Évaluation du Programme d’échantillons de récolte - Conclusions et recommandations

Conclusions et recommandations

Conclusions

Les conclusions qui suivent visent la pertinence, l'atteinte des résultats prévus, ainsi que la conception et l'exécution du Programme d'échantillons de récolte.

Pertinence

Le Programme d'échantillons de récolte est en harmonie avec les rôles et responsabilités du gouvernement fédéral, les priorités fédérales et le résultat stratégique de la Commission canadienne des grains. Bien que le programme ne soit pas mandaté en vertu de la Loi sur les grains du Canada, les activités et les extrants du Programme d'échantillons de récolte appuient les principales responsabilités législatives de la Commission canadienne des grains, notamment celles liées à l'élaboration de normes de classement visuel et à la surveillance et à la vérification des facteurs de classement par la Division des services à l'industrie, ainsi qu'aux travaux de recherche sur les conditions environnementales dans le cadre du programme de recherches sur la qualité des grains et à d'autres projets de recherche spéciaux. Le Programme d'échantillons de récolte est harmonisé avec les priorités fédérales qui visent à assurer la croissance, la compétitivité et la durabilité du secteur agricole et avec le résultat stratégique de la Commission canadienne des grains, à savoir que « Les grains du Canada sont salubres, fiables et commercialisables, et les producteurs de grain canadiens sont dûment rémunérés pour les livraisons de grain aux entreprises céréalières agréées ». Le programme soutient également la nouvelle priorité organisationnelle de la Commission canadienne des grains, « investir dans les relations avec les intervenants », énoncée dans son Rapport sur les plans et priorités de 2015 à 2016.

Il y a un grand besoin de continuer le Programme d'échantillons de récolte. Les échantillons sont essentiels pour appuyer les activités et les objectifs du programme de recherches sur la qualité des grains et du programme d'assurance de la qualité. Le Programme d'échantillons de récolte est la principale source, sinon la seule, de matériel d'échantillons pour de nombreux membres du personnel du programme de recherches sur la qualité des grains, car le programme fournit des échantillons purs, non mélangés, d'une origine géographique connue, obtenue directement de producteurs qui se trouvent au début de la chaîne d'approvisionnement. D'autres sources de matériel, comme les échantillons prélevés de cargaisons, les échantillons de sélectionneurs et les échantillons composites obtenus de silos à grains, des associations de producteurs ou d'autres intervenants, ne conviendraient pas aux besoins de la Commission canadienne des grains. Les changements survenus dans les systèmes de commercialisation des grains et des oléagineux ainsi que la privatisation du commerce du blé et de l'orge de l'Ouest Canadien ont fait augmenter la demande concernant les extrants du Programme d'échantillons de récolte chez de nombreux bénéficiaires externes. L'utilisation des rapports annuels sur la qualité des récoltes offerts sans frais est importante et croissante parmi les bénéficiaires externes. En 2015, le retrait de producteurs inscrits au programme, surtout pour des causes de départ à la retraite, de déménagement et de décès, a entraîné une baisse du nombre total de personnes inscrites. Le sondage réalisé auprès des producteurs inscrits au programme a révélé que ces derniers étaient beaucoup plus âgés que la majorité des producteurs canadiens. Alors qu'une des priorités de la Commission canadienne des grains est d'attirer de nouveaux producteurs, il faut intensifier les efforts de recrutement en ciblant la relève agricole.

Dans l'ensemble, le Programme d'échantillons de récolte complète les enquêtes sur les récoltes menées par d'autres organisations au Canada. Bien que certains renseignements présentés dans les rapports annuels sur la qualité des récoltes de la Commission canadienne des grains recoupent les données qui figurent dans les rapports d'évaluation des récoltes de l'Institut international du Canada pour le grain, l'évaluation a révélé que les deux rapports étaient utilisés à des fins différentes par les mêmes intervenants et qu'ils profitaient à différents intervenants de la chaîne de valeur. Les méthodes d'échantillonnage des récoltes utilisées par la Commission canadienne des grains et par l'Institut international du Canada pour le grain sont différentes et complémentaires. Tandis que l'Institut international du Canada pour le grain a établi un partenariat avec neuf grandes sociétés céréalières pour obtenir des échantillons et, en retour, leur fournit les résultats de classement pour appuyer leurs activités de commercialisation, le Programme d'échantillons de récolte obtient des échantillons directement des producteurs et leur fournit les grades non officiels de leurs cultures, des données qui éclairent les producteurs dans leur stratégie de commercialisation conformément au programme de protection des producteurs de la Commission canadienne des grains. L'évaluation et le rapport annuels de l'Institut international du Canada pour le grain portent uniquement sur le blé roux de printemps de l'Ouest canadien, le blé dur ambré de l'Ouest canadien, le blé rouge d'hiver de l'Ouest canadien et le blé roux de printemps Canada Prairie de la région des Prairies. La Commission canadienne des grains publie des rapports sur la qualité des récoltes pour ces quatre classes de blé de même que pour d'autres classes de blé de l'Ouest canadien, le blé d'exportation, le lin, les lentilles, l'orge brassicole, les pois, le blé de l'Ontario et le soja canadien de qualité alimentaire et non alimentaire. 

L'enquête Ontario Wheat Harvest Quality Scoop des Grain Farmers of Ontario, menée en partenariat avec la Commission canadienne des grains, est complémentaire au Programme d'échantillons de récolte. Néanmoins, la Commission canadienne des grains a de la difficulté à obtenir suffisamment d'échantillons des producteurs de la région de l'Est. La Commission canadienne des grains aurait intérêt à resserrer encore davantage ses liens avec les Grain Farmers of Ontario et à en établir de nouveaux pour renforcer le Programme d'échantillons de récolte dans l'Est du Canada. Les autres acteurs qui classent et évaluent les grains, notamment les sociétés céréalières et les laboratoires d'analyse, ne reproduisent pas ni ne chevauchent les activités du Programme d'échantillons de récolte, car ils poursuivent des objectifs différents et ne publient pas d'information sur la qualité des récoltes. La plupart des bénéficiaires externes utilisent les renseignements fournis par la Commission canadienne des grains en complément d'autres sources d'information sur la qualité des récoltes.

Atteinte des résultats prévus

Le Programme d'échantillons de récolte a atteint les résultats immédiats prévus, c'est-à-dire :

  • renseigner les producteurs sur la qualité de leurs grains;
  • sensibiliser les acheteurs et les transformateurs, au pays et à l'étranger, à la qualité des grains canadiens;
  • soutenir les activités et les objectifs du programme d'assurance de la qualité et du programme de recherches sur la qualité des grains.

Le Programme d'échantillons de récolte fournit au programme d'assurance de la qualité des grains et au programme de recherches sur la qualité des grains un approvisionnement annuel en échantillons de grains non mélangés prélevés par des producteurs, qui permet de maximiser l'éventail de variétés, de facteurs environnementaux et de caractéristiques de qualité des échantillons. Les rapports annuels sur la qualité des récoltes et l'information générée grâce au Programme d'échantillons de récolte soutiennent aussi l'obligation de la Commission canadienne des grains de mettre en œuvre un système de classement à l'appui d'une commercialisation efficace du grain canadien, au pays et à l'étranger. Les bénéficiaires externes sont très satisfaits du programme en général. La plupart des bénéficiaires trouvent que les renseignements non officiels qui leur sont fournis sur les grades et la qualité des grains sont utiles ou très utiles, car ils accroissent leurs connaissances pour leur permettre de mieux commercialiser leurs grains. Les rapports annuels de la Commission canadienne des grains sur la qualité des récoltes renferment de meilleurs renseignements sur les récoltes de grain canadien qui sont très utiles pour les intervenants externes.

Le programme a également atteint les résultats intermédiaires escomptés, qui consistent à :

  • améliorer la capacité des producteurs de négocier un prix et un grade équitables pour leur grain;
  • accroître la confiance des intervenants à l'égard de la qualité, des facteurs de classement et des caractéristiques des grains canadiens;
  • fournir de l'information utile à l'industrie céréalière nationale pour la commercialisation des grains canadiens.

Les producteurs participants reçoivent sans frais un grade non officiel et des renseignements sur la qualité de leurs récoltes qui les éclairent et les aident à évaluer les offres des acheteurs et à négocier plus efficacement le grade et le prix de leurs récoltes. Les données issues du Programme d'échantillons de récolte qui démontrent l'uniformité des grains canadiens au fil des ans renforcent la confiance des intervenants externes (y compris des acheteurs et des transformateurs éventuels) à l'égard de la qualité, des facteurs de classement et des caractéristiques des grains canadiens. En outre, le fait que la Commission canadienne des grains soit un organisme gouvernemental indépendant inspire la confiance quant à l'autonomie et à la validité du système de classement canadien et des rapports annuels sur les récoltes. Enfin, les renseignements détaillés sur la qualité et l'uniformité des grains issus du programme s'avèrent une aide efficace pour l'industrie céréalière nationale sur le plan de la commercialisation des grains canadiens. 

En appuyant les responsabilités législatives de la Commission canadienne des grains, le programme contribue de manière positive à l'atteinte du résultat stratégique de cette dernière, à savoir que « Les grains du Canada sont salubres, fiables et commercialisables et les producteurs de grain canadiens sont dûment rémunérés pour les livraisons de grain aux entreprises céréalières agréées ». Le programme alimente la Commission canadienne des grains en matériel qui appuie sa capacité de formuler des recommandations, d'établir des normes de classement et des grades, de mettre en œuvre un système de classement et d'inspection des grains canadiens et de mener, de parrainer et de promouvoir des travaux de recherche sur les grains et les produits à base de grain. Les grades non officiels aident les producteurs participants dans leurs stratégies de commercialisation, et les rapports annuels sur la qualité des récoltes sont largement utilisés par les sociétés céréalières, les acheteurs et les transformateurs pour soutenir la commercialisation du grain canadien.

Conception et exécution du programme

La conception actuelle du programme le rend efficace et économique et s'avère la meilleure option selon les objectifs prévus du programme et les bénéficiaires. Les autres méthodes d'échantillonnage définies ne répondraient pas aux besoins des gestionnaires de programmes et des scientifiques de la Commission canadienne des grains concernant des échantillons purs provenant des producteurs, n'aideraient pas ceux-ci à commercialiser leurs grains et à négocier les grades et les prix, ou entraîneraient des coûts prohibitifs. 

La conception et l'exécution du programme répondent aux besoins de la Commission canadienne des grains, car cette dernière est ainsi alimentée adéquatement en matériel d'échantillons divers pour appuyer les activités et les objectifs de ses programmes d'assurance de la qualité et de recherches sur la qualité des grains. Les autres sources définies de matériel d'échantillons ne sont pas appropriées, selon les besoins de la Commission canadienne des grains. On pourrait améliorer l'exécution en accroissant le nombre de producteurs inscrits au programme et en instaurant un mode stratégique de ciblage des soumissions d'échantillons qui assurerait une bonne représentation des régions productrices et des produits.

Dans l'ensemble, la conception et l'exécution du Programme d'échantillons de récolte répondent très efficacement aux besoins des producteurs. Ces derniers sont, pour la plupart, très satisfaits de l'exécution du programme, et ils ont souligné l'importance de maintenir la gratuité du programme. Si des frais de service devaient être perçus, très peu de producteurs participeraient au programme et celui-ci ne répondrait plus aux besoins des programmes d'assurance de la qualité et de recherches sur la qualité des grains en ce qui concerne le matériel d'échantillons. Les producteurs sondés ont indiqué que les mesures suivantes permettraient d'améliorer le programme : modifier l'interface en ligne et envoyer les résultats aux producteurs par courriel, fournir à ces derniers les résultats de classement non officiel des échantillons de grains dans un format imprimable et en soigner la présentation, permettre aux producteurs qui possèdent une grosse exploitation de soumettre plus de huit échantillons et fournir aux producteurs des renseignements additionnels dans l'évaluation non officielle du grade et de la qualité des grains qui leur est communiquée.

Les bénéficiaires externes sont très satisfaits de la conception et de la prestation des rapports annuels sur la qualité des récoltes et des autres renseignements offerts dans le cadre du programme de la Commission canadienne des grains, et ils ont déclaré que le contenu et le format du produit et la prestation des services répondaient bien à leurs besoins. Les intervenants internationaux apprécient le fait de pouvoir communiquer directement avec des représentants de la Commission canadienne des grains pour mieux comprendre les rapports sur la qualité des récoltes et poser des questions de suivi selon leurs besoins en matière de transformation. Des associations de l'industrie ainsi que des sociétés céréalières et des acheteurs nationaux ont suggéré, pour améliorer le programme, d'accroître le nombre d'échantillons recueillis, de cibler d'une manière plus stratégique des produits et des régions et de publier les rapports plus tôt en saison. Certains intervenants internationaux ont indiqué que l'on pourrait accroître l'utilité de l'information en regroupant les renseignements produits par l'Institut international du Canada pour le grain et ceux de la Commission canadienne des grains dans un seul rapport et en y intégrant plus d'information concernant la fonctionnalité liée à l'utilisation finale de variétés précises.

Recommandations

Bien que l'évaluation ait révélé que le Programme d'échantillons de récolte avait atteint les objectifs escomptés et qu'il était exécuté d'une manière efficace et rentable, on a cerné des moyens possibles de l'améliorer.

Recruter de nouveaux participants

Compte tenu des données démographiques concernant les participants au Programme d'échantillons de récolte, des efforts de commercialisation et de promotion sont nécessaires pour assurer le recrutement de nouveaux producteurs afin de remplacer les producteurs âgés qui prennent leur retraite. Tandis que les stratégies utilisées jusqu'à maintenant (p. ex. la promotion aux expositions agricoles, l'exploitation des communications diffusées par les associations de producteurs et de l'industrie et les médias sociaux) doivent être maintenues, il faut envisager d'autres méthodes de promotion et de commercialisation qui ciblent les régions productrices et les produits sous-représentés. Des stratégies possibles pourraient être l'utilisation de publicité à la radio et dans des publications imprimées, le contact direct avec des producteurs, des activités communautaires locales et des partenariats renforcés avec des associations de producteurs et de l'industrie.

Améliorer les renseignements sur la qualité des récoltes fournis aux producteurs

On devrait examiner des possibilités d'améliorer le type et le format des renseignements sur la qualité des récoltes qui sont fournis aux producteurs afin d'accroître leur participation au programme. Une amélioration possible qui devrait être envisagée consiste à inclure plus de facteurs techniques dans les renseignements sur le grade non officiel et la qualité des grains fournis aux producteurs. Les producteurs ayant répondu au sondage ont indiqué que le programme pourrait être amélioré par la fourniture d'explications plus détaillées sur les facteurs de classement, comme l'indice de chute, la détermination des impuretés, la teneur en eau, les grains vitreux durs, le poids au boisseau, les grains fusariés et la vomitoxine.

On pourrait fournir un plus grand nombre d'enveloppes d'échantillons aux gros producteurs ainsi qu'aux producteurs qui cultivent de multiples variétés d'un même produit. De plus, on devrait étudier la possibilité de permettre aux producteurs de mettre à jour leurs préférences concernant les échantillons de grains qu'ils prévoient soumettre pour chaque récolte.

Remanier l'interface en ligne à l'intention des producteurs

On pourrait améliorer l'interface du programme en ligne. Pour ce faire, on pourrait y ajouter une page réservée aux producteurs participants où ceux-ci pourraient se connecter par courriel pour mettre à jour leurs préférences d'échantillons ou aviser la Commission canadienne des grains qu'ils ont pris leur retraite, qu'ils ont déménagé ou qu'ils ont cessé leurs activités. Cela pourrait aussi permettre aux producteurs de consulter leurs résultats personnels et d'y avoir accès pour comparer leurs résultats d'une année à l'autre et les comparer avec les résultats d'échantillons composites régionaux et nationaux.

On pourrait aussi revoir le format des rapports, les rendre imprimables et soigner leur présentation pour les résultats de classement non officiel et d'évaluation de la qualité des grains, afin de rendre l'information fournie plus utile aux producteurs. Afin d'encourager la participation, on pourrait envoyer des courriels aux producteurs pour leur rappeler de soumettre des échantillons ou les informer que leurs résultats sont disponibles. Les résultats pourraient être envoyés par courriel directement aux producteurs. 

Améliorer le suivi relatif à la participation des producteurs

Afin d'améliorer le suivi relatif à l'inscription et à la participation des producteurs au programme, on pourrait surveiller de façon constante le nombre de producteurs retirés de la base de données et ajoutés dans celle-ci chaque année et l'intégrer aux rapports internes sur l'enquête sur les récoltes qui sont destinés à la direction de la Commission canadienne des grains. Dans la mesure du possible, le rapport pourrait aussi présenter le nombre de producteurs qui soumettent des échantillons. Le rapport actuel indique seulement le nombre de producteurs ayant reçu une trousse d'échantillonnage et le nombre global d'échantillons reçus.

Améliorer la communication avec les intervenants

La Commission canadienne des grains pourrait évaluer la possibilité d'améliorer la communication avec les intervenants pour les informer lorsque des versions à jour des renseignements sur les récoltes de blé sont disponibles. Tandis que la Commission canadienne des grains fait actuellement des mises à jour hebdomadaires de ses renseignements sur les récoltes de blé, le cycle de mise à jour pourrait être mieux communiqué aux utilisateurs finaux de l'information. On pourrait également accroître la mesure dans laquelle la Commission canadienne des grains communique avec les intervenants nationaux et les acheteurs internationaux pour promouvoir le Programme d'échantillons de récolte et diffuser les rapports annuels sur la qualité des récoltes.

Établir des partenariats afin d'augmenter la participation dans l'Est du Canada

La Commission canadienne des grains pourrait examiner la possibilité d'établir des partenariats avec des organisations dans l'Est du Canada afin d'obtenir d'autres sources d'échantillons de récolte. Cela permettrait de réagir au faible taux de participation des producteurs de cette région et au fait qu'à compter de 2016, l'organisme Grain Farmers of Ontario pourrait ne plus collaborer avec la Commission canadienne des grains pour recueillir des échantillons à l'appui du Programme d'échantillons de récolte.

Collaborer avec l'Institut international du Canada pour le grain afin de produire un rapport exhaustif

On devrait examiner la possibilité de produire un seul rapport annuel exhaustif sur la qualité des récoltes combinant les renseignements de la Commission canadienne des grains et ceux de l'Institut international du Canada pour le grain. On pourrait s'inspirer notamment du modèle du rapport d'évaluation des récoltes produit par les US Wheat Associates. C'est un document exhaustif qui couvre les récoltes de tout le pays au moyen d'une combinaison de données sur la qualité des récoltes qui proviennent de multiples sources et qui ont été obtenues par différentes méthodes de collecte de données.
Date de modification :