Qualité de la moutarde de l'Ouest canadien en 2013

Le présent rapport renferme des données sur la teneur en huile, en protéines et en glucosinolates ainsi que la composition des acides gras de la moutarde chinoise (Brassica juncea), de la moutarde brune (Brassica juncea) et de la moutarde blanche (Sinapis alba) cultivées dans l’Ouest canadien en 2013 (figure 1). Les données sont tirées des analyses des échantillons recueillis par la Commission canadienne des grains dans le cadre de son enquête sur la récolte.

Figure 1 - Graines de moutarde cultivées au Canada
Des échantillons de moutarde blanche, brune et chinoise. Noms en latin dans le text au-dessus.

Sommaire

En 2013, les moutardes orientale, brune et blanche de première qualité ont une teneur en huile fixe de 44,9 %, 39,5 % et 32,3 % respectivement, alors que les moyennes décennales (2003-2012) pour ces graines sont de 41,9 %, 39,1 % et 30,2 %, respectivement (figures 2, 3 et 4). La teneur en protéines brutes des graines de moutarde chinoise, brune et blanche de première qualité est de 24,2 %, 26,3 % et 29,5 % respectivement, comparativement aux moyennes décennales de 26,6 %, 26,8 % et 31,8 %, respectivement (figures 2, 3 et 4). La teneur en glucosinolates des échantillons de moutarde chinoise de première qualité est de 108 microgrammes par gramme (μmol/g), soit une baisse de 18 µmol/g par rapport à la moyenne décennale, alors que celle de la moutarde brune a baissé de 13 µmol/g pour s’établir à 96 µmol/g (figure 5).