Dermestidé

Classification

Ravageur secondaire : Insectes granivores et détritivores, à l’exception du trogoderme des grains, qui est un ravageur primaire
Ordre : Coléoptères
Famille : Dermestidés
Acronyme : Varie selon l’espèce

Common names

Dermestidés, attagène des tapis, dermeste des peaux, dermeste du lard, trogoderme glabre, trogoderme orné, trogoderme des entrepôts, trogoderme versicolore, trogoderme des grains.

Nom scientifique

Divers. Comprennent les noms suivants, sans s’y limiter : Attagenus unicolor, Dermestes lardarius, Trogoderma glabrum, Trogoderma granarium, Trogoderma inclusum, Trogoderma variabile, Trogoderma ornatum, Trogoderma versicolor

Description

  • Les larves ont une apparence caractéristique. Elles sont généralement de forme allongée et distinctement couvertes d’une combinaison de soies (poils) courtes et de soies longues.

Espèce semblable

  • De nombreuses espèces de Dermestidés se ressemblent et peuvent être confondues les unes avec les autres.

Produits infestés

  • Les espèces détritivores se nourrissent d’une très vaste gamme de matières.

Signes d’infestation

  • La présence d’exuvies larvaires est le signe d’infestation le plus fréquemment observé.

Dommages

  • Les Dermestidés sont des ravageurs polyphages et ne causent pas de dommages distinctifs.

Lutte

Répartition géographique

  • Varie selon l’espèce.

Milieux de prédilection

  • Les Dermestidés se rencontrent dans les musées, les silos, les entrepôts, les minoteries et les usines de transformation des aliments.
  • Les espèces du genre Trogoderma comptent parmi les plus importants ravageurs dans les installations d’entreposage.
  • Les espèces des genres Dermestes et Attagenus infestent également les habitations et les structures.

Cycle vital

  • La famille des Dermestidés compte plus de 1000 espèces décrites.
  • À l’exception des espèces du genre Trogoderma, la plupart des Dermestidés sont principalement détritivores.
  • Les larves sont plus couramment observées dans les installations d’entreposage.
  • Les femelles pondent généralement leurs œufs dans des fissures et anfractuosités parmi les matières infestées.
  • Les exuvies larvaires sont généralement trouvées dans les matières infestées et peuvent être confondues avec des larves vivantes.
  • Chez la majorité des espèces de Dermestidés, la reproduction est optimale en présence d’une humidité modérée à élevée. Le trogoderme des grains fait exception et préfère le grain chaud et sec.

Images

Sélectionnez une image pour voir une version plus grande.