Manuel des systèmes d'échantillonnage et Guide d'approbation

Échantillonnage manuel

4.1 Échantillonnage manuel dans le flot de grain

Pour prélever des échantillons dans le flot d'écoulement du grain il faut procéder à intervalles réguliers, du début à la fin du flot d'écoulement. L'équipement à utiliser pour effectuer l'échantillonnage manuel dans ces conditions est le suivant :

Pelle à main

La pelle à main est un dispositif d'échantillonnage formé d'une coupelle rigide fixée au bout d'un manche solide et durable mesurant de 50 à 100 centimètres. La capacité de la coupelle doit être d'au moins 50 grammes et d'au plus 200 grammes.

L'illustration montre trois différentes pelles à main. Description ci-dessous.

Lorsqu'on utilise une pelle à main pour procéder à l'échantillonnage manuel du flot d'écoulement depuis la courroie, il faut insérer l'outil d'échantillonnage à différents points du flot d'écoulement, en alternance (à gauche, au milieu et à droite) à chaque activité d'échantillonnage. La pelle doit être introduite « en amont » dans le flot du grain, puis « en aval » en la tournant pour la remplir, et en s'assurant que la vitesse du déplacement de la pelle de gauche à droite est la même que celle de la courroie. Le fait de déplacer la pelle à la même vitesse que le flot d'écoulement permet d'effectuer des prélèvements aux endroits appropriés sur la courroie sans répandre de grains ni trop remplir la pelle.

Lors d'un échantillonnage manuel du grain dans le flot d'écoulement libre, il faut introduire la pelle à l'envers dans le flot, la faire pivoter à 180 degrés pour la remplir, puis la retirer du flot.

4.11 Fréquence d'échantillonnage dans le flot de grain

Mise en garde : L'échantillonnage doit être fait à un endroit donnant accès à tout le flot du grain. Toutes les mesures de précaution doivent être prises au moment de prélever des échantillons dans le flot du grain ou près d'un convoyeur en marche.

Échantillonnage du flot d'écoulement du grain en vrac chargé dans des conteneurs

La fréquence d'échantillonnage est déterminée par le temps que prend le chargement du grain et par la taille du lot. La Commission canadienne des grains exige le prélèvement d'au moins 5 échantillons primaires par conteneur de 20 tonnes, fait systématiquement à intervalles réguliers (soit au moins un échantillon primaire toutes les 4 tonnes métriques). Si un plus grand échantillon composite est requis, il faut réduire l'intervalle de prélèvement des échantillons primaires tout au long du processus de chargement.

Exemple de calcul pour déterminer la fréquence d'échantillonnage :

Le lot de grains comprend 2 conteneurs de 20 tonnes chacun et sera chargé en 30 minutes environ.
Poids total de 40 t ÷ 4 (1 échantillon toutes les 4 tm) = au moins 10 échantillons sont requis.
30 minutes pour charger le lot ÷ 10 échantillons requis = 3 minutes.

Un échantillon sera donc prélevé toutes les 3 minutes tout au long du processus de chargement du lot de 40 tonnes.

La pelle à main utilisée dans l'exemple a une capacité de 200 grammes.

10 échantillons à la pelle x 200 grammes = un échantillon de 2 000 grammes sera prélevé dans ce lot.

Nota : Si un plus grand échantillon composite est requis, la solution est de réduire l'intervalle de prélèvement des échantillons et non pas d'utiliser une pelle plus grande.

Échantillonnage du flot d'écoulement de grands lots de grain en vrac

Procédure :

  1. La fréquence d'échantillonnage doit être d'au moins un échantillon primaire la minute prélevé systématiquement tout au long de l'écoulement.
  2. Au départ, il faut insérer la pelle à main à différents points du flot d'écoulement, en alternance (à gauche, au milieu et à droite). La pelle est introduite à l'envers « en amont » dans le flot du grain. Puis, en la déplaçant « en aval », la pelle doit être retournée pour être remplie. Le fait de déplacer la pelle à la même vitesse que le flot d'écoulement permet d'effectuer des prélèvements aux endroits appropriés dans le flot sans répandre de grains ni trop remplir la pelle.
  3. Examiner les échantillons primaires ainsi prélevés pour en assurer l'uniformité.
  4. Mélanger les échantillons primaires dans un contenant pour obtenir un échantillon composite.
  5. Réduire l'échantillon composite pour obtenir la taille appropriée à l'aide d'un diviseur de type Boerner.

4.2 Échantillonnage manuel de lots statiques

Des échantillons de grains peuvent être prélevés directement dans des sacs ou des sacs de manutention. Les emballages de grains qui pèsent habituellement 100 kg ou moins sont des sacs, tandis que ceux qui pèsent généralement plus de 100 kg sont des sacs de manutention. L'outil servant à échantillonner le grain ensaché est la sonde à double tube.

Sacs de manutention
Sacs de manutention

Sacs de grain empilés
Sacs de grain empilés

Sonde à double tube

La sonde à double tube consiste en un tube creux se terminant par une pointe solide, dans lequel s'emboîte étroitement un second tube, ce qui empêche le produit de s'infiltrer entre les deux. Les ouvertures du tube interne peuvent être séparées ou non par des cloisons (bouchons fixes ou amovibles). Les sondes à double tube munies de cloisons peuvent s'utiliser à l'horizontale ou à la verticale. Les sondes à double tube sans cloisons ne s'utilisent qu'à la verticale pour l'échantillonnage du grain emballé dans des sacs de plus de 100 kg. L'échantillonnage à la verticale de sacs de grain de 100 kg ou moins doit se faire en présence de cloisons.

L'image montre trois sondes à double tube de taille différent.
L'image montre trois sondes à double tube de taille différente

Les tubes intérieur et extérieur comportent plusieurs ouvertures (fentes ou trous) de sorte qu'en faisant tourner le tube intérieur, on aligne les ouvertures des deux tubes. Ce type de sonde présente un risque de contamination plus élevé. Il faut prendre soin de s'assurer que toutes les ouvertures des tubes intérieur et extérieur sont propres et qu'aucune particule n'est logée entre les deux tubes. Lorsqu'on ferme les ouvertures, on risque d'endommager le produit pris entre les bords des fentes, mais on peut réduire les dommages en fermant lentement les ouvertures jusqu'à ce qu'on sente une résistance.

La totalité du contenu du tube interne représente un échantillon primaire. Lorsqu'on échantillonne l'emballage à l'horizontale, la sonde doit être assez longue pour atteindre le côté opposé de l'emballage. Lors de l'échantillonnage à la verticale des sacs de 100 kg ou moins, il faut utiliser une sonde avec cloisons, et celle-ci doit être assez longue pour atteindre le fond de l'emballage. Lors de l'échantillonnage à la verticale des sacs de plus de 100 kg, la sonde peut être employée avec ou sans cloisons, mais elle doit être assez longue pour atteindre le fond du sac.

Sonde Nobbe

La sonde Nobbe est un tube pointu présentant un orifice ovale près de sa pointe. Elle est assez compacte, donc facile à transporter. Le risque de contamination est faible, car il est facile de la garder propre. La sonde Nobbe convient bien à l’échantillonnage d’un produit à écoulement facile qui est ensaché, mais seulement lorsqu’elle peut atteindre le centre de l’emballage. Elle ne peut être utilisée qu’à l’horizontale, et son utilisation est limitée aux emballages dans lesquels elle peut être plongée.

L'image montre trois sondes Nobbe de taille différent.
L'image montre trois sondes Nobbe de taille différente.

Nota : Les installations qui ensachent le grain après l’avoir nettoyé et traité peuvent prélever un échantillon à l’aide d’une pelle à main sur le dessus du sac (100 kg ou moins) une fois rempli, et avant la fermeture, si les conditions suivantes sont respectées :

  1. Le même dispositif d'échantillonnage est utilisé pour échantillonner tout le lot.
  2. Le dispositif d'échantillonnage a une capacité suffisante (de 50 à 200 grammes) pour permettre l'obtention d'un échantillon composite d'au moins 1 000 grammes.
  3. L'échantillonnage du lot est effectué à intervalles réguliers à l'intensité indiquée dans le tableau figurant à la section 4.26.

4.21 Sondes approuvées selon le type de culture céréalière

Selon les méthodes approuvées par la Commission canadienne des grains, l'échantillonnage manuel d'un lot statique doit se faire à l'aide d'une sonde à double tube ou d'une sonde Nobbe. Le dispositif d'échantillonnage ne doit pas choisir le produit selon sa taille ni endommager le produit échantillonné. La sonde qu'il convient d'utiliser est choisie selon le type de culture céréalière, comme le précise le tableau suivant.

Sondes approuvées selon le type de culture céréalière
Culture Taille de la sonde
Orge grande (20 mm ou plus)
Haricots grande (20 mm ou plus)
Sarrasin grande (20 mm ou plus)
Canola petite (8 mm à 14 mm)
Pois chiche grande (20 mm ou plus)
Maïs grande (20 mm ou plus)
Lin moyenne (15 mm à 19 mm)
Lentilles moyenne (15 mm à 19 mm)
Grain mélangé grande (20 mm ou plus)
Graine de moutarde petite (8 mm à 14 mm)
Avoine grande (20 mm ou plus)
Pois grande (20 mm ou plus)
Colza petite (8 mm à 14 mm)
Seigle grande (20 mm ou plus)
Graine de carthame grande (20 mm ou plus)
Soja grande (20 mm ou plus)
Soja (de type Natto) moyenne (15 mm à 19 mm)
Tournesol grande (20 mm ou plus)
Triticale grande (20 mm ou plus)
Blé dur ambré grande (20 mm ou plus)
Blé moyenne (15 mm à 19 mm)

4.22 Exigences relatives à l'échantillonnage du grain ensaché à l'aide d'une sonde

Mise en garde : Il faut respecter les mesures de sécurité au moment d'échantillonner des sacs de grain empilés.

  1. Le grain ensaché est celui qui est contenu dans tout type de sac ou de sac de manutention.
  2. L'installation/demandeur doit fournir le personnel nécessaire pour déplacer les sacs, au besoin.
  3. Tous les sacs du lot doivent être accessibles.
  4. Tous les sacs du lot doivent contenir le même produit, être de même poids et porter la même identification.
  5. Tous les sacs doivent être étiquetés ou marqués d'un numéro de lot/d'identification.

4.23 Procédure d'échantillonnage à l'horizontale – sonde à double tube

  1. Introduire doucement la sonde en diagonale en position fermée, dans le plan horizontal, jusqu'à ce qu'elle atteigne le coin opposé de l'emballage. L'ouverture du tube extérieur doit être orientée vers le haut. Prendre soin d'éviter que la sonde traverse le côté opposé de l'emballage.
  2. Ouvrir la sonde jusqu'à ce que les ouvertures intérieures et extérieures soient alignées, puis l'agiter légèrement pour permettre aux ouvertures de se remplir.
  3. Fermer doucement la sonde jusqu'à ce qu'une résistance se fasse sentir; retirer la sonde de l'emballage.
  4. Placer chaque échantillon primaire dans un contenant approprié et propre (bac/seau) pour permettre la vérification de l'uniformité.
  5. Au besoin, réduire l'échantillon à la taille voulue à l'aide d'un diviseur de type Boerner.

Vidéo : Échantillonnage horizontal à l'aide de la sonde à double tube

4.24 Procédure d'échantillonnage à la verticale – sonde à double tube

  1. Introduire la sonde fermée à travers la partie supérieure de l'emballage, en angle, jusqu'à ce qu'elle atteigne le fond de l'emballage.
  2. Tourner le tube intérieur jusqu'à ce que les ouvertures intérieures et extérieures soient alignées, puis agiter légèrement la sonde pour permettre aux ouvertures de se remplir.
  3. Fermer doucement la sonde et la retirer.
  4. Recueillir l'échantillon sur un long morceau de papier propre ou dans un contenant propre qui est de la même longueur que la sonde (lors d'un prélèvement avec cloisons, soit d'un sac de plus de 100 kg).
  5. Recueillir l'échantillon dans un contenant propre (lors d'un prélèvement sans cloisons, soit d'un sac de 100 kg et moins).
  6. Vérifier l'uniformité de l'échantillon en fonction des échantillons primaires déjà recueillis avant de l'ajouter à l'échantillon composite.
  7. Au besoin, réduire l'échantillon à la taille voulue à l'aide d'un diviseur de type Boerner.

Vidéo : Échantillonnage vertical à l'aide de la sonde à double tube

4.25 Procédure d'échantillonnage – sonde Nobbe

  1. Introduire doucement la sonde au centre de l'emballage, l'orifice tourné vers le bas et la sonde inclinée vers le haut à un angle d'environ 30 degrés par rapport à l'horizontale.
  2. Lorsqu'on prélève l'échantillon à l'extrémité de l'emballage, l'orifice de la sonde doit atteindre le centre de l'emballage. La sonde est introduite le plus près possible du fond de l'emballage (c.-à-d. sous la couture).
  3. Lorsqu'on prélève l'échantillon par le côté de l'emballage, l'orifice de la sonde doit atteindre le côté opposé. La sonde est introduite au fond de l'emballage en formant un angle de 30 degrés avec l'horizontale.
  4. Faire ensuite pivoter la sonde de 180 degrés de manière à ce que l'orifice soit orienté vers le haut.
  5. Retirer la sonde en l'agitant doucement pour aider à conserver un écoulement uniforme du produit dans le bac de réception.
  6. Ne pas agiter la sonde sans la retirer.
  7. Lorsqu'on échantillonne depuis l'extrémité, il faut retirer la sonde de plus en plus lentement de manière à ce que la quantité de produit obtenue en divers points successifs augmente progressivement depuis le milieu de l'emballage.
  8. Lorsqu'on échantillonne depuis le côté, il faut retirer la sonde à une vitesse constante.
  9. Placer chaque échantillon primaire dans un contenant approprié et propre (bac/seau) pour permettre la vérification de l'uniformité.
  10. Une fois la sonde retirée, replacer les fibres du sac afin de refermer le trou en passant la pointe de la sonde sur le trou à quelques reprises et dans des directions opposées.

4.26 Intensité d'échantillonnage d'un lot statique (sacs)

L'échantillon composite doit être d'au moins 1 000 grammes pour pouvoir être soumis à la Commission canadienne des grains. Toutefois, s'il est destiné à diverses fins, l'échantillon composite doit être de taille suffisante pour permettre toutes les utilisations prévues. Le tableau suivant indique le nombre minimal d'échantillons primaires à prélever. Au besoin, d'autres échantillons primaires peuvent être prélevés pour obtenir un échantillon composite représentatif plus grand. Tous les échantillons primaires doivent être prélevés au hasard dans tout le lot.

Intensité d'échantillonnage d'un lot statique (sacs) - jusqu'à concurrence de 10 conteneurs ou de 5 000 sacs par échantillon composite, soit la taille maximale d'un lot
Article Nombre de sacs dans le lot Nombre minimal d'échantillons primaires à prélever Sacs de manutention
1 1 à 20 Un échantillon prélevé dans tous les sacs Au moins deux échantillons primaires prélevés dans chacun des sacs de manutention. (maximum de 300 sacs de manutention par lot)
2 21 à 1000 Un échantillon prélevé dans 6 % des sacs du lot, mais au moins 20 échantillons prélevés au hasard parmi tous les sacs
3 plus de 1000 Un échantillon prélevé dans 3 % des sacs du lot, mais au moins 60 échantillons sélectionnés au hasard  

4.27 Intensité d'échantillonnage du grain contenu dans des sacs de manutention

Il faut prélever au moins deux échantillons primaires dans chacun des sacs de manutention, soit par échantillonnage du flot d'écoulement (voir la procédure à suivre) au moment de leur remplissage, soit par sonde une fois le sac de manutention rempli.

Intensité d'échantillonnage du grain contenu dans des sacs de manutention
Article Nombre de sacs dans le lot Nombre minimal d'échantillons primaires à prélever Sacs de manutention
1 1 à 20 Un échantillon prélevé dans tous les sacs Au moins deux échantillons primaires prélevés dans chacun des sacs de manutention. (maximum de 300 sacs de manutention par lot)
2 21 à 1000 Un échantillon prélevé dans 6 % de tous les sacs du lot, mais au moins 20 échantillons prélevés au hasard parmi tous les sacs
3 plus de 1000 Un échantillon prélevé dans 3 % de tous les sacs du lot, mais au moins 60 échantillons sélectionnés au hasard  

Les sacs de manutention sont des sacs de grains pesant habituellement 100 kg ou plus.

  1. Tous les sacs de manutention du lot doivent être accessibles, et tous doivent être échantillonnés.
  2. Le nombre maximal de sacs de manutention dans un lot ou un sous-lot est de 300.
  3. Introduire la sonde fermée dans le sac de manutention jusqu'à ce qu'elle atteigne la profondeur maximale (fond de l'emballage).
  4. Ouvrir la sonde et l'agiter légèrement pour permettre au tube interne de se remplir.
  5. Fermer doucement la sonde jusqu'à ce qu'une résistance se fasse sentir afin d'éviter tout dommage au produit échantillonné.
  6. Retirer la sonde et verser l'échantillon sur un linge ou dans un contenant, puis en vérifier l'uniformité. Selon la qualité et la taille de l'échantillon prélevé par la sonde, déterminer si d'autres prélèvements sont nécessaires. Il est important de noter que tous les sacs de manutention faisant partie du lot doivent être échantillonnés le même nombre de fois afin d'assurer une représentation uniforme de l'échantillon provenant du lot.
  7. Il faut faire au moins deux prélèvements par sonde dans chacun des sacs de manutention.
  8. Au besoin, réduire l'échantillon à la taille voulue à l'aide d'un diviseur de type Boerner.

Nota : On peut prélever des échantillons dans les sacs de manutention pendant leur remplissage en respectant la procédure d'échantillonnage manuel dans le flot de grain qui est décrite à la section 4.1 du Guide. Il faut prélever au moins deux échantillons primaires dans chacun des sacs de manutention pendant le remplissage, à intervalles réguliers. Par exemple, un échantillon primaire serait prélevé à mi-chemin et un autre à la fin.