Rapport sur la récolte annuelle d’orge en 2022

Conditions de croissance et de récolte

En 2022, la saison de croissance en Alberta a commencé par des conditions sèches et des températures fraîches. Cependant, les précipitations du mois de juin ont été bien supérieures à la normale (figure 1.1) et ont fourni suffisamment d’humidité pour la croissance des cultures. Du début juillet à la fin de la saison de croissance, les températures supérieures à la normale ont produit des conditions de croissance favorables qui ont permis de devancer les travaux de récolte de deux à trois semaines (figures 1.6, 1.7 et 1.8). Les conditions météorologiques favorables pendant la période de croissance et la récolte ont donné des rendements et une qualité supérieurs à la moyenne.

En Saskatchewan, des températures fraîches et des tempêtes de neige au début du printemps ont retardé l’ensemencement pour de nombreux producteurs. À la fin du mois de mai, les producteurs de l’ouest de la Saskatchewan avaient presque terminé l’ensemencement, tandis que de nombreux producteurs de l’est de la province étaient en retard en raison de la pluie et de champs extrêmement humides. Dans toute la province, les cultures ont poussé rapidement en juin et en juillet grâce à des précipitations suffisantes et à un temps relativement chaud (figures 1.1, 1.2 et 1.6). Le temps chaud et sec en août a favorisé le bon avancement des travaux de récolte, en particulier dans les régions du sud-ouest et du centre-ouest (figures 1.3 et 1.7). La région du centre-est a reçu de fortes précipitations, lesquelles ont ralenti la maturation des cultures ou interrompu les travaux de récolte. En septembre, le temps est resté sec et chaud, et les producteurs ont pu récolter sans problème majeur (figures 1.4 et 1.8).

Au Manitoba, un printemps très humide a entraîné des inondations et laissé les sols saturés d’eau, ce qui a retardé l’ensemencement jusqu’à quatre semaines. Un été chaud a suivi en juillet, permettant aux cultures de se développer normalement (figure 1. 6). Les pluies de juillet et d’août (figures 1.2 et 1.3) ont donné des rendements moyens et supérieurs à la moyenne. Au Manitoba, les travaux de récolte ont été prolongés par suite de l’ensemencement tardif et de la pluie reçue à la fin septembre dans certaines régions. Un mois de septembre généralement chaud et sec (figures 1.4 et 1.8) a favorisé un bon rendement et une bonne qualité d’orge.

Figure 1.1 Pourcentage des précipitations moyennes en juin 2022Notes de bas de page1.
Carte: Pourcentage des précipitations moyennes en juin 2022
Figure 1.2 Pourcentage des précipitations moyennes en juillet 2022Notes de bas de page1.
Carte: Pourcentage des précipitations moyennes en juillet 2022.
Figure 1.3 Pourcentage des précipitations moyennes en août 2022Notes de bas de page1.
Carte: Pourcentage des précipitations moyennes en août 2022.
Figure 1.4 Pourcentage des précipitations moyennes en septembre 2022Notes de bas de page1.
Carte: Pourcentage des précipitations moyennes en septembre 2022.
Figure 1.5 Écart des températures moyennes par rapport à la normale en juin 2022Notes de bas de page1.
Carte: Écart des températures moyennes par rapport à la normale en juin 2022.
Figure 1.6 Écart des températures moyennes par rapport à la normale en juillet 2022Notes de bas de page1.
Carte: Écart des températures moyennes par rapport à la normale en juillet 2022.
Figure 1.7 Écart des températures moyennes par rapport à la normale en août 2022Notes de bas de page1.
Carte: Écart des températures moyennes par rapport à la normale en août 2022.
Figure 1.8 Écart des températures moyennes par rapport à la normale en septembre 2022Notes de bas de page1.
Carte: Écart des températures moyennes par rapport à la normale en septembre 2022.
Date de modification :