Rapport sur la récolte annuelle d’orge en 2022

Enquête sur la récolte annuelle d’orge brassicole

Sur cette page :

Méthodologie d’échantillonnage et d’enquête

L’enquête sur l’orge brassicole de 2022 est fondée sur des échantillons composites de variétés diverses représentant environ 1 795 000 tonnes d’orge sélectionnée à des fins brassicoles, soit pour le maltage au pays, soit pour l’exportation. Les manutentionnaires et sociétés brassicoles qui ont participé au processus de sélection sont Cargill Ltd, Canada Malting Co. Ltd, Boortmalt, Rahr Malting Canada Ltd, Richardson International Ltd, Viterra Inc. et Malteurop Canada Ltd. Le volume couvert par cette enquête ne constitue qu’une portion du volume total d’orge brassicole sélectionnée dans l’Ouest canadien. Certains échantillons traités dans le présent rapport provenaient du Programme d’échantillons de récolte de la Commission canadienne des grains. Les échantillons ont été reçus entre le début de la récolte et le 15 novembre 2022.

Tendances générales sur la qualité de l’orge brassicole sélectionnée en 2022

En 2022, la teneur moyenne en protéines de l’orge brassicole est de 12,3 %. Elle est considérablement plus basse que l’an dernier (13,2 %) et légèrement plus élevée que la moyenne décennale (11,8 %) (figure 3.1). Le poids spécifique moyen de l’orge est de 66,7 kg/hl, ce qui est plus élevé que l’an dernier (64,8 kg/hl) et égal à la moyenne décennale (66,7 kg/hl) (figure 3.2). Le poids moyen de 1000 grains est de 45,0 g, ce qui avoisine la moyenne décennale (45,3 g) (figure 3.3). Le caractère ventru des grains, mesuré par comptage du nombre de grains restant dans un tamis à fentes de 6/64 po, a une valeur moyenne de 93,8 %. Il est plus bas que l’an dernier (96,1 %) et proche de la moyenne décennale (93,3 %) (figure 3.4). L’orge de 2022 présente une excellente énergie de germination moyenne à 4 ml (99 %) (figure 3.5). L’énergie de germination moyenne à 8 ml est de 92 %, une indication d’une très faible sensibilité à l’eau (fig. 3.6). Les résultats présentés aux figures 3.1 à 3.6 constituent des moyennes pondérées en fonction des quantités d’échantillons composites reçus et analysés.

Comparaison des paramètres physicochimiques de diverses variétés d’orge

La dureté des grains a été déterminée pour chaque variété au moyen du système SKCS (Single Kernel Characterization System). Les résultats indiquent certains écarts entre les variétés d’orge (figure 3.7). La longueur des grains de différentes variétés brassicoles est présentée à la figure 3.8. La variété AAC Connect se caractérise par des grains plus longs que les autres variétés. La teneur en bêta-glucanes des variétés brassicoles cultivées dans l’Ouest canadien en 2022 qui ont été sélectionnées est présentée à la figure 3.9. Parmi les variétés à deux rangs, CDC Copeland présente la plus faible teneur en bêta-glucanes et AC Metcalfe, la teneur la plus élevée. La teneur en arabinoxylanes des variétés brassicoles de l’Ouest canadien qui ont été sélectionnées est présentée à la figure 3.10. Les écarts annuels du poids de 1000 grains et de la teneur en protéines de plusieurs variétés d’orge brassicole plus récentes et bien établies sont présentés aux figures 3.11 et 3.12, respectivement. Le poids de 1000 grains des variétés CDC Copper, CDC Copeland, CDC Churchill et AC Metcalfe est légèrement plus bas que l’an dernier. Le poids des grains des variétés AAC Connect, CDC Fraser, CDC Bow et AAC Synergy est élevé et semblable aux valeurs observées l’an dernier. En 2022, toutes les variétés présentent des teneurs en protéines nettement inférieures à celles de l’an dernier.

Figure 3.1  Teneur moyenne en protéines de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Teneur moyenne en protéines de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Détails
Teneur en protéines (%, bs)
2012 11,9
2013 11,2
2014 11,7
2015 12,4
2016 11,3
2017 11,5
2018 11,9
2019 11,5
2020 11,8
2021 13,2
2022 12,3
moyenne décennale (2012-2021) 11,8
Figure 3.2  Poids spécifique moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Poids spécifique moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Détails
Poids spécifique (kg/hl)
2012 64,9
2013 68,2
2014 65,0
2015 66,6
2016 66,5
2017 68,1
2018 69,5
2019 66,3
2020 67,2
2021 64,8
2022 66,7
moyenne décennale (2012-2021) 66,7

Figure 3.3  Poids moyen de 1000 grains de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Poids moyen de 1000 grains de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Détails
Poids moyen de 1000 grains (g)
2012 41,5
2013 47,7
2014 44,2
2015 45,7
2016 46,5
2017 44,9
2018 46,7
2019 45,1
2020 45,5
2021 45,3
2022 45,0
moyenne décennale (2012-2021) 45,3
Figure 3.4  Caractère ventru moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Caractère ventru moyen de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Détails
Caractère ventru (%), tamis 6/64 po
2012 88,4
2013 93,1
2014 93,3
2015 94,5
2016 93,1
2017 93,6
2018 95,6
2019 92,7
2020 92,4
2021 96,1
2022 93,8
moyenne décennale (2012-2021) 93,3

Figure 3.5  Énergie de germination moyenne (4 ml) de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Énergie de germination moyenne (4 ml) de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022
Détails
Énergie de germination moyenne (%, 4 ml)
2012 98
2013 98
2014 96
2015 97
2016 97
2017 99
2018 99
2019 98
2020 99
2021 98
2022 99
moyenne décennale (2012-2021) 98
Figure 3.6  Énergie de germination moyenne (8 ml) de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Énergie de germination moyenne (8 ml) de l’orge sélectionnée pour le maltage de 2012 à 2022.
Détails
Énergie de germination moyenne (%, 8 ml)
2012 89
2013 92
2014 84
2015 86
2016 90
2017 96
2018 97
2019 89
2020 95
2021 93
2022 92
moyenne décennale (2012-2021) 91

Figure 3.7  Indice de dureté du grain des variétés d’orge sélectionnées pour le maltage en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Indice de dureté du grain des variétés d’orge sélectionnées pour le maltage en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Détails
Indice de dureté
AAC Connect 57,9
AAC Synergy 53,3
CDC Fraser 51,2
CDC Churchill 50,8
AAC Connect 49,0
CDC Copeland 45,3
Figure 3.8  Longueur des grains des variétés d’orge sélectionnées pour le maltage en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Longueur des grains des variétés d’orge sélectionnées pour le maltage en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Détails
Longueur des grains (mm)
AAC Connect 9,10
AAC Synergy 8,92
CDC Fraser 8,91
CDC Churchill 8,76
CDC Copeland 8,71
AC Metcalfe 8,56

Figure 3.9  Teneur en bêta-glucanes des variétés d’orge sélectionnées en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Teneur en bêta-glucanes des variétés d’orge sélectionnées en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Détails
Teneur en bêta-glucanes (%, bs)
Legacy 5,02
Celebration 4,61
AC Metcalfe 4,37
Cerveza 4,34
AAC Synergy 4,24
CDC Fraser 4,16
Newdale 4,13
AAC Connect 4,10
CDC Bow 4,00
CDC Copper 3,96
Bill Coors 100 3,91
CDC Churchill 3,84
Sirish 3,75
CDC Copeland 3,62
Figure 3.10  Teneur en arabinoxylanes des variétés d’orge sélectionnées en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Teneur en arabinoxylanes des variétés d’orge sélectionnées en 2022. Le nombre d’échantillons de chaque variété est indiqué entre parenthèses.
Détails
Teneur en arabinoxylanes (%, bs)
Legacy 8,08
CDC Copper 7,34
Celebration 7,09
Bill Coors 100 7,02
AC Metcalfe 6,95
CDC Copeland 6,71
Newdale 6,79
CDC Churchill 6,68
Cerveza 6,61
AAC Synergy 6,60
Sirish 6,60
CDC Bow 6,48
CDC Fraser 6,47
AAC Connect 6,19
Figure 3.11  Comparaison du poids moyen de 1000 grains de variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Les valeurs représentent les moyennes arithmétiques. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison du poids moyen de 1000 grains de variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Les valeurs représentent les moyennes arithmétiques. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Poids de 1000 grains (g)
CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 45,2 44,1 47,0 50,0 53,6 NSNotes de bas de page1 NS
2018 47,0 45,5 48,1 53,0 49,6 54,7 NS
2019 45,3 43,3 47,6 51,1 49,7 49,5 NS
2020 44,7 44,0 47,6 49,5 48,7 48,7 47,5
2021 45,8 44,1 47,7 48,0 47,6 46,8 46,7
2022 43,8 42,7 47,0 48,3 47,3 47,4 43,8
Figure 3.12  Comparaison de la teneur en protéines moyenne de variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2021. Les valeurs représentent les moyennes arithmétiques. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison de la teneur en protéines moyenne de variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2021. Les valeurs représentent les moyennes arithmétiques. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Teneur en protéines de l’orge (%, bs)
CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 11,3 11,7 11,2 11,3 11,1 NS NS
2018 11,8 12,3 11,6 11,0 10,8 11,3 NS
2019 11,4 12,2 10,9 11,1 10,4 10,5 NS
2020 11,7 12,3 11,5 11,8 10,9 11,3 10,6
2021 12,8 13,5 12,7 13,1 12,8 12,7 13,7
2022 12,1 12,6 11,9 12,1 12,1 12,0 11,9

Germination sur pied

La germination sur pied peut se produire lorsque l’orge mûre sur pied demeure au champ pendant de longues périodes humides. L’alpha-amylase est une enzyme produite au tout début de la germination; puisque la teneur en alpha-amylase du grain sain est très faible par rapport à celle du grain en germination, la teneur en alpha-amylase peut être utilisée comme marqueur de germination. L’analyse rapide de la viscosité (RVA) estime indirectement la quantité d’alpha-amylase présente dans l’orge en mesurant la viscosité de l’orge moulue dans l’eau. Les résultats de viscosité sont exprimés en unités RVU (Rapid Visco Units) qui peuvent être converties en centipoises (cP) (1 RVU = 12 cP).

Afin de gérer au mieux leurs stocks, les sélectionneurs d’orge se servent des valeurs de RVA pour faire la distinction entre l’orge saine et celle qui présente un taux modéré ou élevé de germination sur pied. Les grains dont les valeurs de RVA finales sont supérieures à 120 RVU sont jugés sains et conserveront fort probablement leur énergie de germination après l’entreposage. Les échantillons de grain dont les valeurs de RVA se situent entre 50 et 120 RVU ont un taux modéré de germination sur pied. Par contre, les grains dont les valeurs RVA sont inférieures à 50 RVU ont un taux élevé de germination sur pied, et la probabilité qu’ils perdent leur énergie de germination en cours d’entreposage est grande. Ces grains devraient être transformés en malt le plus rapidement possible. Afin d’estimer plus précisément des temps d’entreposage sécuritaires, il faut tenir compte des conditions d’entreposage (température et humidité relative) et de la teneur en eau initiale des grains, de même que des valeurs RVA.

La majorité de l’orge cultivée en 2022 était généralement très bonne et présentait des valeurs moyennes de RVA supérieures à 120 RVU. Dans certaines régions de la Saskatchewan, les précipitations supérieures à la moyenne en août ont favorisé la germination sur pied. Toutefois, les conditions de récolte généralement chaudes et sèches dans les Prairies ont donné des grains sains dont les valeurs RVA sont élevées (figure 3.13).

Figure 3.13  Comparaison des résultats d'analyse de la viscosité rapide (RVA) de l'orge sélectionnée pour le maltage en 2022 et dans les années antérieures.

L’orge cultivée en 2022 affiche un degré variable de germination sur pied, comme l’indique une vaste gamme de valeurs RVA (de 19 à 150 RVU)

Les boîtes dans le diagramme illustrent l’étendue des valeurs de RVA des échantillons analysés qui se situent dans les 50 % médians; la ligne horizontale et le point à l’intérieur de la boîte indiquent respectivement la médiane et la moyenne. Les « x » à l’extérieur des boîtes délimitent les valeurs minimales et maximales.

Risque de perte du pouvoir de germination en cours d’entreposage Viscosité selon la RVA (RVU)
Faible ≥ 120
Moyen De 50 à 120
Élevé < 50
Détails
RVA (RVU)
  2020 2021 2022
Alberta 129 82 132
Saskatchewan 134 81 107
Manitoba 119 72 124

Conditions et méthodologies de maltage

Les premiers essais de maltage indiquent que pendant le trempage, l’orge de 2022 n’absorbe pas l’eau aussi facilement que l’orge de l’an dernier. Plusieurs facteurs contribuent à cette absorption un peu plus lente de l’eau, notamment le poids spécifique plus élevé, la plus grande densité du grain et la meilleure condition générale des grains. Le deuxième cycle de trempage humide a donc été augmenté, et est passé de 7 heures en 2021 à 9 heures en 2022. De plus, les échantillons de variétés à gros grains et à poids élevé ont été aspergés d’eau au cours de la germination pour obtenir des degrés d’hydratation et de modification adéquats. Comme l’an dernier, la température de trempage était de 14 °C, et tout le processus de germination (96 heures) s’est déroulé à 15 °C. Le touraillage a été mené selon les mêmes procédures que l’an dernier. Toutes les méthodes d’analyse utilisées dans le cadre de la présente enquête pour l’évaluation de la qualité de l’orge, du malt et du moût sont énumérées sur la page intituée Méthodes servant à mesurer la qualité de l'orge brassicole.

Tableau 3.1 Comparaison des conditions dans lesquelles le système de micromaltage Phoenix du Laboratoire de recherches sur les grains a été utilisé en 2021 et 2022.
Trempage 2021 2022
Premier cycle humide 9 heures 9 heures
Premier cycle sec 14 heures 14 heures
Deuxième cycle humide 7 heures 9 heures
Deuxième cycle sec 14 heures 14 heures
Température 14 °C 14 °C
Germination 96 heures à 15 °C 96 heures à 15 °C
Touraillage 12 heures à 60-65 °C, 6 heures à 65 °C, 2 heures à 75 °C, 5 heures à 83-85 °C, 2 heures à 60 °C, 2 heures à 40 °C 12 heures à 60-65 °C, 6 heures à 65 °C, 2 heures à 75 °C, 5 heures à 83-85 °C, 2 heures à 60 °C, 2 heures à 40 °C

Comparaison de la qualité brassicole des variétés d’orge récoltées en 2022 et dans les années antérieures

Les figures 3.14 à 3.19 comparent les valeurs moyennes de la teneur en protéines du malt, de l’extrait à la mouture fine, du pouvoir diastasique du malt, de la teneur en alpha-amylase du malt, de la teneur en azote aminé libre du moût et de la teneur en bêta-glucanes du moût des variétés qui sont évaluées dans le cadre de l’enquête depuis 2017. Les valeurs indiquées dans les graphiques représentent des moyennes arithmétiques. Comme nous avons reçu un nombre limité d’échantillons de la variété CDC Copper cette année, celle-ci n’a pas été incluse dans notre comparaison.

Figure 3.14  Comparaison de la teneur moyenne en protéines du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison de la teneur moyenne en protéines du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Teneur en protéines du malt (%, bs)
  CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 11,4 11,9 11,2 11,3 11,0 NS NS
2018 12,2 12,5 11,9 11,2 10,8 11,2 NS
2019 11,7 12,2 11,0 11,1 10,4 10,7 NS
2020 11,7 12,1 11,3 11,7 10,8 11,3 11,0
2021 12,9 13,6 12,5 13,1 12,6 12,6 NS
2022 11,9 12,2 11,4 11,7 11,5 11,8 11,4
Figure 3.15  Comparaison des valeurs moyennes d’extrait à la mouture fine du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison des valeurs moyennes d’extrait à la mouture fine du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Extrait à la mouture fine (%, bs)
  CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 80,7 81,0 81,2 81,7 82,3 NS NS
2018 80,6 81,3 81,0 82,1 82,3 82,1 NS
2019 81,0 81,2 81,9 82,8 82,6 82,7 NS
2020 80,3 80,7 81,0 81,6 81,8 81,6 81,8
2021 78,5 78,6 79,0 79,4 79,7 79,3 NS
2022 80,5 80,6 81,3 82,0 81,1 81,8 81,6

Figure 3.16  Comparaison du pouvoir diastasique du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison du pouvoir diastasique du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Pouvoir diastasique du malt (°, bs)
  CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 144 168 154 167 153 NS NS
2018 155 181 155 160 148 179 NS
2019 163 198 161 166 154 165 NS
2020 157 191 163 172 153 174 146
2021 173 191 168 188 176 187 NS
2022 169 196 166 185 171 191 160
Figure 3.17  Comparaison de l’activité moyenne de l’alpha-amylase du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison de l’activité moyenne de l’alpha-amylase du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Teneur en alpha-amylase du malt (UD, bs)
  CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 66,8 84,2 74,0 82,2 73,0 NS NS
2018 74,1 94,7 77,3 70,5 74,3 81,4 NS
2019 67,0 87,5 73,1 72,3 72,5 68,6 NS
2020 74,3 94,6 82,9 85,8 87,5 83,8 76,4
2021 76,1 90,1 78,8 87,0 81,5 90,5 NS
2022 68,7 83,2 73,1 80,9 78,0 79,7 77,7

Figure 3.18  Comparaison de la teneur moyenne en azote aminé libre du moût produit à partir du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison de la teneur moyenne en azote aminé libre du moût produit à partir du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Teneur en azote aminé libre du moût (mg/L)
  CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 177 192 179 141 175 NS NS
2018 178 191 161 137 198 185 NS
2019 186 200 170 157 207 186 NS
2020 183 199 170 163 194 188 160
2021 221 232 191 177 242 229 NS
2022 209 215 191 185 214 211 190
Figure 3.19  Comparaison de la teneur moyenne en bêta-glucanes du moût produit à partir du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Comparaison de la teneur moyenne en bêta-glucanes du moût produit à partir du malt issu des variétés d’orge sélectionnées de 2017 à 2022. Il n’y a que quatre échantillons de la variété CDC Bow.
Détails
Teneur moyenne en bêta-glucanes du moût (mg/L)
  CDC Copeland AC Metcalfe AAC Synergy AAC Connect CDC Bow CDC Fraser CDC Churchill
2017 79 63 45 63 75 NS NS
2018 89 93 79 71 80 77 NS
2019 109 122 107 108 110 99 NS
2020 84 85 67 79 85 67 85
2021 76 79 70 76 71 67 NS
2022 89 98 87 95 85 93 99

Points saillants de la qualité de l’orge brassicole en 2022

  • Les conditions de croissance favorables dans les provinces des Prairies en 2022 ont considérablement amélioré la production d’orge et son rendement, et ont permis de regarnir les approvisionnements en orge brassicole destinés aux marchés nationaux et étrangers.
  • En 2022, CDC Copeland et AAC Synergy ont été les variétés d’orge brassicole prédominantes dans l’Ouest canadien, mais la superficie ensemencée en CDC Copeland a continué de diminuer. La popularité de variétés plus récentes (AAC Connect, CDC Fraser et CDC Churchill) a notablement augmenté, tandis que la superficie ensemencée en AC Metcalfe a continué de diminuer.
  • Les conditions de croissance favorables ont eu des effets positifs sur la qualité de l’orge brassicole. La teneur moyenne en protéines de l’orge est de 12,3 % en 2022, valeur considérablement plus faible qu’en 2021 (13,2 %).
  • L’orge de 2022 présente une excellente énergie de germination moyenne de 99 % sans sensibilité à l’eau.
  • Le poids moyen de 1000 grains en 2022 est de 45,0 g, valeur près de la moyenne décennale (45,3 g). Les variétés plus récentes à grains plus gros que ceux d’AC Metcalfe et CDC Copeland ont contribué au poids moyen élevé des grains.
  • En 2022, le poids spécifique moyen de l’orge est de 66,7 kg/hl, valeur plus élevée que l’an dernier (64,8 kg/hl) et égale à la moyenne décennale. Le caractère ventru moyen de l’orge de cette année est de 93,8 %, ce qui est plus bas qu’en 2021 (96,1 %), mais plus élevé que la moyenne décennale (93,3 %).
  • La qualité de la majorité de l’orge de 2022 est généralement très bonne, et les valeurs moyennes de RVA sont supérieures à 120 RVU.
  • La combinaison de valeurs de poids spécifique plus élevées et de valeurs de caractère ventru plus basses dans l’orge de 2022 donne une densité de grain plus élevée qui requiert un temps de trempage légèrement plus long pour que l’orge se modifie adéquatement au cours du processus de brassage.
  • Un malt bien modifié a été obtenu à partir de l’orge récoltée en 2022, présentant des teneurs adéquates en enzymes (pouvoir diastasique et alpha-amylase), en protéines solubles et en azote aminé libre.
  • La teneur plus faible en protéines des grains de l’orge de 2022 a contribué à des taux d’extraction du malt qui sont d’environ 1,5 % plus élevés qu’en 2021.
Date de modification :