Qualité de la moutarde de l'Ouest canadien en 2013

Bilan des conditions météorologiques et de la production

Conditions météorologiques

La saison de croissance 2013 s’est révélée bonne tant sur les plans de la qualité que de la production de moutarde. Au printemps, il y a eu des préoccupations initialement pendant l’ensemencement en raison de la fonte des neiges tardive et des conditions fraîches et humides. Bien que l’ensemencement ait débuté au début mai à certains endroits, il s’est étendu jusqu’à la mi-juin. Malgré l’ensemencement tardif, des conditions météorologiques plutôt favorables pendant le reste de l’été ont permis aux cultures de mûrir sans trop de perturbations en Alberta et en Saskatchewan. Les conditions ont été chaudes et sèches de la mi-août jusqu’en septembre, ce qui a permis de récolter les cultures en bon état. À la mi-septembre, les trois quarts de la moutarde étaient récoltés en Saskatchewan; au cours de la première semaine d’octobre, la récolte était à toute fin pratique terminée (Saskatchewan Crop Report en anglais seulement).

La configuration des températures et des pluies dans l’Ouest canadien pour la saison de croissance 2013 se trouve sur le site Web d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Information sur la production et les grades

Comme l’indiquent les données du tableau 1, la production de graines de moutarde a augmenté d’environ 30 % par rapport à 2012, pour atteindre 154,5 milliers de tonnes métriques, en raison de la hausse des superficies ensemencées et du rendement par hectare. Le rendement était d’environ 1 045 kg/hectare (Statistique Canada), ce qui est supérieur au rendement de l’an dernier (880 kg/hectare) et à la moyenne décennale de 896 kg/hectare.

On estime qu’environ 44 % de la moutarde produite en Saskatchewan était de la moutarde blanche, 41 % de la moutarde brune, et 15 % de la moutarde chinoise, selon le Specialty Crop Report 2013 (en anglais seulement) de la province. Les producteurs de la Saskatchewan sont responsables de 74 % des superficies ensemencées et de près de 76 % de la production de moutarde de l’Ouest canadien, alors que ceux de l’Alberta sont responsables de presque tout le reste de la production (tableau 1).

Quelque 70 % des échantillons soumis dans le cadre de l’enquête sur la récolte ont obtenu le grade supérieur, comparativement à 62 % en 2012 et à la moyenne décennale (2003-2012) de 72 %. Les conditions de croissance et de récolte qu’a connues l’ensemble des Prairies ont donné une moutarde présentant certains dommages visibles. Les principaux facteurs ayant entraîné le déclassement des échantillons de l’enquête sur la récolte sont le mélange apparent de graines de mauvaises herbes et les matières étrangères.

Superficie ensemencée et production de la moutarde de l'Ouest canadienNote de bas de page 1
Région Superficie ensemencée en 2013Note de bas de page 2 Superficie ensemencée en 2012Note de bas de page 2 Production en 2013Note de bas de page 3 Production en 2012Note de bas de page 3 Production moyenne 2003-12Note de bas de page 3
Manitoba s.o. s.o. s.o. s.o. 1,3
Saskatchewan 109,3 97,1 117,3 82,7 134,5
Alberta 38,5 38,4 37,2 35,9 37,2
Ouest canadien 147,8 133,5 154,5 118,6 173,0

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Statistique Canada. Tableau 001-0010 – Estimation de la superficie, du rendement, de la production et du prix moyen à la ferme des principales grandes cultures, en unités métriques.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Superficie ensemencée en milliers d'hectares.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Production en milliers de tonnes.

Retour à la référence de la note de bas de page 3