
Manitoba 34 5,3 3,7 18,2 15,2 56,6 0,37
Saskatchewan 132 5,2 3,4 18,0 14,5 58,1 0,14
Alberta 26 5,0 3,4 18,0 14,8 57,7 0,18
Lin OC no 2 15 5,1 3,6 18,0 14,3 58,1 0,25
Lin OC no 3 16 5,2 3,3 17,5 15,1 57,9 0,34
Échantillon 1 5,2 3,0 16,5 14,4 60,1 1,85
Date de modification :