Identification visuelle des petites graines oléagineuses et des graines de mauvaises herbes connexes - Caractères de graine

Caractères servant à identifier les petites graines oléagineuses et les graines de mauvaises herbes

Les caractères distinctifs décrits et utilisés dans le présent manuel ont tous trait à la surface externe de la graine, mais ils n'ont pas tous la même utilité pour l'identification. Les caractères les plus importants sont la couleur, la grosseur et la forme de la graine ainsi que la texture du tégument. D'autres caractères sont utilisés mais ont une utilité limitée, comme ceux associés au hile et à la radicule.

Couleur—Les graines présentent diverses gammes de couleurs : jaune pâle à jaune foncé chez la moutarde blanche cultivée; jaune foncé à brun roux, avec présence peu fréquente de graines brunâtres, chez la moutarde chinoise; divers tons de brun rougeâtre chez la moutarde brune; divers tons de brun rougeâtre, noir grisâtre ou noir chez la moutarde sauvage et le colza; divers tons de jaune, brun rougeâtre, noir-gris ou presque noir chez le canola (selon les variétés). Les couleurs peuvent être différentes chez les graines immatures. La couleur est un des caractères les plus importants pour l'identification des Brassica et des Sinapis. Elle permet notamment de faire la différence entre les graines de moutarde blanche, de moutarde chinoise et de colza.

Grosseur et forme—Voir les figures 1a et 1b. Parmi les petites graines oléagineuses, celles de la moutarde blanche cultivée et de certaines variétés de Brassica napus sont parmi les plus grosses, tandis que celles de la moutarde brune sont parmi les plus petites. Malgré un chevauchement important entre les différentes classes, ce caractère est suffisamment uniforme pour être d'une grande utilité pour l'identification de certaines espèces de Brassica et de Sinapis. Les graines de mauvaises herbes qu'on rencontre parmi ces graines oléagineuses présentent également des variations appréciables de grosseur et de forme.

Chez certaines classes et variétés de graines oléagineuses, les graines sont toujours sphériques, tandis que chez d'autres elles sont oblongues ou ovales. Certaines graines présentent une depression ou une rainure longitudinale avec en son centre une crête longitudinale correspondant à la radicule; d'autres graines sont aplaties à une des extrémités, ou aux deux. La forme peut être différente chez les graines immatures ou peu développées, mais elle constitue un caractère passablement utile pour l'identification des graines mûres bien développées, notamment dans le cas de la moutarde sauvage, du canola et du colza.

Grosseur relative

Dans le présent manuel, les graines sont évidemment dessinées plus grosses que nature, et l'échelle n'est pas la même d'un dessin à l'autre.

Figure 1a

Le schéma suivant permet de comparer de manière approximative les grosseurs de quelques graines. L'utilisateur aura ainsi une meilleure idée des différences de grosseurs.

Pictogramme : approximative les grosseurs de quelques graines

Figure 1a – Échelle approximative : 1 centimètre (s) = 1 millimetre de dimension réelle

  1. Sagesse-des-chirurgiens (Descurainia sophia), environ 1 millimetre.
  2. Canola (Brassica rapa), environ 2 millimetres.
  3. Canola (Brassica napus), environ 2,5 millimetres.
  4. Moutarde blanche (Sinapis alba), environ 3 millimetres.
  5. Gaillet (Galium sp.), environ 2 millimetres.
  6. Gaillet (Galium sp.), 3 millimetres ou plus.

Figure 1b

De gauche à droite forme, inéaire, oblong, elliptique, ové, obové, ovale, spheriqué

Figure 1b – Forme générale (adapted from Felfoldi, p. 276)

Caractères servant

Tégument
Le tégument est l'enveloppe protectrice externe de la graine. Parmi les caractères du tégument qui peuvent servir à l'identification, mentionnons les réticulations, la nature de la ponctuation et la taille relative des aréoles.
Réticulations
Les réticulations sont des assemblages de crêtes qui forment un réseau à la surface du tégument. Elles peuvent être disposées de diverses façons, et plus ou moins distinctes. Chez certaines graines, les réticulations ressemblent à un filet ou à de la dentelle; chez d'autres graines, ces lignes sont relativement parallèles et peuvent rayonner à partir du hile; enfin, dans certains cas, les réticulations ne semblent présenter aucune organisation particulière. La texture et le caractère plus ou moins marqué dese crêtes doivent également être pris en considération. Elles peuvent être très bien marquées, ou lisses et à peine perceptibles, ou encore grossières et rugueuses.
Aréoles sont les surfaces
Les aréoles sont les surfaces que délimite le réseau de lignes ou de réticulations. Leur forme dépend évidemment de la disposition des réticulations, mais il est généralement utile de déterminer si elles sont plates, convexes ou concaves. Les aréoles situées dans la partie médiane de la graine ont des caractères plus uniformes que celles situées près des extrémités, qui tendent davantage à varier selon la forme des graines individuelles, à l'intérieur de chaque classe ou variété.
Ponctuation
La ponctuation est l'ensemble des particules qui ornent l'intérieur des aréoles. Il peut s'agir de points ou de granules.
Combinaisons
Les divers caractères du tégument ne se combinent pas toujours de manière uniforme chez une classe ou variété donnée, mais ils demeurent fort utiles pour l'identification. Ces caractères doivent cependant être examinés au microscope stéréoscopique. Le grossissement à utiliser dépend des préférences de chacun, mais il arrive que certains caractères soient plus faciles à évaluer à faible grossissement.
Hile
HileLes caractères du hile ne semblent pas très utiles pour l'identification, car ils sont variables à l'intérieur de chaque espèce. Certains analystes essaient d'utiliser la structure du hile, mais ce caractère n'est pas toujours uniforme.
Chalaze
ChalazeLa chalaze, petite saillie située près du hile, est également considérée comme un caractère secondaire, et on n'a pas encore établi de manière sûre son utilité pour l'identification. La chalaze n'a donc pas été utilisée dans le présent manuel d'identification.
Radicule
Radicule la radicule, ou racine primaire de l'embryon, est située entre les deux cotylédons. Chez certaines classes de graines, elle est visible à la surface de la graine sous forme de crête, au fond d'une rainure longeant le côté de la graine. L'ensemble que forme cette crête et cette rainure fournit des caractères utiles à l'identification. À titre d'exemple, la crête et la rainure radiculaires sont bien visibles sur une plus grande proportion des graines dans les échantillons de canola ou de colza que dans ceux de moutarde sauvage.

Figure 2

Caractères servant à identifier les petites graines oléagineuses et les graines de mauvaises herbes

Figure 2 – Caractères servant à identifier les petites graines oléagineuses et les graines de mauvaises herbes

Date de modification :