La fusariose dans l'Ouest du Canada

Graphiques

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta, de 2002 à 2008

Carte illustrant les districts agricoles en Alberta

Carte illustrant les districts agricoles en Alberta
Il n'y a que 7 districts agricoles en Alberta. Les districts agricoles situés dans le long de la partie sud sont numérotés de 1 à 3, d’est en ouest. Le long de la partie centrale de l'Alberta, ils sont numérotés 4 et 5, et 6 figure juste au-dessus de ces deux districts. Le district agricole qui englobe la partie nord-ouest de la province, y compris la région de la rivière de la Paix, est numéroté 7.

2008 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2008
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. Bien que le F. graminearum dominait dans les districts agricoles 1, 2, 3 et 6, on a détecté très peu de grains fusariés à l’extérieur des districts agricoles 1 et 2. Il faut donc tenir compte de ce fait lorsque l’on se penche sur les résultats des districts 3 et 6. Les espèces F. avenaceum et Septoria nodorum dominaient les quelques grains fusariés détectés à l’extérieur du sud de l’Alberta.

2007 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2007
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. Le F. graminearum dominait dans les districts agricoles 1 et 2, infectant 14 des 24 échantillons (334 des 493 grains fusariés) du district 1 contenant des grains fusariés, et 30 des 72 échantillons (284 des 990 grains fusariés) du district 2. Les espèces F. avenaceum et Septoria nodorum dominaient les quelques grains fusariés détectés à l’extérieur du sud de l’Alberta.

2006 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2006
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. On a détecté très peu de grains fusariés à l’extérieur des districts agricoles 1 et 2. L’espèce F. graminearum était plus courante que l’espèce F. culmorum dans le district 2, alors que le F. culmorum était l’espèce dominante dans le district 1. Les très rares grains fusariés détectés à l’extérieur du sud de l’Alberta étaient principalement infectés par les espèces F. avenaceum et Septoria nodorum.

2005 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2005
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. On a détecté très peu de grains fusariés à l’extérieur des districts agricoles 1 et 2. Tout comme en 2004, l’espèce F. graminearum était plus courante que l’espèce F. culmorum dans les districts 1 et 2. Les très rares grains fusariés détectés dans les districts agricoles du nord de la province étaient principalement infectés par les espèces F. avenaceum et Septoria nodorum.

2004 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2004
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. On a détecté très peu de grains fusariés à l’extérieur des districts agricoles 1 et 2. Contrairement à 2003, l’espèce F. graminearum était plus courante que l’espèce F. culmorum dans les districts 1 et 2. Les quelques grains fusariés détectés dans les districts agricoles du nord de la province étaient plus souvent infectés par l’espèce Septoria nodorum que par toute autre espèce.

2003 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2003
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. On a détecté très peu de grains fusariés à l’extérieur des districts agricoles 1 et 2. L’espèce F. culmorum était dominante dans les districts 1 et 2. Les quelques grains fusariés détectés dans les districts agricoles du nord de la province étaient plus souvent infectés par l’espèce Septoria nodorum que par toute autre espèce.

2002 – Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de l'Alberta en 2002
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Alberta. En 2002, le climat humide exceptionnel dans le sud de l’Alberta a provoqué la hausse considérable du nombre d’échantillons de blé contenant des grains fusariés et du nombre de grains fusariés à l’intérieur des échantillons atteints. On a détecté très peu de grains fusariés à l'extérieur des districts agricoles 1 et 2. Le F. graminearum et le F. culmorum étaient les pathogènes de fusariose les plus courants dans les districts agricoles 1 et 2, respectivement. Les quelques grains fusariés détectés dans les districts agricoles du nord de la province étaient plus souvent infectés par l’espèce Septoria nodorum que par toute autre espèce.

Pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan, de 1998 à 2008

Carte illustrant les districts agricoles en Saskatchewan

Carte illustrant les districts agricoles en Saskatchewan
Les districts agricoles de la Saskatchewan situés le long de la partie sud sont numérotés de 1 à 4, d’est en ouest. Le long de la partie centrale de la Saskatchewan, ils sont numérotés de 5 à 7, d’est en ouest. Et le long de la partie nord de la zone agricole, ils sont numérotés 8 et 9, d’est en ouest.

2008 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2008
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2008. Dans les districts agricoles 1, 2, 5, 6 et 8, la fusariose a été principalement causée par le F. graminearum. Dans l’est de la Saskatchewan, les conditions météorologiques ont été généralement propices au développement de la fusariose.

2007 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2007
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2007. Dans l’est de la province (districts 1, 2, 3/4 et 5), la fusariose a été principalement causée par le F. graminearum. Dans l’ensemble de la province, les conditions météorologiques ont été généralement peu propices au développement de la fusariose. Les teneurs en grains fusariés sont demeurées faibles, ces grains se rencontrant surtout dans les districts agricoles du sud-est de la province.

2006 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2006
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2006. Le F. graminearum était le pathogène de fusariose le plus courant dans les districts agricoles 1, 2 et 5, dans l’est de la province. Le climat qui a régné en Saskatchewan durant la saison de croissance n’était généralement pas propice au développement de la fusariose. Dans les districts agricoles de l’ouest, le F. avenaceum était le pathogène de fusariose le plus courant détecté dans les grains fusariés. La teneur en grains fusariés en Saskatchewan était faible.

2005 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2005
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2005. Le F. graminearum était le pathogène de fusariose le plus courant dans les districts agricoles 1, 2 et 5, dans l’est de la province. Le climat qui a régné en Saskatchewan durant la saison de croissance n’était généralement pas propice au développement de la fusariose. Dans les districts agricoles de l’ouest, le F. avenaceum était le pathogène de fusariose le plus courant détecté dans les grains fusariés. La teneur en grains fusariés en Saskatchewan était faible.

2004 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2004
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2004. Le F. graminearum était le pathogène de fusariose le plus courant dans le district agricole 1. Le climat frais exceptionnel qui a régné durant la saison de croissance peut avoir amoindri l'importance de la maladie et changé les rapports d'un pathogène à l'autre. Dans les districts agricoles de l’ouest, le F. avenaceum était le pathogène de fusariose le plus courant détecté dans les grains fusariés. Comme en 2003, la teneur en grains fusariés en Saskatchewan était très basse.

2003 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2003
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2003. Le F. graminearum était le pathogène de fusariose le plus courant dans le district agricole 1. Le temps sec qui a régné dans la plupart des régions de la Saskatchewan a entraîné une teneur très basse en grains fusariés, même dans les régions de l’est.

2002 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2002
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2002. Le F. graminearum était le pathogène de fusariose le plus courant dans les districts agricoles 1 et 5, tandis que le F. avenaceum a dominé dans la plupart des autres districts agricoles de la Saskatchewan. Le climat humide exceptionnel dans les régions habituellement arides de la Saskatchewan a provoqué la hausse considérable du nombre d'échantillons de blé contenant des grains fusariés (surtout dans les districts agricoles 3, 4 et 6). Les espèces F. avenaceum et Septoria. nodorum infectaient la majorité de ces échantillon.

2001 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2001
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2001. La répartition relative des espèces déterminantes est très similaire à celle des dernières années. Le F. graminearum était le pathogène de fusariose le plus courant dans les districts agricoles 1, 2, et 5. Dans ces districts, le pourcentage des échantillons de blé contenant des grains fusariés était de 58 %, 14 % et 12 %, respectivement, une hausse considérable par rapport aux années précédentes. Même si le champignon était présent dans d'autres districts agricoles, il y avait très peu d'échantillons de blé contenant des grains fusariés à l'extérieur du secteur sud-est de la province.

2000 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 2000
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 2000. La répartition relative des espèces déterminantes est très similaire à celle de 1999. Cependant, en 2000, le F. graminearum n'a pas dominé dans le district agricole 2, mais bien dans le district agricole 8. Les districts agricoles 1 et 5 continuent de présenter les pourcentages les plus élevés d'échantillons contenant des grains fusariés ainsi que les plus hautes teneurs ende grains fusariés en Saskatchewan.

1999 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 1999
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 1999, selon le district agricole. Tout comme en 1998, l’espèce F. graminearum était la plus courante dans le sud-est de la Saskatchewan (districts agricoles 1, 2 et 5). Les districts agricoles 1 et 5 affichaient les pourcentages les plus élevés d'échantillons contenant des grains fusariés, ainsi que les plus grands nombres de grains fusariés. En 1999, l'espèce F. graminearum n'a dominé dans aucun autre district agricole de la Saskatchewan.

1998 – Pourcentage des espèces infectant les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan

Graphique du pourcentage des espèces qui infectent les grains fusariés dans les districts agricoles de la Saskatchewan en 1998
Le graphique illustre la différence entre les espèces infectant les grains fusariés en Saskatchewan en 1998, selon le district agricole. L’espèce F. graminearum était la plus courante dans le sud-est de la Saskatchewan (districts agricoles 1, 2 et 5) en 1998. Ces districts agricoles affichaient les pourcentages les plus élevés d'échantillons contenant des grains fusariés en Saskatchewan (23,5 %, 1,5 % et 7 %, respectivement). L'espèce F. graminearum était aussi dominante dans les districts agricoles 3, 4 et 7, mais très peu de grains fusariés ont été détectés dans ces régions.

Pourcentage des échantillons de blé contenant des grains fusariés, de 1998 à 2005

Pourcentage d'échantillons de blé contenant des grains fusariés
Le graphique repose sur les résultats obtenus lors des enquêtes sur la récolte menées par la CCG et illustre le pourcentage des échantillons de blé contenant des grains fusariés dans les trois provinces des Prairies, de 1998 à 2005. En 2003, le temps sec qui a régné dans presque l'ensemble des Prairies canadiennes durant le stade de la floraison et par après a entraîné la plus faible teneur en grains fusariés depuis 1992. Aucun graphique n'est disponible pour 2004, mais les teneurs en grains fusariés étaient faibles bien que supérieures à celles de 2003. En 2005, les teneurs en grains fusariés dans les trois provinces des Prairies étaient semblables aux teneurs enregistrées en 1999. La fusariose demeure un problème mineur en Alberta et dans la plus grande partie de la Saskatchewan. À compter de 2006, seuls les échantillons déclassés à cause de la présence de grains fusariés ont été enregistrés, tandis que dans le passé, tous les échantillons contenant des grains fusariés l’étaient. Les résultats obtenus à compter de 2006 ne seront donc pas comparables à ceux obtenus au préalable. Il importe de noter que la saison chaude et sèche qui a régné durant la croissance de 2006 a produit la plus petite quantité de grains fusariés dans l’Ouest canadien au cours de plus d’une décennie; moins de 4 % des échantillons de blé du Manitoba ont été déclassés en raison de grains fusariés. En 2007, le temps humide en juin a provoqué des teneurs en grains fusariés au-dessus de la normale au Manitoba, mais les blés de printemps avaient des teneurs très faibles en grains fusariés à cause du temps sec en juillet. En 2008, les blés d’hiver et de printemps ont tous les deux révélé des teneurs en grains fusariés au-dessus de la normale au Manitoba, surtout dans la région des lacs et dans le nord-ouest du Manitoba.

Fréquence relative d'espèces récupérées des grains fusariés au Manitoba, de 2001 à 2008

Fréquence relative d'espèces récupérées des grains fusariés au Manitoba de 2001 à 2008
Le graphiques illustre la fréquence relative à laquelle les principaux champignons isolés des grains fusariés ont été récupérés au Manitoba, de 2001 à 2008. Le F. graminearum est toujours l’espèce infectant presque tous les grains fusariés détectés au Manitoba. Le F. avenaceum était l’espèce principale détectée en Saskatchewan jusqu’en 1997, alors qu’elle a été remplacée par le F. graminearum. Le Septoria nodorum était l’espèce la plus couramment isolée des quelques grains fusariés détectés dans le blé en provenance des régions du centre et du nord de l’Alberta. Ce champignon est l’agent causal de la tache des glumes, et bien qu’il ne s’agit pas d’une espèce de Fusarium, il peut produire un grain indistinguable à l’œil nu des grains produits par le Fusarium qui provoque la fusariose. Dans le sud de l’Alberta, les quelques grains fusariés détectés sont typiquement infectés par des espèces de Fusarium spp. On a détecté d’autres champignons infectant les grains fusariés, et leur fréquence variait de 3 % à 31 %. Le champignon Alternaria alternata est celui que l’on a détecté le plus couramment. D’autres membres importants de cette catégorie sont les champignons Apiospora montagnei, Asteromella spp., F. poae, F. sporotrichioides, et Nigrospora oryzae.
Date de modification :