Ergot (ERG)

Définition

Dans le glossaire du Guide officiel du classement des grains, l’ergot est défini comme une maladie fongique affectant les céréales et les graminées. Elle s’attaque, en ordre décroissant d’apparition, au seigle, au triticale, au blé et à l’orge. L’avoine en est rarement atteinte. La maladie produit des excroissances fongiques dures et épaisses, que l’on appelle sclérotes, dont la texture est relativement lisse et dont l’extérieur est noir violacé et l’intérieur, d’un blanc violacé

Photographies

Sclérotes d'ergot.
Sclérotes de différentes tailles et formes, dont un qui a fait l'objet d'une coupe transversale de façon à exposer son intérieur blanc.
Sclérotes d'ergot.

Comparaison de grains de blé à des sclérotes d'ergot.

Comme on le voit sur l'épi de blé, un sclérote d'ergot pousse dans l'épi, à la place du grain, jusqu'à ce qu'il soit de taille et de forme semblables à celles du grain qu'il remplace.

Procédure d'évaluation

L'ergot est considéré comme un facteur objectif de classement, et un pourcentage est attribué à chaque grade. Pour évaluer le pourcentage d'ergot qui reste dans l'échantillon après le nettoyage*, l'inspecteur sépare manuellement les grains. Pour cette analyse, il doit utiliser un poids prédéterminé de grains, indiqué (en grammes) dans le Guide officiel du classement des grains. L'inspecteur applique ensuite les tolérances prescrites dans les tableaux des facteurs déterminants des grades, qui se trouvent dans le Guide officiel du classement des grains.

*Il est difficile de débarrasser un échantillon de grain de l'ergot, puisque l'équipement de nettoyage habituel sépare les matières étrangères du grain en fonction de la taille et de la forme.

Cause

L'ergot est un champignon parasite (Claviceps purpurea) qui infecte les céréales et les graminées (Lorenz 1979) pendant la floraison. Les infections d'ergot sont plus fortes les années où les conditions d'humidité persistent pendant les deux phases du cycle de vie du champignon.

Problèmes relatifs à l'utilisation finale

L'ergot renferme des alcaloïdes qui sont toxiques pour les humains, les oiseaux de basse-cour et les autres animaux (Mantle, 1977a,b). Étant donné sa toxicité, et le fait que les alcaloïdes peuvent demeurer stables dans les produits finis, des seuils de tolérance stricts et universels s'appliquent à l'ergot présent dans le grain qui doit être commercialisé. En outre, les sclérotes peuvent causer des piqûres dans la farine et dans les pâtes.

Information pertinente

Date de modification :