Ptine
Espèces des Ptininae

Classification

Ravageur secondaire : Insecte granivore et détritivore
Ordre : Coléoptères
Famille : Anobiidés
Acronyme : PTI

Description

  • Les adultes ressemblent superficiellement à de petites araignées.
  • Selon les espèces, les adultes sont de couleur variable et peuvent être pubescents ou glabres.
  • Les adultes mesurent de 2 à 4,5 mm de longueur.
  • En vue dorsale, la tête est entièrement ou presque entièrement cachée.
  • Les antennes et les pattes, très longues, renforcent la ressemblance avec des araignées.
  • Les larves sont blanches, vermiformes; la tête et les pattes thoraciques sont bien développées.

Espèce semblable

  • Aucune

Produits infestés

  • Les principaux produits infestés varient d'une espèce à l'autre.
  • De façon générale, les ptines infestent la semoule de maïs, le son, les graines, le grain, les épices, la poussière de grain, la farine de poisson, les balayures d'entrepôt, la farine, l'avoine et l'orge moulues, la semoule de blé, les flocons d'avoine et le grain entreposé (couches superficielles).
  • Les ptines s'attaquent aussi fréquemment au blé et au seigle sains.

Signes d’infestation

  • Présence de fils de soie, accumulation de matières granuleuses, présence d'adultes et de cocons soyeux

Dommages

  • Aucun dommage distinctif
  • La présence de fils de soie dans les produits de meunerie entraîne souvent une perte de qualité du grain et son reclassement comme grain destiné à la consommation animale.
  • Les larves peuvent se nourrir en groupes et agglutiner plusieurs grains ensemble à l'aide de fils de soie.
  • La présence de ptines est une indication de mauvaises conditions sanitaires.

Lutte

Répartition géographique

  • Une vingtaine d'espèces de ptines sont présentes au Canada; la Colombie-Britannique compte plus d'espèces que n'importe quelle autre province.
  • Certaines espèces sont plus abondantes dans certains types de milieux.
  • La plupart des espèces sont des détritivores polyphages qui se nourrissent de nombreuses matières végétales et animales, mais certaines présentent des préférences alimentaires plus restreintes.
  • Le Pseudeurostus hilleri est largement répandu et se rencontre dans les greniers à céréales et les entrepôts.
  • Le Ptinus fur est également largement répandu.
  • Le Ptinus ocellus est plus abondant en Colombie-Britannique et se rencontre dans les silos terminaux, les minoteries et les entrepôts.
  • Le Ptinus raptor est plus abondant dans les entrepôts au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, et il est le ptine le plus commun en Ontario.
  • Le Ptinus villiger se rencontre de la Colombie-Britannique aux Maritimes dans les habitations, les greniers à céréales et autres installations et peut infliger des pertes considérables de denrées entreposées.

Cycle évolutif

  • Les caractéristiques du cycle évolutif varient d'une espèce à l'autre, mais de façon générale, les ptines préfèrent les régions plus humides.
  • De nombreuses espèces sont adaptées aux basses températures et peuvent se reproduire à des températures aussi basses que 10 °C.
  • La durée du développement varie selon le temps de l'année et l'espèce

Images

Sélectionnez une image pour voir une version plus grande.

Le saviez-vous?

La famille regroupe environ 450 espèces.