Qualité de la moutarde de l'Ouest canadien en 2017 - Introduction

Introduction

Le présent rapport renferme des données sur la teneur en huile, en protéines et en glucosinolates totaux ainsi que la composition en acides gras de la moutarde chinoise (Brassica juncea), de la moutarde brune (Brassica juncea) et de la moutarde blanche (Sinapis alba) cultivées dans l’Ouest canadien en 2016 (figure 1). Les données sont tirées des analyses des échantillons de récolte recueillis par la Commission canadienne des grains.

Figure 1 : Graines de moutarde cultivées au Canada

Graines de moutarde cultivées au Canada: Moutarde blanche, brune et chinoise
Moutarde blanche (Sinapis alba)

Moutarde blanche (Sinapis alba)

BMoutarde brune (Brassica juncea)

Moutarde brune (Brassica juncea)

Moutarde chinoise (Brassica juncea)

Moutarde chinoise (Brassica juncea)

Sommaire

En 2017, la teneur moyenne en huile de la moutarde chinoise, de la moutarde brune et de la moutarde blanche de première qualité est inférieure à celle de l’an dernier et à la moyenne sur 10 ans (40,5 %, 35,9 % et 27,1 %, respectivement) (figures 2, 3 et 4). La teneur moyenne en protéines de la moutarde chinoise, de la moutarde brune et de la moutarde blanche de première qualité est quant à elle supérieure à celle de l’an dernier et à la moyenne sur 10 ans (27,5 %, 29,3 % et 34,5 %, respectivement) (figures 2, 3 et 4). La teneur totale en glucosinolates des graines de moutarde de première qualité est de 118 micromoles par gramme (µmol/g) pour la moutarde chinoise et de 108 µmol/g pour la moutarde brune, ce qui est semblable à la moyenne sur 10 ans de 120 µmol/g pour les graines de moutarde chinoise et de 107 µmol/g pour les graines de moutarde brune (figure 5). Les teneurs en huile, en protéines et en glucosinolates sont exprimées sur une base matière sèche.

Date de modification :