Pyrale de la farine
Pyralis farinalis (L.)

Classification

Ravageur secondaire : Insecte granivore
Ordre : Lépidoptères
Famille : Pyralidés
Acronyme : PFA

Description

  • Les adultes sont relativement grands et mesurent 22 à 30 mm d’envergure et 7,5 à 15 mm de longueur.
  • Les ailes antérieures sont pâles ou havane au centre et bordées de rougeâtre dans leurs portions basale et apicale. La plage centrale est lisérée de chaque côté par une ligne sinueuse blanche.
  • Les ailes postérieures sont également ornées de motifs.
  • Les chenilles (nom donné aux larves de papillons) sont blanchâtres avec la capsule céphalique et le segment prothoracique foncés.
  • Elles n’ont aucune tache noire sur le corps.

Espèces semblables

  • Aucune

Produits infestés

  • Blé, orge, avoine, maïs, pois, haricots, farine, arachides, fruits séchés, pommes de terre entreposées, aliments mélangés pour animaux, céréales transformées, fourrage (luzerne et trèfle)

Signes d’infestation

  • Présence de fils de soie dans les denrées infestées
  • Présence de déjections, d’exuvies larvaires et nymphales et de restes d’adultes

Dommages

  • Les dommages sont causés par l’alimentation des chenilles et ne sont pas distinctifs.
  • Les toiles de soie produites par les chenilles agglomèrent les particules de nourriture les unes ou autres à la surface des denrées infestées.
  • Les chenilles forent des trous de forme irrégulière dans les denrées infestées.

Lutte

Répartition géographique

  • La pyrale de la farine se rencontre partout dans le monde mais est plus commune dans les régions tempérées.
  • Elle est largement répartie au Canada.

Milieux de prédilection

  • La pyrale de la farine peut survivre en hiver dans les greniers non chauffés.
  • Elle infeste les silos, les minoteries, les installations de transformation, les entrepôts, les céréaliers-vraquiers et les habitations.
  • Elle est considérée comme un ravageur d’importance mineure dans les produits céréaliers grossièrement moulus.
  • Elle atteint son abondance maximale dans le grain moisi, les céréales avariées et les produits céréaliers très humides.
  • Sa présence atteste de mauvaises conditions d’hygiène.

Cycle vital

  • Les femelles déposent leurs œufs au hasard parmi les denrées.
  • Une fois leur développement achevé, les chenilles quittent leur source de nourriture et partent à la recherche d’un endroit propice pour se nymphoser à l’intérieur d’un cocon de soie.

Images

Sélectionnez une image pour voir une version plus grande.