Directives pour les humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent

Modèles d’humidimètre

Les producteurs et les exploitants de silo qui utilisent un humidimètre de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent peuvent suivre les directives suivantes pour déterminer la teneur en eau.

Dans le cas des humidimètres reposant sur un algorithme unifié de détermination de la teneur en eau du grain (Unified Grain Moisture Algorithm [UGMA]), soit les modèles AM5200-A et GAC2500, il faut suivre les directives du manufacturier concernant l’utilisation et l’entretien de l’humidimètre.

Étapes pour déterminer la teneur en eau (humidimètre de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent)

Étape 1 Préparer la détermination de la teneur en eau

  • S'assurer que l'échantillon a été débarrassé de toutes les impuretés.
  • S’assurer que le thermomètre fonctionne.
  • S'assurer que la température de l'échantillon se situe entre 11 et 30 °C.
  • Lorsque l'humidité est visible à la surface du grain, laisser le grain dans un contenant de plastique hermétique, à la température ambiante, jusqu'à ce que l'humidité ait été absorbée par le grain.
  • S'assurer que la balance est exacte à l’aide d’un ensemble de poids ou d’un échantillon dont on connaît le poids.
  • S’assurer d’utiliser le bon tableau de conversion pour l’humidimètre de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent, ou entrer les données dans notre calculateur de la teneur en eau.

Étape 2 Étalonner les humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent

La fréquence des analyses a une incidence sur la fréquence d’étalonnage de l’humidimètre.

  • Lorsque l'analyse est continue, étalonner l’humidimètre au moins toutes les dix minutes.
  • Lorsque les analyses sont effectuées de façon intermittente, étalonner l’humidimètre avant l’analyse de chaque échantillon.

Pour étalonner un humidimètre de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent :

  • Mettre le bouton « on - off » à la position « on ».
  • Tourner le bouton de fonction à Cal.
  • Tourner le gros bouton sur le côté droit de l'humidimètre jusqu'à ce que le nombre 53 du cadran apparaisse immédiatement au-dessous de la ligne. Le chiffre 53 du cadran a une flèche rouge marquée Cal.
  • Tourner le petit bouton sur le côté gauche de l'humidimètre jusqu'à ce que l'aiguille atteigne la position la plus basse sur le cadran de l'humidimètre.
  • Remarque : Pour les graines de tournesol et les graines de carthame, le cadran de l’appareil doit afficher une valeur de 73 lors de l’étalonnage.

Étape 3 Mesurer la température d’échantillons de grain

  • Utiliser un échantillon de grain pesé et nettoyé. On peut trouver le poids de l’échantillon requis dans le tableau de conversion de la teneur en eau ou utiliser le calculateur de la teneur en eau pour les humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent.
  • Placer l’échantillon dans le contenant de réchauffement ou dans la trémie à fond amovible.
  • Insérer le thermomètre dans l'échantillon de grain. Important: S'assurer que le réservoir du thermomètre ne touche pas les parois du contenant.
  • Attendre de une à trois minutes pour que le thermomètre se stabilise.
  • Enregistrer la température de l'échantillon.
    • Si la température se situe entre 11 et 30 °C, il faut déterminer la teneur en eau.
    • Si la température est inférieure à 11 °C ou supérieure à 30 °C, il faut placer l'échantillon dans un contenant hermétique jusqu'à ce que la température se situe entre 11 et 30 °C.
  • En utilisant la lecture moyenne du cadran et la température de l’échantillon, vérifier la teneur en eau dans le tableau de conversion pour ce grain.

Étape 4 Faire un relevé

  • Tourner le bouton de fonction de l'humidimètre à la position Op.
  • Enregistrer la température de l’échantillon de grain.
  • Placer la trémie à fond amovible remplie sur la cellule de mesure.
  • Presser le bouton de déclenchement pour verser l'échantillon dans la cellule d'essai.
    • Important : Si les grains sont en contact avec la surface de la portion inversée du cône du pivot central, le poids de l'échantillon est probablement léger. La lecture au cadran sera imprécise. Il faut estimer la teneur en eau d'échantillons de grain légers.
  • Retirer la trémie vide de la cellule de mesure.
  • Retourner la trémie pour qu'elle soit prête pour l'échantillon suivant.
  • Tourner le gros bouton sur le côté droit de l'humidimètre jusqu'à ce que l'aiguille atteigne la position la plus basse sur le cadran de l'humidimètre.
  • Enregistrer la lecture qui se trouve directement sous la ligne, au 0,5 près d'une division.
  • Remettre l'échantillon de grain pesé dans la trémie à fond amovible. S'assurer de ne pas perdre de grains.
  • Répéter deux fois, pour un total de trois relevés.

Étape 5 Déterminer la teneur en eau du grain

Notre calculateur de la teneur en eau ou nos tableaux de conversion peuvent servir à estimer la teneur en eau.

Calculateur

Utiliser le calculateur de la teneur en eau pour convertir la teneur en eau (le calculateur a été créé en tirant l’information directement des tableaux de conversion de la teneur en eau des grains).

Utiliser les tableaux de conversion pour estimer la teneur en eau.

  • Calculer la moyenne des trois relevés.
  • Convertir le relevé moyen de l’humidimètre et la température de l’échantillon en teneur en eau à l’aide du tableau de conversion pour ce grain.
  • Si la lecture est supérieure à celles du tableau de conversion, il faut estimer la teneur en eau des échantillons très humides.
  • Dans le cas des haricots pour lesquels il n’existe aucun tableau de conversion, estimer la teneur en eau.

Maintenir l'exactitude des humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent

  • Ne pas interchanger les cellules à grain entre les humidimètres. La cellule et le corps de l'humidimètre sont étalonnés comme une unité. Des erreurs peuvent se produire lorsque ces pièces sont interchangées.
  • S'assurer que la cellule d'essai est toujours propre.
  • Vérifier occasionnellement le raccordement de la cellule à l'humidimètre. Pour ce faire :
    • Mettre le bouton de l’humidimètre à la position CAL.
    • Remuer la cellule d’essai. Lorsque l'aiguille oscille brusquement, il faut remplacer un des contacts ou les deux.
  • Vérifier l'alignement électronique de l'humidimètre au moins une fois par année. Pour ce faire :
    • Créer trois échantillons. La lecture au cadran devrait être différente pour chaque échantillon : environ 75, 50 et 15.
    • S'assurer que la température des échantillons est la même lorsque l’on teste les deux humidimètres. Conserver les échantillons dans des contenants à l'épreuve de l'humidité entre les tests.
    • Contrôler les trois échantillons avec un autre humidimètre (de préférence un humidimètre de la Commission canadienne des grains) pour vérifier si les résultats sont semblables.

Échantillons légers

Poids auquel le grain est considéré comme étant léger

Type de grain Poids
Blé roux de printemps de l'Ouest canadien Inférieur à 66 kg/hl ou 320 g/0,5 l
Avoine Inférieur à 48 kg/hl ou 220 g/0,5 l
Orge Inférieur à 52 kg/hl ou 250 g/0,5 l

Un échantillon de blé, d'avoine ou d'orge est considéré comme étant léger si le grain est en contact avec la surface de la portion du cône inversé du pivot central de la cellule de mesure.

L'illustration montre la zone de mesure du pivot central dans la cellule d'essai
Zone de mesure du pivot central dans la cellule d'essai.

Estimer la teneur en eau d'échantillons légers de blé roux de printemps de l'Ouest canadien, d’avoine et d’orge

Utiliser les tableaux de conversion pour estimer la teneur en eau d’échantillons légers de blé roux de printemps de l'Ouest canadien, d’avoine et d’orge. Ces tableaux doivent être utilisés avec les humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent.

Estimer la teneur en eau d'échantillons légers de blé d’une classe autre que Blé roux de printemps de l'Ouest canadien

La procédure suivante sert à estimer la teneur en eau d’échantillons légers des classes de blé suivantes :

  • Blé tendre blanc de printemps de l'Ouest canadien (CWSWS)
  • Blé rouge d'hiver de l'Ouest canadien (CWRW)
  • Blé dur ambré de l'Ouest canadien (CWAD)
  • Blé extra fort de l'Ouest canadien (CWES)
  • Blé roux de printemps Canada Prairie (CPSR)
  • Blé blanc de printemps Canada Prairie (CPSW)

Pour estimer la teneur en eau :

  • Utiliser un échantillon de 225 grammes à température appropriée (entre 11 et 30 °C).
  • Déterminer la teneur en eau à l’aide du tableau de conversion pour le Blé roux de printemps de l'Ouest canadien, poids spécifique inférieur à 66 kg/hl.
  • Soustraire ou additionner le facteur de correction.

Facteurs de correction pour les échantillons légers de blé d’une classe autre que Blé roux de printemps de l'Ouest canadien

Facteurs de correction des différentes classes de blé en fonction de la plage humide
Plage humide (%) CWSWS CWRW CWAD CWES CPSR/CPSW HWS
De 10 à 12 0 -0,1 -0,4 -0,2 0,2 -0,1
De 12,1 à 14 -0,1 -0,3 -0,6 -0,3 0 -0,1
De 14,1 à 16 -0,3 -0,5 -0,8 -0,4 -0,3 -0,1
De 16,1 à 18 -0,4 -0,6 -0,9 -0,5 -0,5 -0,2
De 18,1 à 20 -0,6 -0,8 -1,1 -0,6 -0,7 -0,2

Exemple

Échantillon de 225 grammes de blé tendre blanc de printemps de l'Ouest canadien à 15 °C

  • L’échantillon donne un relevé de 40 à l’humidimètre de modèle 919/3,5 pouces ce qui correspond à une teneur en eau de 16,2 % dans le tableau de conversion pour la classe Blé roux de printemps de l'Ouest canadien, poids spécifique inférieur à 66 kg/hl
  • Dans le cas du blé tendre blanc de printemps de l'Ouest canadien, le facteur de correction est de -0,4. Le taux d'humidité redressé pour l'échantillon léger correspond à 16,2 - 0,4, soit 15,8 %.

Échantillons très humides

Ce calculateur est utilisé lorsque la teneur en eau du grain est supérieure à la limite de votre humidimètre. Dans le cas des humidimètres de type UGMA (Unified Grain Moisture Algorithm), un échantillon dépassant les limites donnera un message d’erreur indiquant que la teneur en eau est trop élevée. Pour ce qui est des humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent, la limite est indiquée dans nos tableaux de conversion d’humidité.

Calculateur

Il est possible de calculer la teneur en eau des grains très humides à l’aide de notre calculateur de la teneur en eau de grains très humides ou en suivant les étapes ci-dessous.

  1. Prélever un échantillon de grain et s’assurer qu’il ne contient pas d’impuretés.
  2. Peser une plus grande portion de l’échantillon d’origine que celle requise pour le test à l’humidimètre et noter le poids (A).
  3. Étaler l’échantillon sur du papier en une seule couche et le laisser sécher à la température ambiante.
  4. Peser l’échantillon séché à l’air et noter le poids (B).
  5. Calculer le taux de perte de poids à l’aide de la formule suivante :
    • C = 100(A B) A
    • A = poids original de l'échantillon
    • B = poids de l'échantillon après le séchage à l'air
    • C = taux de perte de poids durant le séchage à l'air
  6. Bien mélanger l’échantillon.
  7. Mesurer la teneur en eau de votre échantillon séché à l’air à l’aide de votre humidimètre. Dans le cas des humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent, suivre les instructions pour étalonner l’humidimètre et pour convertir la lecture de l’humidimètre en une valeur de teneur en eau à l’aide des tableaux de conversion ou du calculateur.
  8. Répéter l’étape 7 deux fois pour obtenir 3 mesures de teneur en eau.
  9. Calculer la moyenne des 3 mesures de l’humidimètre (D).
  10. Déterminer la teneur en eau totale de l'échantillon à l’aide de la formule suivante :
    • E = [ (100 C) x ( D 100 ) ] + C
    • C = taux de perte de poids durant le séchage à l'air (étape numéro 5)
    • D = teneur en eau déterminée à l'humidimètre (étape numéro 9)
    • E = teneur en eau totale
  11. Arrondir le résultat au 0,1 % le plus près.

Haricots pour lesquels il n’existe aucun tableau de conversion (humidimètre de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent)

La plage humide des haricots est supérieure à 18 %. Ces procédures s’appliquent aux humidimètres de modèle 919/3,5 pouces ou équivalent.

Haricots dutch brown

  • Utiliser le tableau de conversion numéro 3 pour les haricots ronds blancs de la Commission canadienne des grains.
  • Soustraire 0,8 du taux figurant au tableau.

Haricots jaunes

  • Utiliser le tableau de conversion numéro 1 pour les haricots rouge pâle de la Commission canadienne des grains.
  • Lire les taux figurant au tableau.

Haricots kintoki

  • Utiliser le tableau de conversion numéro 2 pour les haricots rouge foncé de la Commission canadienne des grains.
  • Lire les taux figurant au tableau.

Haricots roses

  • Utiliser le tableau de conversion numéro 3 pour les haricots ronds blancs de la Commission canadienne des grains.
  • Soustraire 0,8 du taux figurant au tableau.

Exemple avec des haricots roses

Utiliser le tableau de conversion numéro 3 pour les haricots ronds blancs de la Commission canadienne des grains. Selon le tableau, il faut utiliser un échantillon de 250 grammes.

Un échantillon de haricots roses à 18 °C indique un relevé d’humidimètre de 25. Selon le tableau de conversion, la teneur en eau des haricots ronds blancs obtenant un relevé de 25 est de 13,2 %.

Pour ajuster la teneur en eau des haricots roses, il faut soustraire 0,8 % de 13,2%. La teneur en eau des haricots roses est de 12,4 %.

Détermination officielle de la teneur en eau

La Commission canadienne des grains utilise plusieurs différents instruments pour l'analyse officielle des échantillons de grain :

  • Humidimètre de modèle AM5200-A de Perten
    • Algorithme unifié de détermination de la teneur en eau du grain (Unified Grain Moisture Algorithm [UGMA])
  • Infratec 1241 de Foss
    • Transmission dans le proche infrarouge
    • Utilisation avec le blé et l'orge (teneur en eau inférieure ou égale à 14,5 %)

La Commission canadienne des grains contrôle chaque année (selon la disponibilité des échantillons) les données d’étalonnage des humidimètres de modèle 919 et de type UGMA pour ce qui est des es grains visés par la Loi sur les grains du Canada. Toutefois, des modifications sont apportées aux données d’étalonnage lorsqu’il y a un écart constant en dehors des tolérances assignées par rapport aux résultats obtenus par la procédure de référence pendant au moins trois ans. Des modifications peuvent être apportées plus tôt, au cas par cas et après que d’autres essais sont effectués.

Les étalonnages effectués sur les humidimètres sont axés sur la plage de teneur d’eau normale du commerce pour le produit en question afin d’être aussi précis que possible par rapport au résultat de référence. Une fois en dehors de cette plage, par exemple pour les échantillons humides ou secs, la variation des mesures augmente.

L’élaboration des données d’étalonnage pour les humidimètres de modèle 919 et de type UGMA est basée sur les régressions les mieux adaptées aux résultats obtenus à l’aide de la procédure de référence à l’étuve. Cela signifie qu’en choisissant le meilleur étalonnage, on évalue l’ajustement global de la régression, et non des échantillons en particulier.

L’exactitude des humidimètres de la Commission canadienne des grains est vérifiée chaque mois. Le laboratoire de services analytiques chargé de déterminer la teneur en eau adhère à un système de contrôle pour s’assurer que tous les humidimètres de l’organisme ne dépassent pas la tolérance admise de plus ou moins 0,2 %.

Des échantillons de contrôle sont offerts à toutes les compagnies céréalières afin qu’elles puissent :

  • comparer les résultats de leurs humidimètres avec ceux des humidimètres de la Commission canadienne des grains;
  • utiliser ces humidimètres comme étalon pour établir leur propre système de contrôle.

Définitions

Classe
On entend par « classe » la ou les variétés de grain désignées comme telle par arrêté de la Commission canadienne des grains aux termes de la Loi sur les grains du Canada.
Impuretés
Aux termes de la Loi sur les grains du Canada, les impuretés sont les matières devant être extraites du grain au moyen d'un équipement de nettoyage approuvé afin que l’on attribue un grade au grain. Les impuretés extraites du grain s'appellent criblures.
Teneur en eau
Mesure du contenu d'humidité du grain. Le grain ayant une teneur en eau acceptable est désigné grade sec. Au fur et à mesure que la teneur en eau augmente, le grain est désigné gourd, humide, mouillé ou trempé.

Personnes-ressources

Liens pertinents

Date de modification :