Espèces du genre Cryptophaguse
Cryptophagus spp.

Classification

Ravageur secondaire : Insectes fongivores
Ordre : Coléoptères
Famille : ryptophagidés
Acronyme : CRY

Description

  • Les adultes sont de petite taille (2 à 3 mm de longueur) et de forme ovalaire et aplatie.
  • Ils sont brun rougeâtre à brun foncé et ont les élytres ornés de marques jaunâtres ou rougeâtres chez certaines espèces.
  • Chez les adultes de nombreuses espèces, les élytres et le pronotum sont recouverts d’une fine pubescence.
  • Les espèces peuvent être départagées d’après la forme de leur thorax, qui peut être anguleux ou présenter une microsculpture formée de petites projections ou dentelures.
  • Les larves sont actives et ont le corps cylindrique, aplati, brun jaunâtre.
  • Chez les larves, la tête, les pattes et les urogomphes sont bien visibles.
  • L’espèce la plus commune est le Cryptophagus varus Woodroffe et Coombs.

Produits infestés

Produits infestés

  • Les espèces du genre Cryptophagus ne se nourrissent pas des denrées qu’elles infestent mais plutôt des microorganismes qui y prolifèrent.
  • Elles infestent les grains de céréales, le blé, l’orge, l’avoine, le son, le riz, la farine, le pain, les fruits séchés et les matières végétales et animales moisies.

Signes d’infestation

  • La présence de grain humide et moisi laisse souvent présager celle des Cryptophagidés, mais l’inverse n’est pas nécessairement vrai.

Dommages

  • Les adultes et les larves se nourrissent de spores et d’hyphes de champignons et n’infligent pas de dommages directs aux denrées.
  • Les adultes peuvent transmettre des spores de champignons et favoriser ainsi la prolifération de moisissures dans les denrées entreposées.

Lutte

Répartition géographique

  • Les espèces du genre Cryptophagus, dont le Cryptophagus varus, sont présentes partout au Canada.

Milieux de prédilection

  • Les espèces du genre Cryptophagus infestent les greniers, les entrepôts, les minoteries, les caves et les maisons.
  • Elles sont fréquemment rencontrées dans les greniers dans les provinces des Prairies.
  • Elles n’infligent pas de dommages directs aux denrées mais se nourrissent des moisissures et des champignons qui y sont associés; leur présence atteste de mauvaises conditions d’entreposage.

Cycle vital

  • Les adultes vivent longtemps et peuvent voler.
  • Les femelles pondent leurs œufs individuellement sur et parmi les hyphes de champignons.

Images

Sélectionnez une image pour voir une version plus grande.