Endommagés par la tenthrède (SFLY DMG)

Déscription

On estime que la tenthrède du blé (anglais seulement) (Cephus cinctus Norton), également appelée « cèphe du blé », est indigène de l’Amérique du Nord. Sa présence a été détectée au Canada pour la première fois vers la fin du 19e siècle, et elle se rencontre dans toute la zone de sols bruns des Grandes Plaines. La tenthrède du blé s’attaque à la tige de la plante et empêche ainsi les éléments nutritifs de circuler jusqu’au grain.

Les grains endommagés par la tenthrède constituent un facteur objectif de classement. Ces grains sont ratatinés ou déformés.

Photographies

Quelques grains révèlent des dommages causés par la tenthrède.
Grains ratatinés et déformés à cause de la tenthrède du blé, dans un échantillon de blé roux de printemps de l’Ouest canadien
Grains ratatinés et déformés à cause de la tenthrède du blé, comparés à un grain sain deblé CWRS.
Grains ratatinés et déformés à cause de la tenthrède du blé, comparés à un grain sain deblé roux de printemps de l’Ouest canadien

Pour évaluer un échantillon de blé quant aux grains endommagés par la tenthrède, l’inspecteur commence par séparer manuellement ces grains, puis évalue le pourcentage qu’ils constituent dans l’échantillon. Pour cette analyse, il doit utiliser un poids prédéterminé de grains, indiqué (en grammes) dans le Guide officiel du classement des grains. L’inspecteur applique ensuite la tolérance prescrite à l’égard des grains cécidomyiés et grains endommagés par la tenthrède, selon les « tableaux des facteurs déterminant les grades » du Guide officiel du classement des grain.

Date de modification :