Commission canadienne des grains
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Les incidences des facteurs de classement fréquemment détectés sur l'aptitude technologique du blé commun



5. Conclusions

Lorsque le blé subit des dommages physiques à cause de mauvaises conditions de culture ou de récolte, il est important de se rappeler qu’un système de classement bien conçu permet d’en préserver l’aptitude technologique. Dans le cas des systèmes de classement numériques tels que ceux employés au Canada et aux États-Unis, les critères s’appliquant à chaque grade sont constants d’une année à l’autre, ce qui garantit la qualité uniforme d’un grade donné. Si une année connaît de mauvaises conditions, c’est surtout la proportion de blé du grade supérieur qui est réduite.

Dans les divers pays producteurs de blé, les critères définissant les grades évoluent en fonction des effets des divers facteurs de classement sur la qualité meunière et la qualité d’utilisation finale. Les meuniers peuvent s’assurer de normes minimales de qualité en demandant le grade de blé dont ils ont besoin. Si le meunier n’est pas familier avec la qualité relative des divers grades offerts par le fournisseur, ou si ce dernier ne dispose pas d’un système de classement adéquat, le meunier peut exiger que le fournisseur respecte une certaine liste de critères, afin de garantir que le blé satisfera à ses attentes en matière de qualité.